puits_mauger_rennesRue du Puits Mauger, à Rennes, la tronçonneuse était en action, mercredi 27 février 2013. Les arbres étaient coupés manu militari par les bûcherons de la municipalité rennaise sous les yeux des habitants. « Ma petite dame, on va en abattre plus de 1000, » expliquait l’un des employés à une passante atterrée. « C’est pour le métro. Mais ne vous inquiétez pas, on va en replanter tout autant. » L’information n’est pas encore vérifiée par nos soins auprès du service spécialiste en abatage et dévégétalisation. Toutefois, à Unidivers, on regrette cette manière de faire. Cet été, les grands arbres de l’avenue du Sergent Maginot avaient été éradiqués sans autre forme de procès. Ils avaient été suivis de très près par ceux de notre Mail préféré. À qui le tour ?

La position des responsables du chantier de la ligne B de Rennes Métropole sous la plume de Vincent Ménard (rien à voir avec le président de Reports sans frontières): « Certains chantiers seront très visibles dès ce mois de février, à l’image de l’abattage de 250 arbres le long du tracé, ou de la poursuite de la déviation de réseaux (eau, électricité, gaz), » explique Guy Malbrancke, directeur général délégué de la Semtca. 

D’autres se verront beaucoup moins mais ils seront tout aussi essentiels ». On notera en particulier « le lancement des « appels d’offres pour les gros (et petits) marchés de travaux, tel celui du tunnelier qui réalisera les 8 km en souterrain du tracé (qui en fait 14 au total) et les 9 stations (sur 15) implantées sur cette partie. »

Jean-Christophe Collet

Un commentaire

  1. Bonjour
    Une petite observation à propos de l’abattage des arbres sur le mail. Comme je suis voisin, j’ai suivi l’affaire de près. La plupart des arbres qui ont été abattus étaient vraiment malalades et creux à l’intérieur. Ce que je regrette, c’est qu’ils vont être remplacés pour partie au moins par des essences variées, peut être même exotiques alors que ce qui fait l’intérêt et la grandeur d’un mail, c’est justement l’unité des espèces végétales.
    Je ne pense pas que l’on puisse généraliser mon observation à l’ensemble de la ville et il est probable que bien des arbres abattus soient tout à fait sains et je me désole comme bien des Rennais de l’ardeur des tronçonneuses et des bulldozeurs dans la ville.

    A bientôt
    Robert

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom