« Les dauphins… c’est nos cousins ! » Aïe ! Gros yeux de Gaël Gautier de l’association Al-Lark quand je me risque à chanter sur l’air de Bécassine. Pour lui, c’est sûr : « plus il y a de dauphins, moins on a de neurones… » Pour un peu, il ne m’emmènerait pas en bateau. Mais Morgane Perri plaide ma cause, et je peux embarquer à bord d’Al Lark, dans la baie du Mont Saint-Michel pour un pique-nique d’exception.

 

dauphins, saint-malo, al-lark, cancalePort-mer, Cancale, 17h. Nous grimpons à bord du semi-rigide de l’association Al Lark. Gaël commence par les consignes de sécurité puis sort des cartes plastifiées pour une leçon de géographie sur le golfe normando-breton, site des plus grandes marées du monde. Là, la Bretagne. Au nord, l’archipel de Chausey – qui nous a été piqué par la Normandie (et oui, y’a pas que le Mont-Saint-Michel) à tribord. Ici, le banc des Hermelles. Et cette zone, les bouchots – au fait, c’est quoi ? Tous en chœur : « les pieux en bois où on élève les moules ! ». Et ben non ! Un bouchot est un quadrilatère mytilicole qui comporte plein de pieux (sur terre, dans le temps, on aurait dit un arpent). Alors cette baie, quelle profondeur ? Pas plus de 30 m. (par comparaison, en Méditerranée, on est vite à – 5000m.), cela favorise une production biologique importante… Excellente introduction à Morgane, biologiste marine, venue rejoindre Al Lark en 2013. Elle montre ses fiches avec des reproductions de poisson… pardon, de mammifères. « Grand dauphin, veaux marins et phoques gris sont fréquents ici, mais on observe de façon sporadique des marsouins et des globicéphales noirs ».

dauphins, saint-malo, al-lark, cancaleLe bateau continue sa progression vers l’ouest. Pour l’instant, on observe surtout des oiseaux. De temps en temps, de l’écume nous fait accroire que Flipper est là. Grimace de Morgane. Aurait-on fait une gaffe ? Elle explique de quelle manière on conditionne les dauphins pour faire les marioles ; elle déteste tout ce qui les prive de liberté, y compris et surtout les delphinariums.

C’est bien connu, l’air de la mer, çà creuse… et çà donne soif ! Cap à l’est. On va jeter l’ancre au pied du fort du Guesclin (qui appartint à Léo Ferré) et Gaël sort des trésors du mystérieux coffre noir. Trésor ? Le mot n’est pas trop fort, car la boite noire contient le pique-nique préparé par Emmanuel Tessier. L’ex-second d’Olivier Roellinger dirige l’École de cuisine corsaire fondée avec le grand chef. Très impliqué dans la vie locale, il sait que l’union fait la force et a proposé à Gaël d’ajouter le plaisir gustatif à ses sorties d’observation.

dauphinsAprès avoir bu un délicieux Cheverny, avec de sublimes rillettes de maquereau, on attaque les tomates Sérénissima, puis les achards de légume. Un jambon-beurre façon « vertus » nous réconcilie avec le principe du dit jambon-beurre (rien à voir avec le triste machin vendu en super-marché). Un autre sandwich pimentos/serrano/niora suivi de fromage de chèvre aux olives noires et ajowan nous confirment la toute puissance sensorielle des épices Roellinger. Les desserts sont tout aussi enthousiasmants : les fruits rouges s’encanaillent au « parfum défendu », le Petit Malo se shoote avec la « poudre des Bulgares » et la macaron joue le corsaire, ferraillant en plaisir avec le pot de chocolat équinoxial. Repu et heureux, on a un peu oublié nos cousins mammifères quand un coup de fil informe Gaël qu’un groupe de cétacés contourne la pointe du Grouin. On remet le moteur et là, dans l’axe de la Merveille, d’autres merveilles nous font pousser des oh, des ah… Il a raison Gaël, le dauphin nous rend bêta, mais que c’est bon de replonger dans son âme d’enfant… avec des petits plats d’Emmanuel Tessier !

Sortir avec Al Lark : 40€/pers. 25€/enfant. 120€/famille (2 adultes, 2 enfants). Formule d’abonnement pour plusieurs sorties. Sortie avec pique-nique : 75€. Site : www.allark.org

mc.biet [@] unidivers .fr Architecte de formation, Marie-Christine Biet a fait le tour du monde avant de revenir à Rennes où elle a travaillé à la radio, presse écrite et télé. Elle se consacre actuellement à l'écriture (presse et édition), à l'enseignement (culture générale à l'ESRA, journalisme à Rennes 2) et au conseil artistique. Elle a été présidente du Club de la Presse de Rennes.

Un commentaire

  1. Une bien belle sortie qui me rappelle les observations baleinières du coté de Percé …. là aussi sans courrir après ces superbes animaux

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom