dim 22 mai 2022

Rennes. Queen Marguerite : une mode culottée !

La créatrice Marguerite Lacroix, connue sous les traits de Queen Marguerite, baigne dans le monde de la couture depuis plus de 20 ans. Bout en train créatif, elle a lancé depuis près de deux ans un projet singulier : les culottes de Margotte, des sous-vêtements féminins et masculins colorés, rigolos et remplis de gaieté. Focus sur une créatrice qui ne manque pas de culotte !

La créatrice Queen Marguerite, pile électrique en recherche constante de nouveautés, semble avoir eu plusieurs vies créatives. Ses multiples expériences se font le reflet d’une attirance certaine pour l’expérimentation. Tour à tour chargée de contrôle qualité dans une grande entreprise de mode enfantine, costumière, et professeure de couture, Marguerite Lacroix de son nom de naissance s’est lancée depuis un an et demi dans une nouvelle aventure farfelue et innovante : Les Culottes de Margotte, des sous-vêtements confortables, féminins et masculins, pétillants de couleurs et de fun, à l’image de sa créatrice !

queen marguerite
Queen Marguerite, Marguerite Lacroix de son vrai nom © Inès Berghman

Diplômée des métiers d’art en réalisation de costume de scène, la jeune femme de 34 ans a toujours voulu faire de l’artisanat. Jetant son dévolu sur le milieu de la mode, le costume fut pour elle une évidence. « Le vêtement signifie beaucoup, c’est l’identité d’une personne », commence Queen Marguerite dont le modeste atelier se situe à Montauban, en Ille-et-Vilaine. Puis de préciser : « Et le costume est selon moi la quintessence de l’artisanat en couture. » S’épanouissant dès l’âge de 25 ans dans la restauration de vêtements anciens (fin du XIXe – début du XXe siècle) destinés à la location pour le théâtre ou le cinéma, elle se découvre rapidement des atomes crochus avec les vêtements et les tissus anciens.

De là naît son envie de faire de l’upcycling, de la valorisation textile en français, des créations réalisées à partir de tissus anciens ou de seconde main dans le but de faire du neuf avec du vieux ! Une bonne manière de diminuer son empreinte carbone tout en proposant de belles créations originales. Ces valeurs écologiques l’accompagnent depuis toujours, mais ont été particulièrement renforcées lors d’une expérience dans une grande entreprise de prêt-porter, avant son passé de costumière.

Au regard des procédés de production douteux et consciente des conditions de travail dans les pays producteurs, Queen Marguerite se sent rapidement déconnectée de cet univers qui ne correspond pas à ses valeurs et à sa vision des choses. « C’était une grosse marque de mode enfantine et… il n’y en avait que pour le style », raconte-t-elle. « Quand on voit des vêtements en mousseline de soie portés par des enfants de trois mois, c’est quasiment de l’usage unique… »

culottes de margotte

Après avoir touché à la création de pièces uniques ou mini séries, en fonction des stocks de tissu de seconde main, Marguerite choisit la transmission comme nouvelle aventure, un pan de son travail qui lui tient à cœur. Les cours de couture qu’elle anime depuis janvier 2020 à l’association Les Piqueuses d’idées nourrissent l’hyperactivité de celle qui ne peut faire qu’une chose à la fois, selon ses propres mots. Et parmi les cours dispensés, la conception d’une petite culotte… On connaît la suite ! Après avoir confectionné quelques modèles pour ses proches, hommes et femmes, Queen Marguerite se lance et crée la marque Les culottes de Margotte !

Aux dentelles et au motif liberty, elle préfère les paillettes, les dinosaures, et les fusées. Des motifs fun et originaux qui mettent de l’excentricité dans des tiroirs dans lesquels règne parfois en maître le noir ou, du moins, des couleurs plus sobres. « Mon objectif a été de faire une culotte hyper confortable à porter avant tout. Et d’y coller un peu ma personnalité », précise-t-elle avant de rigoler en remarquant la prédominance du noir dans sa tenue du jour. « Ça ne se voit pas aujourd’hui, mais j’aime les motifs que sortent de l’ordinaire, et tout ce qui est coloré ! »

  • culottes de margotte
  • queen marguerite rennes
  • queen marguerite rennes
  • culottes de margotte

Contrairement à ses précédentes créations, tous les sous-vêtements sont réalisés à partir de tissu neuf acheté pendant un temps à Écolaine, et chez des vendeurs européens. Ce choix s’explique dans le but d’obtenir la certitude que le tissu ne contient pas le moins de produits toxiques et chimiques que possible. « Quasi tous les modèles sont en coton, certains en coton bio, mais la palette de couleur reste encore triste. Il s’agit de coton oeko tex [label de qualité qui comprend plusieurs normes techniques. Il vise à certifier les qualités sanitaires et écologiques des textiles et cuirs, et garantit l’absence de produits toxiques pour le corps et pour l’environnement, ndlr.] ». Le gousset d’entre-jambes, la protection en contact direct avec la peau, est quant à lui systématiquement en coton bio.

N’ayant pas la main sur la production de tissu en amont, elle essaie tout de même de créer un cercle vertueux afin d’avoir le moins d’impact physique possible sur l’environnement. Pour ce faire, elle privilégie le circuit court pour la revente, et diminue au maximum ses déchets. « J’essaie d’avoir le moins de chutes possible, et d’utiliser la totalité du tissu », précise-t-elle avant de rajoute : « Je garde les chutes et quand j’en aurai suffisamment, je m’en servirai de rembourrage pour un pouf. » Une astuce à retenir !

queen marguerite
Queen Marguerite, Marguerite Lacroix de son vrai nom © Ines Berghman

Les culottes sont au prix de 30€, et les caleçons 38€. Queen Marguerite confectionne les sous-vêtements de la taille 36 à 44, mais elle travaille aussi sur-mesure pour les autres tailles ! Il est tout à fait possible de la contacter et lui demander une taille en particulier, sauf la taille enfants, et le prix restera inchangé. « J’aimerais développer la gamme et proposer des shorty. »

Prônant l’universalité et l’inclusion, elle propose également des boxers pour femme sur commande. « Toutes les femmes n’ont pas forcément envie de porter des culottes ou des shortys. Et beaucoup de personnes ont envie d’un boxer qui ne possède pas le gousset en volume devant », explique-t-elle. « Je n’en fabrique pas en avance, mais on peut m’en commander. » Le modèle est créé, le patron est prêt, il suffit juste de demander !

queen marguerite

Retrouvez les créations de Queen Marguerite à la boutique Chouette, 4 rue du chapitre, sur sa boutique Etsy, et prochainement au Marché pas pareil de Rennes, dimanche 22 mai 2022.

Instagram / Facebook

Article connexe :

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici