Qwant est un nouveau moteur de recherche made in France, un nouveau concurrent pour l’omniprésent Google. Si son développement est encore en cours, Unidivers a testé son « relooking extreme » et comparer ses résultats aux mastodontes US tels que sont Bing de Microsoft, Yahoo et, bien sûr, Google.

Profitons-en pour rechercher un hôtel pas cher pour se rendre à Palo Alto, haut lieu du high-tech. Sans surprise, Yahoo nous met du expedia et du hotel.com en tête, comme Bing, Google trouvant une variante avec…booking.com avec une belle pub en premier. Qwant sort, quant à lui, un garden court hotel (en fait un lien de hotels.com) ; toutefois, une particularité à noter : il affiche simultanément les résultats dans les réseaux sociaux, le shopping et l’actualité. Pour le reste, le résultat est très similaire. Heu, quoique… l’hotel trouvé par Qwant n’a rien de « pas cher » à… 204 $ la nuit. Peut-être est le préféré du boss de Qwant ?

Zut, je ne me souviens plus du nom du dernier film avec Leonardo Di Caprio qui se passe à New York dans la prohibition. Qwant me trouve « The Great Gatsby » sur radiotimes puis sur imdb. Il me propose une bio de Di Caprio en section shopping et un joli portrait de Leo (soupir…) en plein milieu de la page. Google choisit un lien allociné sur Di Caprio, puis radiotimes sur Great Gatsby et le site de… Jean-Marc Morandini, grand expert cinéma, c’est bien connu ! Yahoo et Bing privilégient un lien allociné sur la prohibition et les pages wikipedia consacrées à Di Caprio et la prohibition – histoire de m’instruire un peu. Bref, ils m’expliquent pour faire court que j’ai mal cherché et que, pour le coup, Qwant, c’est pas si mal. Mais aucune chronique d’Unidivers dedans ? Je ne comprends pas !

Allez, cherchons plus fort encore : Où voir la joconde. Oui, je me demande si Le Louvre ne l’a pas transféré discrètement dans une annexe lointaine, située au Qatar. Qwant sort le blog « culture confiture » puis wikipedia et answers.com, site dédié aux questions, justement. Google préfère wikipedia avant le lien direct sur le Louvre. Ordre différent sur Bing et Yahoo avec wikipedia, answers et le site du Louvre. Dans tous les cas, j’arriverai au Louvre, c’est sûr…grâce aux applications de géolocalisation des concurrents.

Mais qui est-ce Nicolas Roberti, notre rédac-chef préféré dont j’ai la photo au-dessus de mon lit ? Allez, une recherche. Qwant me met de jolie photos de Nico (oui, on est intîmes maintenant) et des résultats sur des homonymes sur Linked in, Facebook… mais pas dans Social. Dans les news, il y a un Mafia hold over Italy growing stronger. Ah ah, je me disais bien que c’était un caïd à Rennes ! Pas de trace d’Unidivers : Inadmissible. Au moins Google, après Linked In et un article sur Raymond Abellio met en valeur notre site culturel chéri. Bing sort facebook puis le site d’Unidivers….comme Yahoo, évidemment, et une bibliographie aux éditions Harmattan.

Terminons par mon mal de dos chronique et mon utilisation du Myolastan, un médicament interdit aujourd’hui. Qwant m’explique tout sur la molécule grâce à wikipedia et drugs.com, mais… tente de m’en vendre. Le moteur a dû deviner qu’à force d’être assis devant un ordinateur, je souffre d’une scoliose… Trop fort ce Qwant ! Sauf pour l’actualité. L’actualité que maîtrise mieux Google en mettant en premier puis les sites du parisien, nouvel obs et l’inévitable doctissimo. Docitissimo est le préféré de Bing avec santé-AZ puis wikipedia. Yahoo met les actualités en premier puis les mêmes résultats que Bing. Ah oui, Qwant m’informe d’une actualité brûlante et capitale dans sa rubrique « social » : Isabelle Chaveton a également mal au dos. Allez, Isabelle, deviens mon amie de mal de dos.

qwant2
On en apprend des choses sur le Myolastan. C’est booo…

Allons voir un peu du côté des cookies (témoins de connexion espion déposés dans votre navigateur par les sites visités). Google, Bing et Yahoo en ont bien sûr à profusion. Le petit Qwant n’en a que 6 ou 7 au début, mais ce nombre grimpe rapidement au fur et à mesure des clics sur les résultats.

Bref, l’algorithme et la méthodologie adoptés par Qwant ne semblent pas très différents de ses concurrents. Pour l’instant, la formule choisie n’est pas encore mise à profit et fructifier par les résultats. Cela sera le cas si Qwant est véritablement un moteur de recherche original et non un site agrégeant les résultats comme certains experts l’affirment.

Certes, la barre de média en haut des résultats reste une bonne idée, mais on peut se demander ce que vient faire une rubrique « social » compte tenu de ses résultats des plus hasardeux. Quand rayon shopping, les résultats ne sont quasi jamais pertinents. Une bonne base sur la forme, mais il reste à Qwant à consolider un fond encore mouvant. L’idéal : des résultats de recherche qui s’éloignent à la fois des écueils des mastodontes tout en restant pertinents. À suivre donc, car l’effort est louable.

Marie Darré

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom