La rue de l’Alma transformée : une expo explique tout. Son passé, et presque son avenir. Tout au moins peut-on souligner cet effort de communication de la municipalité.

 

« Je suis assez perplexe sur l’évolution de la rue de l’alma, » explique un Rennais. Un autre le contredit : « C’était de toutes les manières très moche. » Reconstruite après les bombardements de 1943 et 1944, cette grande artère va changer du tout au tout dans quelques années. Pour en savoir plus, une grande exposition est ouverte au public au numéro 67, devant la bouche de métro Jacques Cartier. Elle est gratuite et libre d’accès. Elle retrace surtout l’histoire de ce quartier et de ses bâtiments : la gare, la prison de Rennes.

Très intéressants également, les panneaux grands et mauves qui évoquent la transformation de cette rue de l’Alma. Dans une zone qualifiée d’aménagement concerté, la métropole rennaise envisage la construction de 380 logements, d’une crèche multi-accueil de 60 places et  l’aménagement de la place Jacques Quartier face au métro, avec commerce et supérette. Les premiers coups de pioche ont déjà été donnés en cette année 2011.

Non loin, dans la ZAC Rabelais-Rouault, un second  projet urbain s’inscrira dans cette grande restructuration de l’axe. A cet endroit, 239 logements seront créés, dont 48 sociaux mais aussi 460 m² de commerces en rez-de-chaussée des immeubles. Cerise sur le gâteau, un jardin public sera créé dans les années prochaines.

Avec l’aide de son aménageur Territoires et développement, la ville de Rennes prévoit ainsi de construire un nouveau front bâti de 950 m de long. Il sera complété par une promenade plantée réservée aux piétons et cyclistes, par une circulation à double sens et réservée tant aux voitures qu’aux bus et vélos. Par cette restructuration, elle compte s’ouvrir vers le sud et aménager un secteur proche de la gare qui accueillera bientôt la ligne à grande vitesse entre Rennes et Paris. Du coup, elle fait encore un pas vers cette agglomération européenne qu’elle peine à devenir : une agglomération de 600 000 habitants somme le laisse entendre en privé les élus.

*

A Rennes le quartier Alma en chamboule plus d’un

Un commentaire

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom