FOOTBALL PSG PONTIVY. PONTIVY STAR DE LA COUPE DE FRANCE

C’est l’événement de l’année à Pontivy. Les deux clubs de la ville nord-morbihannaise sont parvenus à se hisser en 32e de finale de la Coupe de France de football. L’un jouera contre Guingamp, l’autre contre le prestigieux Paris Saint-Germain (PSG). De nombreux médias nationaux se sont emparés du sujet. Forcément, la ville est la seule avec Strasbourg à recevoir deux de ses fameux clubs à ce stade de la compétition.

Au centre-ville, c’est l’effervescence. Les vitrines de Pontivy ont délaissé le long manteau rouge de Noël pour se vêtir des maillots verts et jaunes ; respectivement celui du GSI de Pontivy et du Stade Pontivyen. Le premier recevra le PSG dimanche soir à Lorient à 20 h 45. Le deuxième ira à Guingamp affronter le voisin breton samedi à 15 h. « Nous avons eu rapidement le soutien de l’En Avant, avec qui nous sommes très proche », explique Hervé Hamonic, trésorier du Stade Pontivyen. Même rapprochement avec Lorient pour les verts qui effectuera le voyage au Stade du Moustoir à Lorient pour accueillir le PSG. C’est ça la magie de la Coupe de France, où des clubs amateurs rencontrent les clubs professionnels.

Pontivy Coupe de France

Pontivy Coupe de France
Devant la mairie, le soutien est affiché en faveur des deux équipes.

Les locaux des deux camps étaient donc bondés pour la vente des places peu avant Noël. À trois jours des matchs, acquérir les sésames s’avérait difficile, mais encore possible. Pour cela, la mairie a laissé à disposition une ancienne pharmacie et un ancien kiosque. Un supporter pontivyen a obtenu deux billets juste avant la rupture des stocks jeudi soir.

Une rencontre Pontivy-PSG, c’est normal de ne pas la rater, ça fait quatre ans que je vis ici. Ça va être corsé, mais j’y crois à un but pour sauver l’honneur.

Forcément, le GSI (Garde Saint-Ivy Pontivy, le club de football local) a plus de succès que son voisin. Mais ce n’est pas un souci pour le trésorier du Stade Pontivyen, Hervé Hamonic : « Je préfère Guingamp. On a les mêmes valeurs. On est en National 3 (division), mais on a un budget plus limité. »

Pontivy Coupe de France
L’ancienne pharmacie, redécorée pour l’occasion, était bondée toute la journée du jeudi pour vendre les derniers billets.

Hervé Hamonic, Trésorier du stade pontivyen : « Les deux clubs sont en 32e de finale et les deux clubs ont eu un très bon tirage. On est comme dans un rêve ».

Une publicité bienvenue

Cet écart de classe passionne les foules et les médias qui sont venus en nombre à Pontivy. Bein Sport, France TV, L’Équipe, l’AFP, Canal+… Christine Le Strat, la maire de Pontivy, a un planning de demandes d’interviews bien rempli. « Demain, je serai avec RTL tôt le matin ! Mais c’est bien, ça fait parler de nous. J’en suis très fière ! » Ce coup de projecteur, bien qu’éphémère, permet à la ville de se faire connaître. LE moment pour la maire de vanter les mérites de Pontivy à l’échelle nationale. « Nous avons reçu un label ville sportive. Nous relançons également notre promesse de construire un terrain synthétique demandé depuis plusieurs années », insiste-t-elle.

C’est aussi l’occasion pour le GSI et le Stade de se réconcilier. « Les anciens sont toujours très attachés à cette rivalité. Mais aujourd’hui on peut enfin parler sérieusement d’une fusion entre ces deux clubs », se réjouit la maire. En effet, quelques jours avant les matchs, les deux présidents ont confirmé le souhait de se réunir dans les années à venir.

Pontivy Coupe de France
Un soutien sans faille était affiché partout dans la ville.
Pontivy Coupe de France
Beaucoup de médias devant le kiosque où se vendent les billets du Stade Pontivyen contre Guingamp.

Christine Le Strat (Maire de Pontivy) « C’est dans la continuité des fêtes. Avec ce qui s’est passé avant et les inquiétudes des gilets jaunes, ça permet aussi d’oublier cela un temps ».

Chez les commerçants, Noël joue les prolongations

Ce match est aussi une aubaine pour les commerçants. Dans une ville parmi tant d’autres où les habitants fuient le centre-ville pour faire leurs emplettes sur internet ou dans les grandes enseignes, l’occasion est rêvée pour décorer les boutiques et lancer une opération « Coupe de France ». L’UCIAP (l’union des commerçants industriels et artisans de Pontivy) propose à la vente plusieurs t-shirts à l’effigie des deux équipes. Les bénéfices reviendront aux Restos du Cœur et au Téléthon. C’est aussi un moyen d’attirer les habitants vers le centre.

Pontivy Coupe de France
L’UCIAP met en vente ce t-shirt au profit des Restos du Cœur et du Téléthon pour poursuivre la dynamique des fêtes de fin d’année.

Devant la boutique Concept Store Sanje, une écharpe du GSI entoure le cou de la girafe du magasin. On y aperçoit un ballon dédicacé par les joueurs de l’AJ Auxerre dans la vitrine, ainsi que quelques maillots. « On a aussi ressorti un vieux calendrier de 2003 “les Dieux du stade du GSI” », plaisante Sandrine, la gérante du commerce, en l’accrochant finalement à sa vitrine. Avec Noël, les boutiques du centre ont « plutôt bien fonctionné. Mais l’objectif est que ça dure : “On essaye de faire de plus en plus d’animations pour faire venir du monde. Là, c’est l’occasion pour dire que chez nous il se passe des choses et en même temps d’encourager le club”, explique Sandrine. Cette Coupe de France permet aussi aux commerçants de le rappeler.

Pontivy Coupe de France
Le ballon et le calendrier des Dieux du stade du GSI. Autant de moyens utilisés pour taper dans l’œil de potentiels clients et supporters.
Pontivy Coupe de France
Quelques commerces ont même fait appel à des peintres pour décorer leur boutique, comme ici ce barbier.

Une médiatisation soudaine bien canalisée

Si la mairie et les boutiques se sont empressées de bien organiser l’événement et de soigner leur communication, les deux clubs en ont fait de même. Surtout au GSI où l’affrontement contre le PSG attire les caméras. “Nous avons monté un pôle communication éphémère pour l’occasion”, explique le président des verts de Pontivy, Jérôme Prévost. “J’ai aussi demandé à l’entraîneur de protéger les joueurs”. En effet, la plupart n’ont jamais affronté un club professionnel et sont habitués aux micros de la presse régionale. Mais ce match pourrait être un coup de boost pour quelques carrières.

Pontivy Coupe de France
Ce ne sont pas les nombreux médias présents qui perturberont l’entraînement du GSI Pontivy.

“Nous avons des joueurs très jeunes. C’est pour cela que nous sommes en partenariat avec le FC Lorient. C’est aussi pour la détection. Un match comme ça pourrait aider certains à gravir des échelons”. Le coach Yannick Blanchard l’a bien compris, mais souhaite à tout prix calmer le jeu. “Cette médiatisation soudaine est utile pour le club, mais j’ai voulu canaliser mes joueurs. Il ne faut pas oublier que lundi, il n’y aura plus rien.” Sauf si Pontivy élimine le PSG et/ou Guingamp ? En tous cas les supporters et tifos sont attendus en nombre dans les stades respectifs.

Pour certains, parler à la presse nationale était une première. Mais le coach et le président veillent à leurs joueurs.

Stade Pontivyen – En Avant Guingamp : samedi 15 h, stade de Roudourou à Guingamp (Vente sur place)

GSI Pontivy – PSG : dimanche 20 h 45, stade du Moustoir à Lorient. Match retransmis sur Eurosport 2.

 

 

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom