jeu 28 octobre 2021

PLEINE TERRE DE CORINNE ROYER : BEL HOMMAGE AU MONDE PAYSAN

En mai 2017, après trois années de harcèlement administratif et neuf jours de cavale, Jérôme Laronze, agriculteur de Saône et Loire de trente-six ans, est abattu par les gendarmes. À la lueur de ce drame, Corinne Royer invente le personnage de Jacques Bonhomme. Elle compose avec force et poésie une fiction alternant le monologue de ce paysan révolté en cavale et les paroles de tous ceux qui l’ont côtoyé.

« Jacques n’entrait pas dans le moule que l’administration souhaitait imposer à la paysannerie, il débordait de tous les côtés. Alors, ils ont voulu raboter ce qui dépassait, rendre invisibles ces excroissances qui risquaient d’entraîner d’autres insoumissions. Se conformer à ce qu’on attendait de lui, il s’y était toujours refusé. (p. 186) »

corinne royer

Jacques Bonhomme est un colosse amoureux de la nature et des livres. La terre et les animaux, il les respecte. En reprenant la ferme des Combettes, il entretient le patrimoine familial et contribue à la préservation de la nature. C’est un métier difficile qui ne laisse de temps pour aucun loisir.

VACHE
Photo : Unsplash/Ryan Graybill

Après le départ de Jade Mercier, à la fin de l’adolescence, il n’a plus envisagé de créer une famille. Alors, il écoute une enfant fantôme lui parler à l’oreille et consacre chaque dimanche matin à Arnaud, son ami d’enfance aujourd’hui cloué dans une chaise roulante suite à un suicide raté.

Lorsque nous rencontrons Jacques, il est en cavale. Pourchassé par les forces de l’ordre, il se cache dans la forêt. Nous découvrons un homme révolté, cherchant un moyen de reconquérir sa place. Car il ne renonce pas. Il ne se rendra à nul autre qu’à la beauté du monde. Porte-parole syndical, il entend bien défendre les petits paysans contre les diktats d’une politique agricole qui incitent à la production intensive.

En parallèle de son monologue intérieur, ce sont les voix des autres paysans, des voisins et amis, de Jade, d’Arnaud et même des gendarmes ou agents administratifs qui viennent nous parler de ce colosse rebelle, de ces événements tragiques qui ont causé sa perte.

Jerôme Laronze

Lors du premier contrôle en 2015, les agents administratifs constatent un retard de déclaration de la naissance de quelques veaux. Presque rien. Mais ce défaut de traçabilité oblige Jacques à faire des tests génétiques coûteux pour prouver l’origine des bêtes. C’est le début de la dégringolade. Investir, s’endetter pour satisfaire aux normes. C’est la mort des petits paysans au profit des grosses exploitations.

«  Vous nous déshabillez, vous nous mettez à poil, et après vous nous condamnez pour nudité ! »

Avec ce roman tantôt tragique, tantôt poétique, Corinne Royer nous fait sentir la souffrance du monde paysan et la beauté de la terre. Lors de sa cavale, Jacques vit avec son corps de colosse, ses muscles, son intelligence, la plongée dans un monde sauvage. Sa profonde humanité nous comble lors de sa rencontre avec Jade ou ses échanges avec Arnaud.

Jerome Laronze
Source : Reporterre. Dessin : © Jean-Benoît Meybeck/Reporterre. L’auteur de cette illustration, JB Meybeck, nous a autorisé à utiliser gracieusement son dessin. L’article entier est à lire sur Reporterre.

Conscient des difficultés du métier, il se bat pour défendre sa conception de l’exploitation saine de la terre, du respect animal. Sa lettre à « ses frères de terre » est l’apogée de sa révolte. Il y avoue sa peur, s’interroge sur sa culpabilité, s’indigne au sujet de la surréglementation qui fait ployer les agriculteurs sous le joug.

Nous venons de la terre et notre combat actuel est de la préserver. Ce n’est pas de la rage, elle conduit au saccage. Mais bien de la révolte, qui, chacun l’espère, bâtira un monde meilleur, respectueux de la terre-mère.

« Les temps viendront

Où seuls parmi les chants d’oiseaux

Vers tous les hommes ne monteront

Que des murmures de ruisseaux. »

C’est avec beaucoup de ferveur que Corinne Royer défend ce monde de petits agriculteurs en souffrance, ce monde où le taux de suicide est alarmant. La machine administrative, aveugle, insensible et inhumaine humilie et écrase toutes les bonnes volontés. À l’opposé, Jacques Bonhomme dans son échappée tragique, avec son rire de colosse donne toutefois l’espoir que les consciences pourront se réveiller pour sauver la beauté de le terre.

Née en 1967, Corinne Royer vit entre les hauts plateaux du Parc naturel régional du Pilat, près de Saint-Étienne, et l’Uzège. Après avoir dirigé une agence de communication et réalisé des documentaires dans les domaines de l’humanitaire et de l’environnement, elle se consacre à l’écriture. Pleine terre est son cinquième roman

Pleine terre de Corinne Royer, Actes Sud, parution le 18 août 2021, 336 pages, Prix : 21 euros, ISBN : 9782330153908.

L’agenda :

  • Corinne Royer – mercredi 4 au jeudi 5 août  2021 – Nocturnes de Toulon.
  • Corinne Royer – mardi 21 septembre – Centre d’art Villa Théo. Rencontre au Lavandou.
  • Javier Cercas (président d’honneur), Wilfried N’Sondé, Corinne Royer, Anna Enquist, Adriaan van Dis, Cees Nooteboom et Arnon Grünberg – du 3 au 5 septembre 2021 – Salon littéraire Livres sur les quais, Morges.
  • Corinne Royer – lundi 6 septembre 2021 – Théâtre Nouvelle Génération, Lyon.
  • Corinne Royer – jeudi 9 septembre 2021 – Librairie Aux Lettres de Mon Moulin, Nîmes.
  • Kaoutar Harchi, Konstantinos Tzamiotis, Wilfried N’Sondé, Claudie Gallay, Laurent Nunez, Corinne Royer – du 10 au 12 septembre 2021 – Le Livre sur la place, Nancy.
  • Corinne Royer – vendredi 17 septembre 2021 – Les 24h du livre, Le Chambon-sur-Lignon.
  • Wilfried N’Sondé, Marin Fouqué, Kaoutar Harchi et Corinne Royer – du 17 au 19 septembre 2021 – Livres dans la boucle, Besançon.
  • Corinne Royer et Wilfried N’Sondé – du 24 au 26 septembre 2021 – Salon Villeneuve se livre.
  • Corinne Royer – jeudi 30 septembre 2021 – Libraire de Paris, Saint-Etienne.
  • Clara Arnaud, Céline Curiol, Corinne Royer, Etienne Klein, Ernest Pignon Ernest, Nancy Huston, Edgar Morin, Cyril Dion – du vendredi 1 au dimanche 3 octobre 2021 – 34ème édition du Festival du Livre de Mouans-Sartoux.
  • Corinne Royer – jeudi 7 octobre 2021 – Librairie L’Hirondaine, Firminy.
  • Corinne Royer – vendredi 8 octobre 2021 – Librairie Le carnet à spirales, Charlieu.
  • Corinne Royer – mardi 12 octobre 2021 – Librairie Le presse papier, Argenteuil.
  • Corinne Royer – mercredi 13 octobre 2021 – Librairie Le phare, Paris.
  • Corinne Royer – 16 au 17 octobre 2021 – Fête du Livre de Saint-Étienne.
  • Corinne Royer – jeudi 21 au dimanche 24 octobre 2021 – Salon du livre de Genève.
  • Corinne Royer – mardi 26 octobre 2021 – Librairie La Boîte à Livres, Tours.
  • Corinne Royer – jeudi 4 novembre 2021 – Librairie La cité du vent, Saint-Flour.
  • Corinne Royer – jeudi 25 novembre 2021 – Librairie des Marais, Villefranche sur Saône.
Marie-Anne Sburlino
Lectrice boulimique et rédactrice de blog, je ne conçois pas un jour sans lecture. Au plaisir de partager mes découvertes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisment -