Les écrivains ont toujours dit « pis que pendre » sur Rennes, la capitale bretonne. Stendhal le premier, et les autres natifs de la ville également. Mais depuis quelques années, l’office de tourisme propose moult promenades pour découvrir nos richesses. Unidivers a déniché pour vous une accompagnatrice de loisirs, Anne-Isabelle Gendrot. Elle propose une promenade sur le thème : le patrimoine en péril. À découvrir avec les Amis du patrimoine rennais.

Rennes la belle endormie. Rennes l’indolente qui se love autour de la Vilaine. Mais rien de vilain dans la capitale bretonne. En levant la tête, les promeneurs n’ont qu’à picorer des yeux les façades des immeubles bourgeois, les hôtels particuliers et le parlement de Bretagne. Pourtant, nos très chers Rennais n’en connaitraient pas grand-chose… « Il y a une méconnaissance de la richesse du patrimoine qui est très forte à Rennes, » assure la jeune femme.

Les Rennais sont complexés par leur ville

Aimant sa ville où elle étudie l’histoire de l’Art en master, Anne-Isabelle Gendrot apporte sa pierre à l’édifice par ses balades dans la capitale de l’Armorique. « Souvent, j’entends les gens dire : notre cathédrale n’est pas belle et notre rivière est sale. Les Rennais sont visiblement complexés. Mais ils oublient parfois l’essentiel : la Vilaine fut le un des premiers fleuves rendus navigables et notre ville possède 286 maisons à pans de bois contre 171 à Vannes. »

promenade, balades, rennes, patrimoine en danger, anne-isabelle gendrot

Contre les idées reçues, la jeune femme emmène les Rennais en promenade dans les ruelles, les rues et les boulevards. Non sans un certain engagement… Les 29 avril et 5 mai prochains, notre accompagnatrice au tutoiement facile invite les membres des Amis du patrimoine rennais à découvrir les chefs-d’œuvre en péril. Durant près de deux heures, elle fera une halte devant sept ou huit monuments à l’avenir incertain.

Mais chut, elle ne veut pas en dire plus…sur les petits secrets de sa promenade. Tout juste apprend-on qu’elle fera un petit détour devant une œuvre monumentale en danger et par la prison de Rennes.

« Je ne comprends pas toujours les choix culturels de la municipalité. Dès qu’elle prend le coup de soleil, la tête sculptée de la place de Coëtquen est enlevée – déclare-t-elle – en revanche, on ne fait rien pour d’autres sculptures. À Rennes, il y a une gestion du patrimoine qui est parfois problématique. »

Mais qu’on se le dise, Anne-Isabelle Gendrot n’a pas la dent dure. Elle n’a rien non plus d’une militante activiste contre toute construction. « On ne peut pas figer une ville sous un sarcophage, » indique-t-elle. La jeune femme est juste amoureuse de sa ville, de son patrimoine et de ses richesses. Tant et si bien qu’elle se démène pour proposer des promenades sous des angles originaux : l’art contemporain dans la rue, Rennes et les écrivains… Bien des thèmes pour vous servir gentilshommes et gentes dames.

[stextbox id= »info » color= »000099″]

Pour tout renseignement. Attention, la promenade Patrimoine en péril est réservée aux adhérents des Amis du patrimoine rennais. Mais vous pouvez toujours y adhérer…

[/stextbox]

 

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom