A Rennes, l’architecte Philippe Loyer envisage d’ouvrir un petit bijou de restauration sur l’eau. Il évoque sans problème son projet. Mais il refuse de donner le nom de l’investisseur breton.

 

Non loin de la péniche spectacle, au pied du futur immeuble de Jean Nouvel, un restaurant flottant ouvrira en 2014. L’info avait déjà été donnée par Le Mensuel de Rennes et par la revue Hôtellerie et restauration. Elle a été confirmée aujourd’hui par le journal Ouest-France et — plus étonnamment — par le site du Stade Rennais football club…

Dans à peine deux ans, l’établissement sera construit tout en verre sur deux niveaux le long du quai Saint-Cyr. « Un grand bar lounge de 115 places sera ouvert sur le pont bas et deux salles, » déclare l’architecte Philippe Loyer, dans les colonnes d’Ouest France. « Nous avons même imaginé un petit salon flottant qui se promènerait sur la Vilaine, histoire de prendre l’apéritif et de s’isoler au milieu de l’eau », ajoutait-il dans la revue L’hôtellerie.

A l’étage, sur près de 650 m2, l’architecte envisage d’installer les cuisines côté quai et le restaurant de140 places. Dans l’établissement, le ticket d’entrée serait prévu entre 40 et 50 euros. « C’est l’équipe de l’architecte Loyer, elle-même, composée de trois femmes qui s’occupera de la décoration du restaurant et du bar, » indique le journal Ouest-France.

Ce projet avait déjà été présenté une première fois en 2008 aux élus et concrétisé en 2009 avec le groupe Louis Le Duff. Mais la crise passant par là, le fabriquant de brioches aurait depuis renoncé…« Cette idée de restauration est étroitement liée à mon parcours professionnel et à ma rencontre avec Jean-François Michel avec qui j’ai beaucoup travaillé dans ce domaine. A chaque fois, j’essaye avec l’équipe de provoquer les choses. On porte des projets jusqu’à l’arrivée d’un investisseur, » confirmait l’architecte à Olivier Marie pour l’Hôtellerie et Goûts d’Ouest

Reconnu et connu dans son métier, le Bruzois a déjà imaginé les restaurants de La petite ferme, du Del Arte (le groupe Le Duff) et celui du golf de Cissé Blossac, mais aussi le bar Le Zinc et… Les salons présidentiels des tribunes de la Route de Lorient. On retrouve là encore le Stade Rennais… Le cœur de l’architecte balance-t-il entre les deux grands patrons Le Duff et Pinault ? Choisira-t-il un autre investisseur ? On est naturellement dans les supputations. Une chose est certaine. Le cuisinier est déjà choisi par le financier du projet qui mettra 3,5 millions d’euros…sur la table.

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom