Demandez à des Français de situer l’Arkansas sur une carte des USA… Il est fort à parier que le pourcentage d’index posés au bon endroit ne sera guère élevé. Idem si l’on interroge un Californien pour reconnaitre la Sicile parmi les îles méditerranéennes. Dans la même logique, imagine-t-on un Néo-zélandais poser les frontières du Cantal, de l’Alsace ou de la Catalogne ? En revanche, à la question d’où se trouve la Bretagne, tout ce petit monde montrera l’endroit précis d’une presqu’île péninsulaire à l’ouest de l’Europe. Grâce à la mer et aux voyages, la Bretagne, son nom, sa situation et ses légendes, se sont propagés au-delà des latitudes les plus lointaines. Le monde entier sait où elle se trouve, mais est-ce suffisant pour la connaître ? Voici un livre et une revue qui peuvent y aider. Paroles de Bretons !

Les Bretons sont honnêtes. Ils ne racontent pas de salades. Ils ont une parole et ils la tiennent, même s’ils ont un peu bu. » (Bernard Menez)

 

Paroles de Bretons, 180 pages couleurs, éditions Noir & Blanc – 35 €

Paroles de bretons - Tome 1 - Editions Blanc & NoirBRETONS est un mensuel culturel créé en juillet 2005. Sa ligne éditoriale évolue autour de la Bretagne, des femmes et des hommes qui la font, avec un accent particulier sur les Bretons d’aujourd’hui à travers l’activité culturelle et économique de la région. 

Paroles de Bretons regroupe les interviews les plus marquantes des 5 premières années (2005-2009). Olivier de Kersauson, Christophe Miossec, le père Jaouen, Patrick le Lay, Kofi Yamgnane, Vincent Bolloré, Mona Ozouf, Denez Prigent, Dan ar Braz… Ils y sont tous à travers de petites phrases étonnantes, mais aussi des entretiens majeurs reproduits dans leur intégralité. Le livre est construit comme une compilation luxueuse, véritable coffret à bijoux enchâssés de magnifiques portraits. On le feuillette au hasard des illustrations, on s’y attarde à la faveur d’une signature particulière ; Breton ou pas, on finit par entendre le souffle du vent faire mugir les gréements.

« Je crois que si j’étais Lyonnais, je ne serais pas cuisinier. Parce que faire de la cuisine, c’est avoir quelque chose à dire, et moi j’ai quelque chose à dire en tant que Breton… pas en tant que cuisinier. » Olivier Roellinger

Peintres de Bretagne, Hors-Série n°16 de BRETONS Magazine, 72 pages – 5 €

BRETONS Magazine - Peintres de la Bretagne - Hors-série n°6

Pour moins cher qu’un paquet de cigarettes, le nouvel Hors-Série de BRETONS Magazine évoque sans fausse prétention l’histoire de la peinture péninsulaire. Le voyage mène des classiques aux contemporains, en passant par l’impressionnisme,  l’incontournable école de Pont-Aven, et le XXe siècle. 

Outre un captivant article consacré aux femmes artistes, on y découvre l’inattendu Pop Art breton des peintres du Hangar’t de Nizon, mais aussi la « ligne claire » des Rennais Marie-Hélène Le Marquer et Antoine Delplancq. La liste des plus importants musées bretons et un agenda des expositions en cours clôturent le défilé pictural de toute une culture régionale. Et, – peut-on l’imaginer ? – les articles ne sont pas coupés par d’insupportables publicités sans rapport avec le sujet. 

.

Un commentaire

  1. Bonjour,
    Il y a un certain contraste entre ces paroles de fierté du type ‘je suis breton et j’en suis fier » et finalement cette soumission aux décisions venues de Paris et soutenues par certains notables locaux dont la plus emblématique est bien l’amputation de la Région Bretagne du département de Loire-Atlantique. Il y a maintenant beaucoup de bretons qui prennent acte de cette décision bureaucratique et en viennent à considérer le Pays Nantais comme ne faisant pas partie de la Bretagne !!! C’est une singulière façon de réviser l’histoire (soutenue d’ailleurs financièrement par la région des Pays de la Loire).
    Je suis breton et je ne suis pas du tout fier de cette passivité.
    Nantes ancienne capitale bretonne, Guérande, Ancenis, Clisson, Chateaubriand, le Pays de Retz et j’en passe méritent mieux que cette indifférence au pis cet envoi aux oubliettes du passé .

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom