A peine les ultimes notes de Norma se sont-elles estompées dans les travées et les cintres de l’Opéra de Rennes que, déjà, le public lyrique rentre en transes et s’interroge sur le programme qui lui sera réservé pour la nouvelle saison 2018-2019. Levons le voile…

La conférence de presse du 12 juin a apaisé ces douces angoisses et nous permet de vous offrir un résumé des événements qui ont plus particulièrement retenu notre attention.

opera rennes
de g. à d. Damien Guillon, Gildas Pungier, Benoit Careil et Rozenn Chambard

Premier chapitre : celui des opéras. Ils sont cette année au nombre de 7. ALEKO de Serge Rachmaninov, IOLANTA de Piotr Ilitch Tchaïkovski, donnés conjointement. LE CONTE ORY de Gioacchino Rossini, L’OPÉRA DES GUEUX de John Gay et Johann Christoph Pepusch, LES AVENTURES DE PINOCCHIO de Lucia Ronchetti, UN BAL MASQUE de Giuseppe Verdi et, comme un bouquet final, LE VAISSEAU FANTÔME de l’illustrissime Richard Wagner.

beggar's rennes
L’opéra des gueux de John GRAY et Johann Christoph PEPUSCH

Voilà un résumé à l’emporte-pièce qui mérite quelques commentaires. C’est au mois de septembre, jeudi 27 et vendredi 28 que beaucoup feront connaissance de ALEKO, cet opéra en un acte de Rachmaninov, d’après une œuvre de Pouchkine intitulée « Les Tziganes ». Travail de fin d’études d’un garçon âgé de dix-neuf ans, cette création est la confirmation du talent éclatant, qu’il avait déjà démontré dans l’écriture du 1er concerto pour piano en fa dièse mineur op.1. IOLANTA, opéra en un acte de Tchaïkovski, est l’occasion de faire briller son frère, Modeste (oui c’est bien son prénom), auteur du livret, d’après une pièce du Danois Henryk Herz : « La fille du roi René ».

comte ory rennes
Le comte ORY de Gioacchino ROSSINI

Les festivités du 31 décembre 2018 auront un éclat particulier avec LE COMTE ORY, opéra en deux actes de Gioacchino Rossini sur un livret d’Eugène Scribe. Il s’agit surtout d’un pur moment de bonne humeur, car si le bel canto y est célébré, le côté comique me manquera pas de transporter le public en lui offrant des situations désopilantes. C’est l’œuvre idéale pour convaincre les récalcitrants qui s’entêtent à penser que l’opéra c’est sérieux et un peu ennuyeux.

THE BEGGAR’S OPERA, l’opéra des gueux, nous redonnera une nécessaire énergie au seuil de 2019. Les 16, 17, 18, 19 janvier. Cette production C.I. CT-Théatre des bouffes du Nord stupéfie par la modernité de son propos.  Bousculant les codes classiques, ce n’est plus au milieu de divinités et des nymphes que se situe l’action, mais au milieu des voleurs, des souteneurs et des prostituées. Un vrai cataclysme si l’on considère que cette œuvre fut représentée la première fois en 1728. Le seul nom de William Christie à la direction de l’ensemble « Les arts florissants » devrait attirer un public très large, et si lin ajoute celui de Robert Carsen à la mise en scène il sera judicieux de réserver très longtemps à l’avance.

William Christie rennes
Robert Carsen et William Christie © Pascal GELY

LES AVENTURES DE PINOCCHIO de Lucia Ronchetti sur un livret de Carlo Collodi présenteront un double avantage le 27 février, celui d’être une création mondiale et aussi d’être à consommer en famille, à partir de l’âge de 6 ans. Puisque ce travail fait suite à une commande de l’ensemble intercontemporain, ce sont ses propres solistes qui assureront la partie musicale. Décidément le public rennais est gâté ! Les enfants seront également concernés par L’HISTOIRE DE PAPAGENO, « Une petite flûte enchantée », d’après Wolfgang Amadeus Mozart, le 23 mars. Ce sera l’occasion de retrouver avec un plaisir non dissimulé, les membres de la Maîtrise de Bretagne, et leur chef Jean Michel Noël . Cette transcription réalisée par Florian Sènia sera animée par un orchestre composé des élèves du conservatoire de Rennes.

Œuvre majeure du répertoire opératique, UN BAL MASQUE, de Giuseppe Verdi nous sera proposé à partir du dimanche 31 mars pour quatre représentations. Cet opéra en trois actes, sur un livret de Antonio Somma sera chanté en Italien et surtitré en Français. Si la distribution est largement Italienne, ce sera pourtant l’occasion de retrouver le Rennais Jean-Vincent Blot dans le rôle du comte Horn.

vaisseau fantome
Le vaisseau fantôme de Richard WAGNER

Le début du mois de mai sera fécond en événements importants et saluera L’arrivée du VAISSEAU FANTÔME de Richard Wagner. Cet opéra en trois actes, sur un livret de Wagner lui-même vous entraînera dans des tourbillons de passion de violence, sur une musique absolument époustouflante. À ne rater en aucun cas ! Ce sera l’occasion de retrouver le chef Rudolph Piehlmayer qui avait déjà dirigé à Rennes, Lohengrin et plus récemment, Norma.N’oublions pas que ce sera également l’occasion d’assister à la diffusion en extérieur, comme c’est devenu l’usage tous les deux ans, mais cette fois comme nous vous l’annoncions la semaine dernière, la captation en simultané se fera de Nantes. Dommage.

Voilà, nous avons fait le tour des opéras, mais le calendrier rennais présente aussi des concerts, des récitals, voire des représentations importantes hors les murs. Ce sera le cas de SAN GIOVANNI BATISTA, oratorio en deux parties de Alessandro Stradella, qui fit un passage éclair dans le monde de la musique avant d’être assassiné à Gènes en 1682. La cathédrale accueillera le 13 novembre 2018 cette œuvre religieuse de l’époque baroque qui sera dirigée par le contre-ténor Damien Guillon, soliste et fondateur de l’ensemble « Le banquet céleste ». Nous le retrouverons avec cet ensemble le samedi 29 septembre 2018 avec deux cantates de J.S. Bach et un concerto pour 2 hautbois et basson de G.F. Telemann. Ceux qui fréquentent les concerts du midi retrouveront avec plaisir l’ensemble Résonance habituellement dirigé par Olivier Légeret, qui interviendra cette fois comme producteur.

bal masqué rennes
Un bal Masqué de Giuseppe VERDI

Les amateurs de musique sacrée auront donc de réels motifs de satisfaction cette prochaine saison. Le mercredi 6 février leur offrira cette œuvre profondément émouvante, qu’est la Grande messe en ut mineur K 427 de Mozart, sous la direction de Gildas Pungier et le chœur de chambre « Mélismes ». La partie musicale sera tenue par l’excellente formation « A venti ». Un concert à graver sur nos tablettes et à ne pas manquer.

Le 26 mars 2019, c’est la Passion selon Saint-Jean de Jean Sébastien Bach qui nous est proposée. Pour notre plus grande fierté, ce sont des manipules rennaises qui seront aux commandes avec Le banquet céleste, le chœur de chambre Mélismes et la maîtrise de Bretagne, tout ce beau monde sous la bienveillante baguette de Damien Guillon.

Si la musique religieuse avec Bach et Mozart occupe une place importante, elle a aussi des origines plus populaires. Ce sera le cas avec COMO MAMAS dans le cadre des divas du monde. Trois Mamas en la personne d’Angela Taylor, Ester Wilbourn et Della Wright viennent chanter leurs joies, leurs peines, mais avant tout leurs espoirs. Un gospel absolument pur jus dont la sincérité ne devrait pas manquer de nous remuer jusqu’aux tréfonds de l’âme.

Bien entendu, dans ce survol du programme 2018-2019 tout n’a pas été dit, mais il faut bien que subsistent quelques surprises… De toute manière, les Rennais disposeront dans peu de temps de fascicules complets que dispense l’opéra de Rennes. Le bureau des réservations ouvre ses portes le 16 juin et il est maintenant possible de s’abonner depuis le site de l’opéra. Entre œuvres prestigieuses et formations ou solistes de renom, cette saison 2018-2019 se révèle attractive ; aussi notre conseil sera de faire votre sélection de spectacles assez rapidement, sous peine de ne pas avoir de place. À vous de jouer !

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom