Marilyne et Bruno Caron arrivent dans un village de montagne pour emménager dans un chalet qu’ils ont loué à Patrick Castang, promoteur et propriétaire de nombreuses habitations dans la région. Contents de quitter le nord de la France pour démarrer une nouvelle vie, ils acceptent sans sourciller quand Castang leur annonce qu’il va les loger momentanément dans un autre chalet de grand standing car le leur n’est pas terminé. S’ensuivra alors une succession de déconvenues qui va les conduire à déménager de nombreuses fois, avec le sentiment grandissant d’être traités sans aucune considération, alors même que les Castang multiplient patiemment et avec bienveillance les efforts envers eux. Les relations entre les deux familles vont se tendre. Bruno et Marilyne Caron ne supportent plus d’avoir sous leurs yeux le bonheur et l’abondance de biens des Castang. Leur amertume, alimentée par la jalousie, l’envie et la frustration, finira par devenir de la haine.

 

Ce film, inspiré de l’affaire Flactif, s’inscrit dans la lignée d’un Chabrol.

L’approche sociologique de la narration, entre surendettement et humiliation, est intelligente. La construction est efficace avec un développement qui entraine petit à petit le spectateur vers un funeste destin…

L’ensemble psychologique sobre malgré la multitude de détails. A son service, Jérémy Renier offre une bonne performance. Julie Depardieu est à l’avenant dans son rôle d’épouse pousse-au-crime. Les autres personnages sont, quant à eux, négligés.

Malheureusement, les défauts sont patents : un manque d’équilibre global, un recours facile à la caricature, une fin faiblarde. La tension narrative et la créativité de la mise en scène parviennent juste à les estomper.
Eric Guirado, Jérémie Renier, Julie Depardieu, Lucien Jean-Baptiste, 7 mars 2012 (1h 38min)

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom