metro rennes

Le sentence est tombée : la ligne B du métro de la STAR est suspendue pour trois mois. Depuis un incident technique sur une rame mercredi 3 janvier au matin, le métro est immobilisé pour une durée, pour le moment, approximative. Une remise en service est prévue au son des oiseaux qui gazouillent, avec l’arrivée du printemps…

Mercredi 3 janvier à 7 h 20, un incident s’est déclaré sur une rame de la ligne b, provoquant un freinage d’urgence qui a permis la mise en sécurité du système de transport et l’évacuation en sécurité des passagers. Une première investigation de cet incident menée sur place n’a pas permis de faire redémarrer la rame, entraînant l’arrêt de l’exploitation. Celle-ci a été remorquée jusqu’au garage atelier de Saint-Jacques la Maltière pour investigation. L’analyse technique a montré qu’une pièce mécanique située sur l’un des quatre bogies qui équipent la rame était cassée. Une expertise technique pour en déterminer la cause est en cours.

Depuis sa mise en service en septembre 2022, le plan de maintenance initial a été respecté et déployé sans générer de difficultés. Toutefois, les retours d’exploitation d’un système de transport nouveau peuvent conduire à son adaptation à la suite d’un incident. Celui de la ligne b reste jeune au regard de sa durée de vie, supérieure à 40 ans.

Rennes Métropole, Keolis et Siemens Mobility ont décidé de remplacer cette pièce mécanique qui s’est cassée sur l’un des bogies de l’un des trains par une pièce neuve. Cette opération va être menée sur l’ensemble des trains qui composent la flotte de la ligne b. Elle permettra une reprise de l’exploitation la plus rapide possible. Chaque rame comprenant quatre bogies, cette opération doit être réalisée sur les 100 bogies qui équipent les 25 rames du métro. Elle sera effectuée à Rennes avec le support d’experts industriels.

Le calendrier prévisionnel de redémarrage de l’exploitation comprend plusieurs phases qui s’étaleront sur un trimestre : les délais d’approvisionnent en pièces de rechange, le démontage et le remontage de ces pièces et la validation par les services de l’État qui aura lieu tout au long du processus.

Dispositif de transport mis en place

Les équipes de Keolis Rennes sont pleinement mobilisés pour assurer la continuité du service public de mobilité. Depuis le 7 janvier, nous avons remis en place l’offre bus qui était en vigueur lors de la première panne de la ligne b. Cette offre repose sur :

• La mise en place d’une ligne de bus relais métro, desservant l’ensemble des stations de la ligne b et fonctionnant sur la même amplitude horaire que le métro, à raison d’un bus toutes les 8 minutes sur la quasi-totalité de la journée.
• Des bus supplémentaires sur les lignes CHRONOSTAR, aux heures de pointe, afin de soutenir le bus relais métro dans la prise en charge des voyageurs qui empruntent habituellement la ligne b.
• La suspension partielle des lignes 10 et 12, et complète des lignes 32, 34 et navette de centre-ville afin de concentrer les moyens humains et matériels nécessaires pour mettre en place cette offre.
 
Une nouvelle évolution de l’offre bus est actuellement en cours d’évolution. Les objectifs de cette évolution sont multiples :

• Modifier le tracé de la ligne de bus relais pour la rendre plus rapide et la concentrer sur les quartiers qu’elle dessert le plus efficacement.
• Renforcer une nouvelle fois les lignes CHRONOSTAR, dont la fréquentation est très soutenue. Ces lignes deviendraient la desserte principale de certains secteurs habituellement desservis par le métro b et ces dernières semaines par la ligne de bus relais.
• Améliorer les correspondances et l’accès au centre-ville, pour les communes dont les lignes de bus étaient rabattues sur les pôles d’échanges du métro b (notamment Cesson-Viasilva et Saint-Jacques Gaîté).
• Proposer des ajustements palliatifs pour les secteurs pénalisés par la suspension partielle ou complète de certaines lignes de bus.
Cette évolution est profonde et demande une réorganisation des plannings de travail des 600 agents de conduite de Keolis Rennes.

Besoin d’idées pour trouver des alternatives ?

Article précédentRennes. Ferrer en jeux sonne le coup d’envoi des Semaines en jeux
Article suivantStationnement payant à Rennes, des évolutions à compter du 1er janvier 2024
Rennes
Unidivers, la culture à Rennes, en Bretagne et en France !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici