mer 26 janvier 2022

RENNES. L’AVENTURE ARTISTIQUE MULTIPLE-S RÉUNIE DANS UN RECUEIL À PARTAGER

L’aventure artistique Multiple-s est née de la collaboration entre 84 étudiants se formant à l’animation socioculturelle à l’IUT de Rennes avec l’association rennaise La bonne pioche. Pendant une semaine, les étudiants ont pu apprendre des techniques d’impression afin de produire une série d’œuvres destinées à être exposées. Cette effervescence créative se concrétise désormais dans un bel ouvrage documentant ce travail en collectif pour le rendre visible à tous malgré la crise sanitaire.

Association La bonne pioche Multiple-s
Les artistes Line Simon, Romane Poyard et Marlène Gaboriau, fondatrices de l’association La bonne pioche.

La bonne pioche est une association fondée par 3 artistes et designers, Line Simon, Romane Poyard et Marlène Gaboriau. Anciennes étudiantes à l’école des Beaux arts de Rennes, les 3 jeunes femmes travaillent ensemble la sérigraphie depuis 2016 dans un atelier de la ville. L’association réalise des projets de sérigraphies auto-éditées comme un jeu de sept familles ou un jeu de mémoire, mais aussi des t-shirts ou des commandes. De plus, La bonne pioche intervient régulièrement dans les écoles ou sur des festivals comme Jardins d’hiver aux Champs libres. « La plus grande partie de notre travail est l’intervention en milieu scolaire pour partager notre savoir-faire. C’est comme cela qu’est né le workshop Multiple-s puis l’édition Multiple-s. »

  • Sérigraphie association La bonne pioche
  • Sérigraphie association La bonne pioche
  • Sérigraphie association La bonne pioche
  • Sérigraphie association La bonne pioche

L’association nationale des services culturels universitaires, Art Université Culture, a lancé avec le soutien du ministère de la culture le projet Création Culture avec pour objectif de créer un lien entre étudiants d’université et étudiants d’écoles d’art. Le service culturel de l’université Rennes 1 a eu envie de chercher à créer ce lien en allant faire rencontrer des étudiants en carrière sociale avec l’association La bonne pioche. « Nous avons rencontré Philippe Dorval, professeur d’arts plastiques qui forme les étudiants en carrière sociale à la question de l’art et du développement culturel. Ensuite, nous avons rencontré Odile Leborgne, directrice de l’école des Beaux arts qui nous a permis de faire le lien avec l’association La bonne pioche. Nous nous sommes dit que ce projet pourrait apprendre aux étudiants la question du partage et du multiple par le biais des techniques d’impression. Ça avait vraiment du sens de sensibiliser les étudiants à des techniques qu’ils pourront relativement aisément reproduire dans le milieu professionnel. »

Workshop Multiple-s

Pendant une semaine, les 84 étudiants ont pu se familiariser avec la sérigraphie, risographie ainsi que la linogravure. Le workshop s’est déroulé dans un premier temps au sein des ateliers techniques de l’école des Beaux-arts. Les étudiants ont pu notamment apprendre à réaliser un pochoir, mais aussi à travailler le rapport à l’image imprimée via une machine. La deuxième partie du workshop s’est faite à l’institut universitaire de technologie de Rennes 1. Les étudiants ont dû alors réfléchir à des alternatives pour reproduire les techniques sans avoir accès au matériel, comme fabriquer des encres maison avec des ingrédients naturels ou végétaux.

« Il y a eu un temps de réflexion, d’expérimentation et de recherche avant les réalisations finales des étudiants. nous avons invité les étudiants à aller récupérer les matériaux autour de l’IUT ou directement chez eux. Ce sont des étudiants qui ne sont pas forcément habitués à travailler dans le domaine de l’art donc c’était quelque chose de nouveau pour eux. Nous voulions leur montrer qu’avec peu de moyens ils pouvaient créer des ateliers et proposer des choses pour leur futur métier. »

Association La bonne pioche.
Workshop Multiple-s
Création d’un pochoir pendant le workshop Multiple-s.

Initialement, le workshop devait aboutir à une exposition au Diapason, lieu culturel de l’Université de Rennes 1, afin de permettre aux étudiants de rencontrer des publics pour transmettre leur expérience. Avec l’arrivée du confinement, il a fallu trouver une alternative pour produire une trace durable malgré tout.

  • Recueil Multiple-s
  • Recueil Multiple-s
  • Recueil Multiple-s
  • Recueil Multiple-s

Ainsi est né l’ouvrage Multiple-s tiré à 500 exemplaires entièrement conçus par La bonne pioche regroupant les réalisations faites par les étudiants. Chaque ouvrage contient des textes de présentation, des recettes d’encres naturelles, des témoignages et des photographies accompagnées de textes explicatifs. Grâce à un travail graphique remarquable, l’édition Multiple-s a réussi la transposition agile d’une exposition vers un recueil à partager. « Il nous paraissait important de rendre compte de tout le temps de travail à la fois au sein même de l’association et du collectif qui s’est créé avec les étudiants. Cela permet de valoriser les formidables capacités de transmission de La bonne pioche mais aussi de retracer l’histoire de Multiple-s, du début à la fin. »

Vous pouvez feuilleter gratuitement l’ouvrage Multiple-s sur le site de l’institut universitaire de technologie de Rennes 1 ou contacter le service culturel de Rennes 1 pour vous procurer l’ouvrage. Pour découvrir le travail de l’association La bonne pioche, rendez-vous sur leur page Facebook ainsi que leur site internet.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Rennes
couvert
3.6 ° C
5.2 °
2.8 °
87 %
2.1kmh
100 %
mer
3 °
jeu
10 °
ven
12 °
sam
14 °
dim
11 °
- Advertisment -

L'aventure artistique Multiple-s est née de la collaboration entre 84 étudiants se formant à l'animation socioculturelle à l'IUT de Rennes avec l'association rennaise La bonne pioche. Pendant une semaine, les étudiants ont pu apprendre des techniques d'impression afin de produire une série d’œuvres destinées à être exposées. Cette effervescence créative se concrétise désormais dans un bel ouvrage documentant ce travail en collectif pour le rendre visible à tous malgré la crise sanitaire.

Association La bonne pioche Multiple-s
Les artistes Line Simon, Romane Poyard et Marlène Gaboriau, fondatrices de l'association La bonne pioche.

La bonne pioche est une association fondée par 3 artistes et designers, Line Simon, Romane Poyard et Marlène Gaboriau. Anciennes étudiantes à l'école des Beaux arts de Rennes, les 3 jeunes femmes travaillent ensemble la sérigraphie depuis 2016 dans un atelier de la ville. L'association réalise des projets de sérigraphies auto-éditées comme un jeu de sept familles ou un jeu de mémoire, mais aussi des t-shirts ou des commandes. De plus, La bonne pioche intervient régulièrement dans les écoles ou sur des festivals comme Jardins d'hiver aux Champs libres. « La plus grande partie de notre travail est l'intervention en milieu scolaire pour partager notre savoir-faire. C'est comme cela qu'est né le workshop Multiple-s puis l'édition Multiple-s. »

  • Sérigraphie association La bonne pioche
  • Sérigraphie association La bonne pioche
  • Sérigraphie association La bonne pioche
  • Sérigraphie association La bonne pioche

L'association nationale des services culturels universitaires, Art Université Culture, a lancé avec le soutien du ministère de la culture le projet Création Culture avec pour objectif de créer un lien entre étudiants d'université et étudiants d'écoles d'art. Le service culturel de l'université Rennes 1 a eu envie de chercher à créer ce lien en allant faire rencontrer des étudiants en carrière sociale avec l'association La bonne pioche. « Nous avons rencontré Philippe Dorval, professeur d'arts plastiques qui forme les étudiants en carrière sociale à la question de l'art et du développement culturel. Ensuite, nous avons rencontré Odile Leborgne, directrice de l'école des Beaux arts qui nous a permis de faire le lien avec l'association La bonne pioche. Nous nous sommes dit que ce projet pourrait apprendre aux étudiants la question du partage et du multiple par le biais des techniques d'impression. Ça avait vraiment du sens de sensibiliser les étudiants à des techniques qu'ils pourront relativement aisément reproduire dans le milieu professionnel. »

Workshop Multiple-s

Pendant une semaine, les 84 étudiants ont pu se familiariser avec la sérigraphie, risographie ainsi que la linogravure. Le workshop s'est déroulé dans un premier temps au sein des ateliers techniques de l'école des Beaux-arts. Les étudiants ont pu notamment apprendre à réaliser un pochoir, mais aussi à travailler le rapport à l'image imprimée via une machine. La deuxième partie du workshop s'est faite à l'institut universitaire de technologie de Rennes 1. Les étudiants ont dû alors réfléchir à des alternatives pour reproduire les techniques sans avoir accès au matériel, comme fabriquer des encres maison avec des ingrédients naturels ou végétaux.

« Il y a eu un temps de réflexion, d'expérimentation et de recherche avant les réalisations finales des étudiants. nous avons invité les étudiants à aller récupérer les matériaux autour de l'IUT ou directement chez eux. Ce sont des étudiants qui ne sont pas forcément habitués à travailler dans le domaine de l'art donc c'était quelque chose de nouveau pour eux. Nous voulions leur montrer qu'avec peu de moyens ils pouvaient créer des ateliers et proposer des choses pour leur futur métier. »

Association La bonne pioche.
Workshop Multiple-s
Création d'un pochoir pendant le workshop Multiple-s.

Initialement, le workshop devait aboutir à une exposition au Diapason, lieu culturel de l'Université de Rennes 1, afin de permettre aux étudiants de rencontrer des publics pour transmettre leur expérience. Avec l'arrivée du confinement, il a fallu trouver une alternative pour produire une trace durable malgré tout.

  • Recueil Multiple-s
  • Recueil Multiple-s
  • Recueil Multiple-s
  • Recueil Multiple-s

Ainsi est né l'ouvrage Multiple-s tiré à 500 exemplaires entièrement conçus par La bonne pioche regroupant les réalisations faites par les étudiants. Chaque ouvrage contient des textes de présentation, des recettes d'encres naturelles, des témoignages et des photographies accompagnées de textes explicatifs. Grâce à un travail graphique remarquable, l'édition Multiple-s a réussi la transposition agile d'une exposition vers un recueil à partager. « Il nous paraissait important de rendre compte de tout le temps de travail à la fois au sein même de l'association et du collectif qui s'est créé avec les étudiants. Cela permet de valoriser les formidables capacités de transmission de La bonne pioche mais aussi de retracer l'histoire de Multiple-s, du début à la fin. »

Vous pouvez feuilleter gratuitement l'ouvrage Multiple-s sur le site de l'institut universitaire de technologie de Rennes 1 ou contacter le service culturel de Rennes 1 pour vous procurer l'ouvrage. Pour découvrir le travail de l'association La bonne pioche, rendez-vous sur leur page Facebook ainsi que leur site internet.

https://www.youtube.com/watch?v=T8Ff0UncS7c&feature=emb_title&ab_channel=LeDiapason-Universit%C3%A9deRennes1