dim 22 mai 2022

Rennes. Born ou le manoir de Baud en mode guinguette

Le projet “Born” va voir le jour au manoir de Baud. Sur une surface de 3 500 m2 à Baud-Chardonnet, Born regroupera un lieu de restauration, un bar, une salle de concerts et de spectacles et une brasserie artisanale. Le manoir sera restauré. Une belle perspective patrimoniale et culturelle.

La Ville de Rennes et son aménageur, Territoires, ont retenu un nouveau projet au sein de de Baud-Chardonnet, à l’îlot M. Il s’agit de “Born“, porté par Roman Le Furaut et Jean-Louis Serre.

Leur proposition est de créer, dans le manoir réhabilité, un lieu de restauration, bar, salle de concerts et de spectacles. À proximité immédiate, à l’ouest, un bâtiment neuf accueillera une brasserie artisanale qui approvisionnera leurs établissements. Le projet s’étend sur un foncier de 3 500 m².

manoir baud born 65 avenue chardonnet rennes
Brasserie Born, Manoir de Baud, 65 rue Chardonnet, 35000 Rennes

Born, nouveau lieu festif à Rennes

L’établissement Born de Baud ambitionne d’organiser 90 concerts, spectacles-cinéma par an (soit 2 événements par semaine) pour une jauge de 400 personnes par soir. Le souhait des porteurs du projet est de mettre en avant la scène locale en l’associant à des artistes à forte visibilité. Il sera ouvert du mercredi au dimanche de 16 à 3 heures du matin, 250 jours par an.

Au cœur d’un vaste jardin, les platanes à l’ouest seront conservés. Le figuier en partie effondré devant le manoir sera élagué pour lui donner une deuxième vie. Les haies de résineux, au nord et à l’est seront remplacées progressivement, leur état sanitaire les condamnant. Le manoir de Baud sera accessible depuis le parc est de Baud via un cheminement arboré.

Les travaux de la future brasserie Born devraient s’étaler de fin 2023 à fin 2024. Les travaux de réhabilitation du manoir sont programmés en 2025 et 2026.

Le parc d’activité de la Madeleine et son manoir

La construction initiale du manoir de Baud, dit aussi de Boon ou de Born, est attesté en 1208, date à laquelle il relève de l’abbaye de Saint-Melaine. L’édifice actuel, dont la façade a été réhabilitée au début du XXe siècle, dans le style normand, est l’unique vestige de l’ancien château de Baud qui a donné son nom à la plaine du même nom. Le décor en pan de bois de l’étage, du même que celui du refend du rez-de-chaussée, masquent un gros œuvre plus ancien.

Le site était devenu un parc d’activité dont il ne subsiste que le manoir, répertorié au PLUI trois étoiles au titre du patrimoine bâti d’intérêt local. Le parc d’activité de la Madeleine, son foncier et ses bâtiments, ont été acquis en 2018 par Territoires. Outre le projet “Born”, les deux tiers de la surface des terrains, soit 13 000 m², serviront à terme comme emprise du futur dépôt de bus de la plaine de Baud.

Brasserie Born, Manoir de Baud, 65 rue Chardonnet, 35000 Rennes

Visuel à la une : Le manoir de Baud (crédit : Franck Hamon)

Rennes
Renneshttps://www.unidivers.fr/category/rennes-bretagne/rennes/
Unidivers, la culture à Rennes, en Bretagne et en France !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Rennes
ciel dégagé
13.1 ° C
13.7 °
13 °
82 %
3.1kmh
0 %
dim
24 °
lun
15 °
mar
17 °
mer
16 °
jeu
11 °

Le projet "Born" va voir le jour au manoir de Baud. Sur une surface de 3 500 m2 à Baud-Chardonnet, Born regroupera un lieu de restauration, un bar, une salle de concerts et de spectacles et une brasserie artisanale. Le manoir sera restauré. Une belle perspective patrimoniale et culturelle.

La Ville de Rennes et son aménageur, Territoires, ont retenu un nouveau projet au sein de de Baud-Chardonnet, à l'îlot M. Il s'agit de "Born", porté par Roman Le Furaut et Jean-Louis Serre.

Leur proposition est de créer, dans le manoir réhabilité, un lieu de restauration, bar, salle de concerts et de spectacles. À proximité immédiate, à l'ouest, un bâtiment neuf accueillera une brasserie artisanale qui approvisionnera leurs établissements. Le projet s'étend sur un foncier de 3 500 m².

manoir baud born 65 avenue chardonnet rennes
Brasserie Born, Manoir de Baud, 65 rue Chardonnet, 35000 Rennes

Born, nouveau lieu festif à Rennes

L’établissement Born de Baud ambitionne d’organiser 90 concerts, spectacles-cinéma par an (soit 2 événements par semaine) pour une jauge de 400 personnes par soir. Le souhait des porteurs du projet est de mettre en avant la scène locale en l’associant à des artistes à forte visibilité. Il sera ouvert du mercredi au dimanche de 16 à 3 heures du matin, 250 jours par an.

Au cœur d'un vaste jardin, les platanes à l’ouest seront conservés. Le figuier en partie effondré devant le manoir sera élagué pour lui donner une deuxième vie. Les haies de résineux, au nord et à l’est seront remplacées progressivement, leur état sanitaire les condamnant. Le manoir de Baud sera accessible depuis le parc est de Baud via un cheminement arboré.

Les travaux de la future brasserie Born devraient s'étaler de fin 2023 à fin 2024. Les travaux de réhabilitation du manoir sont programmés en 2025 et 2026.

Le parc d'activité de la Madeleine et son manoir

La construction initiale du manoir de Baud, dit aussi de Boon ou de Born, est attesté en 1208, date à laquelle il relève de l’abbaye de Saint-Melaine. L’édifice actuel, dont la façade a été réhabilitée au début du XXe siècle, dans le style normand, est l’unique vestige de l’ancien château de Baud qui a donné son nom à la plaine du même nom. Le décor en pan de bois de l’étage, du même que celui du refend du rez-de-chaussée, masquent un gros œuvre plus ancien.

Le site était devenu un parc d’activité dont il ne subsiste que le manoir, répertorié au PLUI trois étoiles au titre du patrimoine bâti d’intérêt local. Le parc d’activité de la Madeleine, son foncier et ses bâtiments, ont été acquis en 2018 par Territoires. Outre le projet "Born", les deux tiers de la surface des terrains, soit 13 000 m², serviront à terme comme emprise du futur dépôt de bus de la plaine de Baud.

Brasserie Born, Manoir de Baud, 65 rue Chardonnet, 35000 Rennes

Visuel à la une : Le manoir de Baud (crédit : Franck Hamon)