Au Bar’Hic, Essaie pas ? Normalement, c’est ce qu’on dit devant la foule de ce bar de nuit. Ce mercredi 11 mai 2016, le poncif visait plutôt à convaincre d’aller voir à tout prix cet unique duo cold wave québécois, plat de haute résistance servi juste après le non moins délectant Astrodynamics. Du chaud-froid en perspective.

Bar HicOn l’avait annoncé dans le Culture Club du 3 mai 2016 et nous n’avons pas été déçus par le concert. L’événement, organisé par Palace Records et Voulez-vous Danser, avait lieu mercredi 11 mai au Bar’Hic, bar de nuit situé en haut de la place des Lices et connu par sa trogne de cave tagué, ses concerts interlopes et souvent interloquant, tout comme sa chaleur ambiante, pour ne pas dire tropicale. Double dose pour ce milieu de semaine : le Rennais Astrodynamics et le duo québécois Essaie pas.

Bar HicSans doute connaissez-vous Astrodynamics pour l’avoir vu et écouté au Trans Musicales ou encore à l’UBU. Un petit exil outre-Manche plus tard, il revient de Londres à Rennes avec des nouveaux sons pleins la voix et le disque dur. On se rappelle de « Baby Come Back » ou « Lauren », du premier EP « Come to the USA ». Qu’il est rafraîchissant de voir un musicien éviter l’impasse de la série, la répétition, en bref de l’électro-boom-boom (déclinez, si vous le souhaitez, les termes scientifiques correspondants). Cold wave et électro pour faire simple, porté par le son d’une acoustique d’église froide et perdue, emporté par une voix profonde, perchée comme sur une chaire, qui n’est pas sans rappeler celle de Morrissey.

Bar Hic23 heures, c’est au tour du duo québécois Essaie Pas. « Il est de ces nuits où tu ressors exsangue » clame Pierre Guerineau au côté de Marie Davidson dans la chanson Retox, de leur premier album Demain est une autre nuit, sur le label DFA Records. On croirait danser dans une boîte de fer-blanc, serrés froidement comme des sardines dans la saumure. Le son cold wave vire carrément à l’industriel, les paroles s’y superposent comme si elles étaient proférées juste après l’apocalypse. Ça rappelle clairement les années 80 et 90 d’un groupe comme Clair Obscur, mais sans vintage ou nostalgie. Les textes nous parlent, ils s’inscrivent dans notre époque. La musique, elle, file son chemin dans un monde en ruine. Essaie pas, écoute, contemple, laisse aller…

Bar’Hic, Astrodynamics, Essaie Pas, DFA Records, Voulez-vous danser

Laisser un commentaire