Pour l’anniversaire des deux ans d’Unidivers, Pacôme Thiellement et Thomas Berthay viennent à Rennes offrir au quotidien culturel rennais un sidérant cadeau : une projection de 2x1h d’épisodes de leur création : Le Dispositif. Sélection intitulée Si tu étais mon ami, je te tuerais. Elle inclut le dernier épisode (n°52) de cette aventure !

dispositif_thiellement_bertayLe Dispositif est un programme vidéo d’orientation, d’explicitation et de conditionnement composé de 52 épisodes de durée variable (entre 1 et 52 minutes). Il forme une somme d’une durée de près de 8 heures élaborée durant un peu plus de treize années entre le 26 décembre 1999, jour de la tempête qui ravagea la France, et le 1er avril 2013.

Thomas Bertay & Pacôme Thiellement aiment à dire que leur objectif est d’établir un diagnostic relatif aux symptômes de la fragmentation de l’âme humaine dans le monde contemporain. Ayant pu constater sur eux-mêmes les ravages commis par le monde des images électroniques projetées depuis leur naissance, ils pactisèrent pour décoller de leur chair ces morceaux d’hommes qui les recouvraient afin de produire selon certaines techniques de collage bien connus des anciens, un nouvel être qu’ils disposèrent juste à côté d’eux et les accompagne depuis. Cette nouvelle âme, qui pourra aussi être appelée troisième lumière dans le récit, EST Le Dispositif.

Le projet d’un homme reconstitué a maintes fois été évoqué dans l’Histoire. Que ce soit aux âges respectifs du Renard, du Papillon, de l’Hippocampe ou de la Salamandre, qui forment autant de saisons, ce projet serait le fait de la voix divine bicamérale – et celle-ci s’épiphaniserait sous la forme des Hommes-Oiseaux, lointains représentants d’une humanité de souche aux origines mal établies : Fravartis mazdéens, Anges, Extraterrestres ou Bohémiennes (autrement dénommées Petites Reines dans le récit).

dispositif_thiellement_bertayLe Dispositif, suivant l’enseignement des Grands Hermétiques – d’Hermès Trismégiste à Frank Zappa – produit un courant électrique, dont l’objectif, est de reconduire l’équipement humain à la Grande Note et aux deux principes constituants, actif et passif, du monde de la manifestation : Lumière et Eau. Ainsi, les multiples morceaux d’hommes contenus dans chaque individu chantent à l’unisson, tels les enfants, le chant qui fait trembler la Montagne et jaillir la Seconde Mémoire.

 

Le 18 mai, au café le Dahlia Noir, 18, quai Emile Zola à Rennes. A partir de 20h. En présence des réalisateurs. Entrée libre.

Retrouvez l’événement sur facebook !

dispositif_thiellement_bertay

 

 

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom