RÉVEILLE TA MOELLE : UN FESTIVAL POUR DANSER ET DONNER

Réveille ta moelle est la première édition d’un festival rennais qui mêle les musiques électroniques à un enjeu de santé, le don de moelle osseuse. L’association France ADOT 35 et le Crédit agricole se sont associés à six collectifs électro rennais pour une semaine de sensibilisation et d’événements musicaux qui a commencé dans les bars rennais et s’est poursuivie sur le campus de Rennes 2 avant une soirée de clôture à l’Ubu. Avec plus de 300 inscriptions sur le registre en une semaine, l’opération est un franc succès ! Entretien avec Jonathan Sablé, initiateur du projet, et Antoine Robin, DJ du collectif Turte Corp.

UNIDIVERS : À quoi ça sert au juste de faire don de sa moelle ?

JONATHAN SABLÉ : Quand quelqu’un est atteint d’une leucémie, d’un cancer du sang, d’une aplasie, c’est qu’il souffre d’un déficit de moelle osseuse. La moelle osseuse est composée des cellules souches qui servent à produire le sang. Si elle est en mauvaise santé, le sang aussi. Ce sont des maladies compliquées à gérer, pour lesquelles il n’y a pas de médicaments. La seule solution est la greffe grâce à un don. L’objectif du don est d’offrir au malade une nouvelle moelle à la fois compatible et en bonne santé.

ÖND signifie haleine, respiration, souffle mais aussi esprit et canard en Islandais. Après avoir exploré les joies du clubbing avec le projet Midweek, ÖND naît en 2014 à Rennes. C’est la promesse de nouvelles explorations sensorielles, l’éveil des esprits, la curiosité du regard. ÖND titille vos 5 sens au travers d’événements atypiques ouverts à tous. L’équipe de ÖND anime également une émission de radio hebdomadaire sur C Lab à Rennes. Nouveau venu sur la scène rennaise, Adam fera sa première date avec l’association lors de la soirée de clôture de Réveille ta moelle.

UNIDIVERS : Quels sont les enjeux de ce sujet à l’heure actuelle en France ?

JONATHAN SABLÉ : Aujourd’hui en France, il y a 290 000 personnes inscrites sur le registre de don de moelle osseuse. Ces inscriptions peuvent sauver des vies : quand quelqu’un tombe malade, on cherche une compatibilité dans ce registre. Plus il y aura de monde sur ce registre, plus il y aura de gens à pouvoir potentiellement aider les malades. En quelques chiffres, y a deux mille malades en France qui sont en attente de greffes, mais il n’y a qu’une chance sur un million de donner, et une chance sur quatre au sein de votre famille. Donc les 290 000 inscrits ne suffisent largement pas à sauver les malades qui sont toujours en attente de greffe. Pour comparer, en Allemagne il y a sept millions de personnes inscrites, au Royaume-Uni, en Espagne, en Italie on est à environ deux millions d’inscrits. Il y a une urgence : il faut s’inscrire sur le site de l’Établissement français du sang ou sur www.dondemoelleosseuse.fr.

UNIDIVERS : Comment expliquez-vous cette différence frappante de chiffres entre les pays européens ?

JONATHAN SABLÉ : Il n’y a pas la même stratégie de sensibilisation, la même envie, ni tout à fait la même culture du don. L’Allemagne par exemple est un gros pays de donneur de sang, les chiffres sont liés à cette culture de la sensibilisation au don. Aujourd’hui en France, on n’est pas inscrits en assez grand nombre pour pouvoir donner à tous nos malades.


Flou c’est l’histoire d’amis d’enfance qui se regroupent autour d’une passion commune : la musique électronique. Déjà 4 ans que l’association Flou investit Rennes avec passion dans la réalisation des soirées STORM et CELESTE à l’Ubu !

UNIDIVERS : En plus de votre statut de sociétaire du Crédit agricole, vous êtes bénévole à France Adot 35, la branche d’Ille et Vilaine de la Fédération des Associations pour le Don d’Organes et de Tissus humains. Quelles sont les actions que vous pratiquez habituellement ?

JONATHAN SABLÉ : France Adot a plusieurs missions. D’abord, la sensibilisation au don d’organes. Plusieurs bénévoles se rendent dans les lycées et collèges pour en discuter avec les jeunes. Ensuite, la sensibilisation au don de moelle. Cette mission est plus sporadique, elle est menée différemment puisqu’on ne s’adresse pas forcément aux jeunes en priorité. Nous serons à la foire de Rennes à la fin du mois de mars, il y a la semaine de la sensibilisation au don de moelle osseuse une fois par an, et nous participons plusieurs actions ponctuelles tout au long de l’année avec des partenariats différents, comme ASKORIA, ou des universités.

UNIDIVERS : Comment est né le projet Réveille ta moelle ?

JONATHAN SABLÉ : J’ai donné ma moelle il y a quelques années et j’ai été sensibilisé au sujet. J’ai été voir France ADOT 35 pour leur proposer mon aide. On a fait un état des lieux il y a un an, dans lequel on s’est dit qu’il fallait recruter des jeunes.

Plus on est inscrit tôt, plus on restera longtemps inscrit sur le registre, plus on aura de chance de donner à quelqu’un un jour dans sa vie.

Je suis aussi élu de la caisse locale du Crédit agricole où des budgets existent pour financer des initiatives locales qui dynamisent notre territoire. On a donc mêlé le financement du Crédit agricole, mais aussi des bénévoles sociétaires de la banque, et des bénévoles de France ADOT 35 pour monter un projet. En réfléchissant à comment sensibiliser les jeunes, on a envisagé un événement à la fois pédagogique et ludique. On a donc prévu une semaine de sensibilisation qui se clôturerait par un événement festif.

Par un ami en commun, je connaissais le collectif Flou, originaire de Servon-sur-Vilaine comme moi. Je les ai rencontrés en septembre dernier et leur ai confié la partie festive de l’événement. Pour ce faire, ils se sont associés avec les collectifs Chevreuil, ÖND, Pulse Msc, Turtle Corporation, Organisme Texture et les scénographes de l’Asso More. Ils ont carte blanche sur la programmation et la scénographie de la soirée à l’Ubu du 6 mars. On se disait que si les gens repartaient du concert avec un bon souvenir, ce serait un excellent moyen de sensibilisation au problème du don de moelle osseuse.


Chevreuil est un collectif rennais qui à travers l’organisation d’événements culturels, graphiques et musicaux, partage sa vision de la fête et de la musique. En plus d’artistes renommés, il s’attele à promouvoir les talents de ses différents membres et de la scène locale !

UNIDIVERS : Qu’est-ce qui a motivé ce rassemblement des collectifs rennais ?

ANTOINE ROBIN : Ce n’est pas le premier événement dans le genre, à Rennes on pense à Concert Against Cancer. C’est tout simplement pour la bonne cause. Les collectifs rennais s’entendent très bien entre eux, ce qui est une force. Ici, on se rassemble pour faire passer un message, pour sensibiliser à une cause qui est rarement mise au premier plan. On espère que réunir des collectifs actifs sur le bassin rennais en organisant trois soirées donnera plus de visibilité à la question.

UNIDIVERS : Un certain imaginaire collectif associe la musique électronique aux excès inhérents à la fête. Y avait-il une volonté de rompre avec cette image ?

ANTOINE ROBIN : On ne cherche pas du tout à redorer l’image vieillotte que pourraient avoir certaines personnes des musiques électroniques, ce n’est pas le débat pour nous. Même si les consommations excessives peuvent être une réalité du milieu festif, je pense que cette image est de moins en moins admise communément. Il suffit de comparer les réactions qu’ont suscitées les musiques électroniques en arrivant en France il y a trente ans à leur développement actuel. Non seulement des soirées sont organisées dans les boites de nuit et les salles de concert, mais on obtient aussi beaucoup plus facilement des autorisations pour créer des événements sur le domaine public. À Rennes, par exemple, c’est la troisième année que le Made Festival investit le Parc des expositions et il y a beaucoup d’open airs organisés. On a beaucoup plus la confiance des autorités par rapport au passé.


Fondée en mars 2017, Turtle Corporation amène un visage nouveau à la musique électronique rennaise. À travers une équipe de 8 artistes, elle sillonne la région Bretagne afin de faire découvrir son univers. L’amitié, la découverte et le partage sont les mots qui se rapprochent le plus de ce que Turtle Corporation veut proposer à son public. Le collectif vient d’annoncer la seconde édition de Rivage qui aura lieu sur trois jours le weekend du 1er juin 2019.

UNIDIVERS : En quoi la fête peut-elle être un lieu de sensibilisation ?

ANTOINE ROBIN : La fête rassemble. Et cela fait qu’on parle du sujet. C’est un nouvel espace de diffusion pour les bénévoles de France ADOT 35, et il y a un relais sur les réseaux sociaux et dans les médias. L’événement crée l’intérêt. Tout le monde n’est pas obligé de faire un don, mais en parler c’est déjà sensibiliser. Quand on sait le succès des soirées électro chez les jeunes du bassin rennais, créer un événement de ce type semble une bonne façon de rassembler et de communiquer autour d’un sujet, plus efficace sans doute qu’un article sur internet ou dans les journaux.

Créé il y a 5 ans maintenant, Pulse Msc est une organisation qui s’est développée grâce à la publication de podcasts et l’organisation d’événements, partagés entre house et techno. L’association a depuis poussé plus loin sa démarche en lançant début 2017 un label focalisé sur la house. En 2 ans, la maison de disques Pulse Msc a grandit de façon exponentielle, grâce à de belles sorties qui ont vu se succéder des artistes émergents et d’autres plus confirmés. La partie techno n’est pas en reste puisque l’organisation s’est encore étoffée cette année en lançant ALK Recordings.

UNIDIVERS : Comment se déroule l’événement ?

JONATHAN SABLÉ : Deux befores ont déjà eu lieu dans des bars, au Chantier et au Barexpo. C’est une idée des collectifs rennais. Des bénévoles de France ADOT 35 étaient présents pour expliquer ce qu’est le don de moelle. On a même enregistré des pré-inscriptions envoyées à l’EFS, qui ne tardera pas à contacter les personnes pour finaliser l’inscription dont la prise de sang.

Lundi 4, mardi 5 et mercredi 6 mars, de 10h à 18h, les bénévoles de France ADOT 35 et du Crédit agricole seront présents sur le campus Villejean de l’Université Rennes 2 pour rencontrer les étudiants. Il y aura une distribution de barbe à papa pour grignoter en discutant. Si les gens sont convaincus, il y aura des médecins de l’EFS au Tambour pour réaliser les inscriptions au registre.

Texture est une famille créative rennaise œuvrant dans le domaine de l’événementiel, regroupant plusieurs amis qui ont choisi de réunir leur savoir-faire pour travailler ensemble sur des projets artistiques et musicaux. L’objectif principal du collectif est de proposer des événements conviviaux, insolites et musicaux, comme par exemple leur festival TXTR, dont la troisième édition se prépare. DJ et producteur du collectif, Yann Polewka sort prochainement un EP sur le label Pétrole.

Le concert du mercredi à l’Ubu débute à 22h. Il est gratuit sur inscription. On n’est pas à même de faire une sensibilisation pédagogique dans les conditions d’un concert électro, ce n’est pas l’objectif. On veut avant tout que les gens passent une bonne soirée et n’oublient pas pourquoi ils sont venus. On distribuera des sacs contenant des prospectus d’information et le formulaire d’inscription au registre. Même si ce ne sera pas forcément le lieu pour lire cette documentation, les bénévoles seront présents pour discuter avec le public. Parmi les jeunes, beaucoup ignorent ce qu’est le don de moelle osseuse, et ils peuvent avoir des préjugés ou des inquiétudes. On sera là surtout pour rassurer les gens, pour les informer sur les conditions de prises en charge, désormais très confortables, qui sont mises en place pour le cas où une personne est appelée à donner.

France Adot prévention réveille ta moelle

UNIDIVERS : Y a-t-il des conditions particulières pour donner sa moelle osseuse ?

JONATHAN SABLÉ : Pour s’inscrire il suffit d’avoir entre 18 et 51 ans et d’être en bonne santé. Un test salivaire ou sanguin est réalisé pour déterminer les compatibilités, et il faut ensuite rester en contact avec l’Agence de la biomédecine qui gère le registre. Il faut aussi savoir que ce n’est pas parce qu’on ne peut pas donner son sang qu’on ne peut pas donner sa moelle, les conditions d’exclusion sont beaucoup moins nombreuses.

Asso More Ftne réveille ta moelle
Crédit : Ftne

L’Asso More est une équipe de scénographe fondée en 2013. Ils travaillent régulièrement avec le collectif Pulse MSC pour créer des décors toujours inventifs !

Toutes les informations sont à retrouver sur l’événement facebook Réveille ta moelle #1.

Programmation musicale de la soirée :

Adam et Fⱥje
Brender et Ømnis
Yann Polewka et Abile

Retrouvez toutes les informations sur le don de moelle osseuse en cliquant ici.

En guise de bilan, le communiqué de presse de Réveille ta moelle :

Le Réveille Ta Moelle #1 a été un gage d’espoir pour les malades en attente d’une greffe de moelle osseuse.

Malgré la météo capricieuse sur le campus de Rennes 2, les étudiants se sont pressés en nombre auprès des médecins de l’EFS pour s’inscrire sur le registre des donneurs volontaires de moelle osseuse. C’est un record inattendu avec près de 250 nouvelles inscriptions enregistrées en trois jours. Elles ont été permises par l’accueil et la sensibilisation des bénévoles de France ADOT 35 et des élus des caisses locales rennaises du Crédit Agricoles, alors merci à eux. Merci à tous les bénévoles qui ont soutenu ce projet : “On était loin d’espérer autant d’engagement auprès d’un public que l’on croit à tort désensibilisé”.

Pour fêter cela et clôturer comme il se doit cette première édition, l’équipe organisatrice était fière d’afficher complet au concert à l’UBU; les DJs rennais ont mis l’ambiance tandis que la sensibilisation continuait. Ainsi plus de 50 nouvelles inscriptions se sont ajoutés aux 250 premières. Un travail de fond dans des conditions originales mais important et indispensable pour sensibiliser les 400 jeunes présents. Les collectifs électro nous ont soutenus dans ce projet en jouant le jeu de ce défi : proposer par les jeunes, pour les jeunes.

Encore merci à tous ceux qui se sont inscrits, à tous les bénévoles et aux partenaires. ​Des remerciements à la hauteur de la réussite de cette première édition, toute l’équipe du Réveille Ta Moelle vous donne rendez-vous pour le #2 !!!

Pour fêter cette réussite et parce que la sensibilisation continue, France Adot 35 et les collectifs rennais vous invitent à une dernière soirée, l’after Réveille ta moelle.

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom