RENNES ENORA LE PAPE
RENNES EN COMMUN AVEC ENORA LE PAPE

Si un maire affirmait à raison que « la culture, c’est ce qui demeure dans l’homme lorsqu’il a tout oublié », ce point de vue d’Edouard Herriot n’est pas toujours partagé ou, du moins, apprécié à sa juste valeur par les différents candidats aux municipales de notre beau pays de France. Qu’en est-il à Rennes ? Quelle place occupe la dimension culturelle dans le programme politique des candidats à la mairie ? Unidivers a invité ces derniers à résumer leur projet culturel. Tous ont répondu, à l’exception d’Emeric Salmon (RN). Pour la liste Rennes En Commun emmenée par Enora Le Pape, « la politique culturelle de la ville de Rennes doit favoriser l’émancipation de chacun.e. »

Nous mettrons d’abord l’accent sur l’accessibilité à la culture en soutenant des événements culturels de proximité, mais aussi sur la gratuité afin que le prix ne soit plus une barrière aux spectacles de qualité. Une grande consultation dans chaque quartier aura également lieu pour que les habitant.e.s puissent se prononcer sur l’implantation d’équipements nécessaires à leurs yeux. Il s’agira ainsi de rééquilibrer l’offre culturelle. Actuellement, par exemple, tous les cinémas se trouvent dans le quartier centre, pourquoi ne pas implanter un lieu de projection/débat dans le quartier du Blosne ?

Nous voulons aussi privilégier la co-construction de projets multiculturels et/ou intergénérationnels en partenariats avec les équipements de quartier tels que les centres sociaux, les maisons de quartiers ou les MJC, lieux de mixité culturelle et d’éducation populaire. Rennes, ville que nous voulons réellement solidaire et accueillante, doit également appuyer les événements culturels pour favoriser l’intégration des personnes migrantes pour qu’elles témoignent de leur pays d’origine, exposent leurs cultures.

Des projets que des associations portent depuis des années et qui ont une dimension chère à notre liste, l’éducation populaire, doivent voir le jour comme un musée de la Justice et un Palais de la Découverte.

L’expression culturelle des habitant.e.s passe aussi par des locaux adaptés. Nous soutiendrons donc les créations ou le développement de tiers-lieux en favorisant ceux tournés vers la liberté des échanges, la production, le partage de communs pour en faire des espaces de création, de fabrique, de recherche, d’exposition, d’universités populaires. Nous mettrons également en place un budget participatif thématique culture(s).

Des lieux adaptés c’est aussi la préservation des cafés-concerts pour que les groupes locaux puissent se produire. L’objectif étant de rendre le centre-ville accessible à toutes et tous contrairement à la majorité actuelle qui favorise une gentrification excluante à grands renforts d’événements élitistes tels que le festival Politikos ou l’exposition Pinault.

Nous soutiendrons les artistes locaux. Rennes En Commun valorisera toujours l’humain, la diversité, l’accessibilité au plus grand nombre, mais également la protection de tou·te·s les salarié·e·s et des structures œuvrant pour le foisonnement culturel.

La culture c’est aussi la protection du patrimoine architectural afin que la ville garde sa particularité face à l’uniformisation des métropoles, en préemptant les biens privés à valeur patrimoniale afin que les promoteurs ne les transforment pas en immeubles sans âme.

Enfin, les cultures locales, aussi bien le breton que le gallo, doivent être préservées en soutenant leur enseignement et en encourageant la mise en place de fest-noz et fest-deiz et de bals populaires dans les différents quartiers.

ENORA LE PAPE
ENORA LE PAPE

Pour la liste Rennes En Commun emmenée par Enora Le Pape, la politique culturelle de la ville doit favoriser l’émancipation de chacun.e.

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom