Pour cette saison 2016-2017, le Triangle danse, écrit et dessine. Les artistes renommés ou émergents sont soutenus par cette cité de la danse qui continue d’affirmer sa vocation à partager le savoir couplé à la création. Ces piliers font de ce lieu un endroit où le public ne cesse de grandir.

 

le TriangleDanses, écriture, art numérique, cirque, bal impro, art plastique, échange artistique international, le Triangle ne déroge pas à sa ligne de conduite  : diffuser le savoir et le travail des artistes. Rennes fourmille de danseurs et de chorégraphes prestigieux qui ont la générosité de transmettre leur art et le Triangle, cité de la danse leur déroule le tapis rouge : danse contemporaine, danse poétique, hip-hop, capoeira, battle, les invitations à savourer des yeux ou du corps tout entier l’art du mouvement et du geste sont nombreuses.

La saison  2016-17 porte en ligne de mire le brassage des courants, un regard sur l’altérité avec des œuvres qui cherchent l’ouverture au monde. Le brassage des courants avec des pièces du répertoire revues et corrigées avec telle une version hip-hop du Sacre du Printemps de Vaslav Nijinski détourné par la compagnie Chute Libre. Catherine Legrand, elle, fait revivre une version plus mature de Jours étranges de Dominique Bagouet. Latifa Laâbissi redonne Self portrait camouflage. La danseuse chorégraphe déconstruire les regards clichés que l’on a posé sur elle. La pièce a aujourd’hui dix ans mais reste cruellement d’actualité. La vitalité de la danse, dans toutes sa multitude, est plus que jamais cruciale. Espiègle, turbulente, sombre, rageuse, la danse est affirmée comme endroit de recherche, d’étude, de revendication, de dignité.
Mani A. Mungai présente sa nouvelle création The Letter pour laquelle il est en résidence. Les danseurs de Rennes su Cameroun croisent leurs pratiques de hip-hoppeurs, la compagnie portugaise et brésilienne Ladaïnhades, l’Institut del Teatre de Barcelone, la BazooKa, la compagnie italienne Fuse… des quatre coins du monde, la danse est belle et surtout pas innocente; elle est engagée

le TriangleLe Triangle écrit… et le quartier du Blosne ne cesse d’inspirer. Depuis de nombreuses années, des auteurs sont en résidence au Triangle et le 24 novembre ainsi que le 8 février, le public pourra rencontrer Emmanuel Ruben invité de 2017, Arno Bertina, invité 2018 et Oliver Rohe, invité 2019. Les trois écrivains s’imprégneront de la vie du quartier du Blosne et du roman de Georges Pérec La vie mode d’emploi pour créer collectivement un roman à tiroirs. Hélène Gaudy romancière et auteure de livres jeunesses se joindra ponctuellement à eux dans cette recherche. Le travail sur l’écriture est également exploré le 12 octobre avec Paloma Fernandez Sobrino et l’association l’Âge de la tortue avec l’Encyclopédie des migrants pour laquelle la parole de quatre cents de ces derniers a été recueillie depuis 2014 par des artistes, des chercheurs et des militants associatifs dans huit villes de la façade atlantique de Brest à Gibraltar.

Et puis le Triangle dessine. Le Triangle Œuvre d’Art voit pour 2016-17 la création issue du téléscopage des talents de Mathieu Larnaudie, qui termine sa résidence 2016 en collaborant avec Tom Nelson artiste plasticien, calligraphe et expert en lettrage.

Rennes le Triangle : la belle saison 2016-2017 ! was last modified: octobre 14th, 2016 by Emmanuelle Paris Perrière

Laisser un commentaire