ven 28 janvier 2022

FÊTE DU PORT DE SAINT-MALO : LES ARAIGNÉES DE MER ONT LA COTE

La première édition de la Fête du port de Saint-Malo, qui s’est tenue du 22 au 24 octobre 2021, a mis à l’honneur l’araignée de mer. L’abondance de ce crustacé sur les côtes malouines a fait du port de Saint-Malo l’un des plus importants d’Europe pour la pêche à l’araignée.

6 h du matin, Saint-Malo. Les marins de l’armement « Escoffier Pêche » reviennent au port pour décharger les cinq tonnes d’araignées de mer péchés en baie de Saint-Malo et dans les eaux de Jersey. La haute saison de la pêche aux araignées de mer a commencé, et cette année, on peut dire qu’elle commence bien. Il faut dire que Saint-Malo est le plus important port de France pour la pêche à l’araignée, et l’un des plus grands en Europe. En effet, en moyenne, 4000 à 5000 tonnes sont débarquées tous les ans.

Port de Saint-Malo

La plus grande partie de la marchandise est destinée à être livrée à l’étranger, comme l’explique Loïc Escoffier, patron de l’armement « Escoffier Pêche ». « Sur les débuts de semaine, les camions partent plutôt à l’étranger avec un peu de livraisons en Bretagne. À partir du jeudi, on restocke dans les viviers pour pouvoir relivrer les camions italiens, espagnols ou autre, en début de semaine prochaine. »

Sur le marché breton, l’offre d’araignées de mer se fait plus qualitative en raison de la demande locale et de la proximité avec les habitants : « pour des petites quantités comme moi, c’est vendu aux gens du coin donc on fait très attention à faire primer un contenu qualitatif plutôt que quantitatif. Ce qui n’est pas forcément le cas en Espagne », raconte Philippe Prévert, poissonnier sur les marchés locaux.

armement escoffier pêche
Image extraite sur le site © DR – « Escoffier Pêche »

Avec CHAIR MADAME, sa proposition d’araignée de mer toute prête à cuisiner, Loïc Escoffier a su trouver un moyen efficace de faciliter le travail des restaurateurs. Cette formule, qui fait gagner du temps et limite les pertes, a convaincu certains restaurants, hôtels ou encore traiteurs situés sur la côte malouine. Et pour répondre à l’affection des clients pour ce crustacé, les restaurants n’hésitent pas à la décliner sous différentes formes dans leur menu. C’est ce qu’a décidé de faire Thierry Errante, chef cuisinier du restaurant La Corniche, à Saint-Malo, en concoctant deux recettes : un crabe roll et un maki. Deux créations qui ne tarderont pas à faire un carton plein, car, comme le confie la co-gérante du restaurant Solène Flouriot : « Ça plaît. Surtout que l’on note sur la carte  » pêché à Saint-Malo  » ». Le local, une des clés qui mène sans conteste au succès.

araignées de mer

L’araignée de mer est par ailleurs devenue un emblème du port de Saint-Malo puisqu’une sculpture de ce crustacé a été inaugurée au même endroit, samedi 23 octobre, dans le cadre de la Fête du port de Saint-Malo. Située avenue Louis Martin, cette araignée géante en acier Corten* est l’œuvre de l’architecte plasticienne Pauline Hégaret et de la muraliste Céline Floch, toutes deux membres du collectif malouin d’artistes COEF180.

Plus d’informations sur Escoffier Pêche ici.

* L’acier Corten ou acier patinable est un acier connu pour sa résistance aux conditions atmosphériques

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisment -

La première édition de la Fête du port de Saint-Malo, qui s'est tenue du 22 au 24 octobre 2021, a mis à l'honneur l'araignée de mer. L'abondance de ce crustacé sur les côtes malouines a fait du port de Saint-Malo l'un des plus importants d'Europe pour la pêche à l’araignée.

6 h du matin, Saint-Malo. Les marins de l’armement « Escoffier Pêche » reviennent au port pour décharger les cinq tonnes d’araignées de mer péchés en baie de Saint-Malo et dans les eaux de Jersey. La haute saison de la pêche aux araignées de mer a commencé, et cette année, on peut dire qu'elle commence bien. Il faut dire que Saint-Malo est le plus important port de France pour la pêche à l’araignée, et l’un des plus grands en Europe. En effet, en moyenne, 4000 à 5000 tonnes sont débarquées tous les ans.

Port de Saint-Malo

La plus grande partie de la marchandise est destinée à être livrée à l’étranger, comme l’explique Loïc Escoffier, patron de l’armement « Escoffier Pêche ». « Sur les débuts de semaine, les camions partent plutôt à l’étranger avec un peu de livraisons en Bretagne. À partir du jeudi, on restocke dans les viviers pour pouvoir relivrer les camions italiens, espagnols ou autre, en début de semaine prochaine. »

Sur le marché breton, l’offre d’araignées de mer se fait plus qualitative en raison de la demande locale et de la proximité avec les habitants : « pour des petites quantités comme moi, c’est vendu aux gens du coin donc on fait très attention à faire primer un contenu qualitatif plutôt que quantitatif. Ce qui n’est pas forcément le cas en Espagne », raconte Philippe Prévert, poissonnier sur les marchés locaux.

armement escoffier pêche
Image extraite sur le site © DR - « Escoffier Pêche »

Avec CHAIR MADAME, sa proposition d’araignée de mer toute prête à cuisiner, Loïc Escoffier a su trouver un moyen efficace de faciliter le travail des restaurateurs. Cette formule, qui fait gagner du temps et limite les pertes, a convaincu certains restaurants, hôtels ou encore traiteurs situés sur la côte malouine. Et pour répondre à l’affection des clients pour ce crustacé, les restaurants n’hésitent pas à la décliner sous différentes formes dans leur menu. C’est ce qu’a décidé de faire Thierry Errante, chef cuisinier du restaurant La Corniche, à Saint-Malo, en concoctant deux recettes : un crabe roll et un maki. Deux créations qui ne tarderont pas à faire un carton plein, car, comme le confie la co-gérante du restaurant Solène Flouriot : « Ça plaît. Surtout que l’on note sur la carte " pêché à Saint-Malo " ». Le local, une des clés qui mène sans conteste au succès.

araignées de mer

L’araignée de mer est par ailleurs devenue un emblème du port de Saint-Malo puisqu’une sculpture de ce crustacé a été inaugurée au même endroit, samedi 23 octobre, dans le cadre de la Fête du port de Saint-Malo. Située avenue Louis Martin, cette araignée géante en acier Corten* est l’œuvre de l’architecte plasticienne Pauline Hégaret et de la muraliste Céline Floch, toutes deux membres du collectif malouin d’artistes COEF180.

Plus d'informations sur Escoffier Pêche ici.

* L’acier Corten ou acier patinable est un acier connu pour sa résistance aux conditions atmosphériques