Découvrez notre reportage sur la grande marche qui a eu lieu dimanche : ici

Le préfet Patrick Strzoda a annoncé qu’un grand rassemblement est organisé dimanche 11 janvier 15h sur l’esplanade Charles-de-Gaulle à Rennes (voir le plan). Ce rassemblement citoyen et cette marche silencieuse auront lieu en hommage aux victimes de l’attentat à Charlie Hebdo et pour la défense de la liberté d’expression.

C’est place de la Mairie que près de 15 000 personnes se sont rassemblées mercredi soir, 7 heures après la tuerie. C’est là également qu’un autre rassemblement a réuni plusieurs centaines de personnes jeudi à l’heure du déjeuner. Dans la continuité, un grand rassemblement citoyen est organisé dimanche à 15h à Rennes sur l’esplanade Charles-de-Gaulle à Rennes en mémoire des victimes de l’attaque terroriste contre Charlie Hebdo et du supermarché Casher de Vincennes et en honneur de la liberté d’expression. Il prendra la forme d’une réunion républicaine ou rassemblement républicain. Ensuite, il se prolongera par une marche silencieuse dans les rues de la ville. Pour des raisons de sécurité, l’itinéraire du parcours sera communiqué dimanche sur place. À côté de multiples associations, différentes expressions politiques – PS, l’UMP, Europe-Ecologie Les Verts, l’UDI, le PCF, le PRG, l’UDB et le Parti de Gauche – seront présentes dimanche. La communauté musulmane fera partie du cortège.

Venez nombreux : c’est la liberté de penser qu’il s’agit de défendre, c’est la liberté tout court !

cabu
En hommage à Cabu, tout le monde se retrouve pour le rassemblement républicain : le grand Duduche et mon Beauf !

charlie hebdo, marche, rennes, dimanche 11 janvier, place de la mairie, rassemblement

 

 *

Rennes : rassemblement citoyen esplanade Charles-de-Gaulle dimanche 11 janvier 15h en mémoire de Charlie Hebdo

Un commentaire

  1. Je serai bien sûr à Rennes.
    Mais je pousse un coup de g… Ce n’est pas à un rassemblement pour Charlie Hebdo uniquement auquel je veux participer! C’est à un rassemblement pour défendre les droits humains, et pas uniquement ceux de la presse, et lutter contre la barbarie. Il ne faut pas oublier les victimes du supermarché Casher, où là les cibles étaient aussi choisies, ou malheureusement demain une autre catégorie ethnique, culturelle, religieuse, ou autre. On parle beaucoup trop de Charlie Hebdo, pas assez de la paix ou de la liberté de l’individu au sens universel du terme. Bien sûr, la presse sous toutes ses formes doit être absolument défendue, mais pas que la presse.

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom