Ice dresse ici un panorama des prix des différents supports culturels que sont la musique, la littérature et le cinéma dans différents pays du monde. Conclusion : la voie de l’avenir culturel reste à inventer.

Le protocole retenu est le suivant. Sont retenus 20 grands pays ainsi que quelques pays représentatifs de chaque continent. Pour chacun sont notés les prix moyens d’une place de cinéma, d’un livre et d’un CD. Ils sont mis en rapport avec le salaire moyen. Pour la France, la consommation moyenne d’un citoyen est de 3 films, 4 livres et 2 disques par an.

Malgré les disparités dans les salaires, mal représentées par le salaire moyen, il est possible de voir que la culture est très souvent un luxe, notamment avec les livres. Quant aux CD et DVD, bien sûr, les prix des circuits officiels doivent être pondérés par le piratage. Dans le cas de la Chine, c’est le cinéma qui sous-représenté. Dans les pays africains, le prix du livre est particulièrement cher (record pour le Mali où il atteint 60% du salaire moyen !). À comparer aux 0,2% du Japon ou 0,3% de la France…

tableau, prix, culture, pays

Pour le cinéma, le Japon paye très cher le démantèlement de son industrie cinématographique maintenant essentiellement tournée vers le sexe tandis que l’Inde est très bon marché grâce à sa puissante industrie cinématographique. Le Brésil est particulièrement onéreux pour tous les produits culturels, bien plus que l’Argentine ou la Chine, l’Inde ou le Vietnam. À noter qu’il a été très difficile de trouver des informations pertinentes en Arabie saoudite ou au Mali du fait du peu de développement du web d’un côté ou du manque de repères sur des oeuvres “occidentales”. Il faut rappeler en effet que les oeuvres locales sont plus ou moins favorisées selon les pays. Là encore, les pays riches ont la chance de diffuser leur culture à travers le monde. Ainsi, malgré la puissance du cinéma indien ou de la Chine dans son ensemble, leur rayonnement culturel dans le monde est moindre que les pays les plus riches… Du moins pour l’instant, car la volonté politique chinoise souhaite y remédier. Déjà, le Japon diffuse ses mangas largement et  la Corée du Sud se fait une petite place à travers la musique, le cinéma et même les mangas depuis sa récente montée en puissance.

tableau, prix, culture, pays

Ainsi, la culture coute 107 fois plus à un Malien qu’à un Américain. Le fait que la musique et le cinéma soient un peu moins chers aux USA accentue l’écart avec les autres pays riches sensiblement équivalents. Il faut toutefois prendre en compte les fortes disparités à l’intérieur des pays entre campagnes et villes où le salaire peut être divisé jusqu’à 10.  C’est le cas de l’Afrique du Sud qui obtient un très mauvais résultat : l’accès à la culture y est très difficile. En résumé, plus les pays sont riches, moins la culture est chère.

Certains souhaitent un accès gratuit aux œuvres du domaine public, mais cette facilité ne résoudrait pas pour autant le problème général. En effet, il subsiste une fracture numérique en plus de celle de l’alphabétisation. Plus que jamais numérique et culture sont liés dans le devenir des pays défavorisés. La main-mise de l’industrie sur la culture par l’industrie dans les pays riches a un impact sur la diffusion de la culture dans les pays pauvres. Entre liberté de créer et main-mise de grands groupes d’ingénierie culturelle, entre production artisanale, industrielle, de groupe ou par un individu, la voie vers une meilleure diffusion de l’éducation et de la culture dans un monde global reste incertaine.

 Ice

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom