Avec les températures qui commencent à flirter avec le zéro degré, les oiseaux de nos jardins et squares vont encore souffrir cet hiver. Et pourtant c’est aussi  l’occasion de les aider et les observer.

Tout le monde n’a évidemment pas la chance d’avoir un jardin ou même un balcon. Beaucoup de villes interdisent de nourrir les pigeons, mais on y trouve bon nombre de différentes espèces. Plusieurs sites les recensent comme les oiseaux des villes. Une belle occasion de faire découvrir la biodiversité locale et de s’initier à l’ornithologie.

Il suffit d’un rebord, d’un petit espace tranquille et isolé pour que ces jolis volatiles viennent s’y poser et déguster ce que vous leur avez laissé. Car le froid, la pollution, les pesticides et les obstacles mis en place pour les empêcher de nicher, mettent en danger la survie de ces espèces dans nos contrées. Sans même parler des bouleversements climatiques qui déplacent les zones de nourrissage.

 Des mélanges de graines sont de plus en plus souvent disponibles dans les jardineries, voire les supermarchés. Une simple coupelle avec des graines, un peu de graisse (le lard de jambon par exemple pour ceux qui en mangent) et une petite coupelle d’eau pour le bain – c’est le paradis ! Pensez à les changer régulièrement. Et quel bonheur de les observer discrètement pendant un repas, une baignade, de les photographier et de chercher de quelle espèce il s’agit. C’est un bel exercice à partager en famille ou même dans les écoles.

 Et pour ceux qui voudraient aller un peu plus loin, il est possible de construire des nichoirs ou des mangeoires. Les plans sont disponibles assez largement sur Internet comme sur mangeoires.

Là encore, c’est l’occasion de travailler en famille, en groupe dans une école, la construction étant accessible à tous si on demande la découpe des planches avant achat aux dimensions indiquées. Sinon, il y a certainement du bois de récupération près de chez vous ou des cagettes à recycler. Pour ceux qui ont peur des clous et des marteaux, de bonnes colles à bois évitent le danger.

Voici enfin quelques conseils pour les nourrir. Il est en effet nécessaire de varier les points d’approvisionnement entre le sol et les arbres, balcons, en plus de varier le type de graines ou autre denrée.

Le printemps venu, les oiseaux reviendront gazouiller autour de chez vous comme pour vous remercier de les avoir aidés cet hiver.

// ]]>

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom