rose, thabor, roseraie, municipalité rennaise, jardin public,
La roseraie du Thabor est une invitation à la promenade bucolique. En revanche, il faut être pointu en latin pour se souvenir de tous les noms de roses.
La roseraie du Thabor est connue de tous les Rennais et Rennaises. Ce petit havre de senteurs qui tourbillonne autour d’une mare de poissons rouges fait l’objet d’un entretien régulier. Trois cents nouveaux rosiers ont été plantés pour la floraison de juin, d’après le site Internet de la ville de Rennes.

Le jardin est devenu une priorité pour la municipalité rennaise. Il est soigné, choyé et couvé par les jardiniers et les ouvriers à tout faire. Depuis quelque temps, l’eau des fontaines jaillit à nouveau, la colonne de Juillet restaurée, le kiosque ouvert au public et l’Enfer aménagé. Rien n’est plus laissé à l’abandon dans le jardin… comme par le passé.

Début février, des petites mains vertes ont planté 300 nouveaux rosiers dans la roseraie circulaire pour une floraison en juin. « C’est la troisième année consécutive que la roseraie du Thabor fait peau neuve, » indique le journaliste du site rennais. « Quelque 300 rosiers tiges et buissons sont remplacés à chaque fois. Le remplacement est progressif, pour éviter de mettre la roseraie à nu, » précise Antoine Monvoisin, le jardinier responsable.

Temple de la rose, la roseraie émerveille petits et grands depuis maintenant la fin du XIXe siècle. Elle compte 980 variétés de roses et 2100 rosiers (sources : site Internet de la ville de Rennes). Des fleurs qui font l’objet d’une grande attention. « Deux jardiniers à temps plein soignent et bichonnent leurs protégés. Par de la taille, du paillage et de l’arrosage automatique au goutte à goutte, sans aucun produit phytosanitaire, » indique le site.

rose, longévité, roseraie, thabor, jardin, rennes
La longévité d’un rosier est plus courte qu’un arbre. C’est pourquoi le renouvellement est impératif.

En attendant la floraison de juin, petite suggestion d’Unidivers pour vos longues soirées d’hiver : apprendre le nom latin de toutes les roses. Pour notre part, les journalistes de notre site ont un petit penchant pour les appellations françaises : Jeanne Moreau, Iceberg, Grace de Monaco…
[stextbox id= »info »]

Le Thabor participe au concours national de la Société d’horticulture. Un carré des nouveautés accueille les pieds des dix dernières années.

[/stextbox]

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom