dim 29 mai 2022

MATÉRIAU D’AVENIR : UN PONT EN LIN ET RÉSINE AUX PAYS-BAS

Le lin est bel et bien une substance d’avenir ! Vendredi 15 avril 2022, un pont d’envergure de 15 mètres, élaboré à partir d’un nouveau composite biorésine-lin, a été inauguré lors de l’exposition horticole Floriade à Almere aux Pays-Bas. Une réussite, mais reste à savoir combien de temps durera ce nouveau matériau soumis à des tensions mécaniques et les aléas climatiques.

Le Smart Circular Bridge sur le site de la Floriade à Almere

Le lin est utilisé depuis des milliers d’années pour fabriquer des vêtements, des sacs et des cordes durables pour les navires. Les fibres végétales connaissent actuellement une renaissance : si elles sont associées à une biorésine spéciale, un matériau léger et extrêmement stable est créé avec des propriétés similaires à l’aluminium ou à l’acier.

Le potentiel des composites à bas de lin comme matériau de construction durable vient de rempoter un succès avec le premier pont circulaire intelligent qui a été inauguré vendredi à l’exposition horticole Floriade à Almere, aux Pays-Bas.

Comme l’explique le consortium Smart Circular Bridge, outre la TU Eindhoven, cinq universités – dont l’Université de Stuttgart – ainsi que sept entreprises et trois municipalités sont à l’origine du projet. Le pont circulaire intelligent d’Almere est le premier des trois de ce type ; un autre suivra en 2022 en tant que pont piétonnier et cyclable à Ulm, en Allemagne, puis à Bergen op Zoom aux Pays-Bas.

Tests en laboratoire et suivi en temps réel avec des capteurs

L’un des objectifs du projet Smart Circular Bridges est d’étudier le comportement à long terme des composites renforcés de fibres naturelles en laboratoire : des recherches sont menées sur la manière dont les rayons UV ou l’humidité affectent la résistance à la traction et à la compression ainsi que la rigidité des matériaux. Mais aussi comment la matière encaissera le passage du temps.

En outre, les trois ponts sont surveillés par plus d’une centaine de capteurs. Les données obtenues devraient à terme fournir une image précise de l’état du pont et de sa potentielle durée de vie.

A noter : un autre composite semble prometteur : les plastiques renforcés de fibres de verre.

Les données en temps réel des capteurs du pont d’Almere peuvent être consultées dans un tableau de bord sur un site Web public : https://dashboard.smartcircularbridge.eu

Photo : byuppi, Pixabay-Lizenz

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici