Serait-ce la nouvelle mode ? Après l’Orchestre de Bretagne au Triangle, l’Opéra de Rennes, pour le premier événement opératique de la saison, invite les Rennais en la cathédrale Saint-Pierre pour y entendre Carissimi et Charpentier. Présentation d’un événement à ne pas manquer.

 

cathédrale saint-pierre rennesLe plaisir de retrouver les ors restaurés, de cette belle église aux airs de basilique, est une perspective tout à fait réjouissante. Nous l’avions redécouverte lors du concert d’inauguration, l’année passée, et la transition de Cherubini à Carissimi paraît la chose la plus naturelle du monde.

opéra de rennesSi on veut y regarder de plus prés, le programme de cette soirée trouve naturellement sa place au cœur d’un lieu sacré. Le choix de Giacomo Carissimi ou de Marc Antoine Charpentier, avec des Oratorios chantés en latin, impose clairement de tels lieux. Le maître de cérémonie sera cette fois Bertrand Cuiller, placé à la tète de l’ensemble Stradivaria. Xavier Ribes, de son côté, dirigera le chœur d’Angers-Nantes opéra. Cette œuvre sera mise en scène par Christian Gangneron et les costumes seront signés Claude Masson.

opéra de rennes cathédrale saint-pierreIntéressant retour sur la fonction didactique des cathédrales. Les sculptures, les bas reliefs, comme les vitraux avaient une réelle fonction éducative auprès d’un peuple majoritairement analphabète. Malgré les interdits du Vatican, un ordre religieux, les jésuites, a obtenu une autorisation spéciale
pour utiliser les églises et y donner des spectacles. Mais pas n’importe quel spectacle, des oratorios, dont la fonction est de représenter des épisodes de la bible en les rendant accessibles à tous. Histoires sacrées, puisque tel est le titre de cet événement, se propose, avec Carrissimi, de nous raconter l’histoire de Jonas, cruellement prisonnier des entrailles d’une baleine, puis celle de Jephté, si farouchement fidèle à ses engagements qu’il est prêt à sacrifier sa propre fille pour les respecter.

opéra de rennes saint-pierreAvec Marc-Antoine Charpentier qui fut disciple de Carissimi, c’est le thème douloureux du triple reniement de Pierre qui sera mis en musique. Christian Gagneron a pris l’option d’une mise en scène sobre et dépouillée afin de ne pas occulter le message porté par les voix de Hervé Lamy, qui sera tour à tour Jephté, Jonas et saint Pierre et celle de la Rémoise, Hadhoum Tunc dans le rôle de la fille de Jephté. Si la cathédrale Saint-Pierre est en nombre de places plutôt accueillante, il serait pourtant judicieux de réserver plusieurs jours à l’avance. Nous vous y attendrons afin de partager avec vous ce moment musical attendu tout un été.

Histoires sacrées (Carissimi et Charpentier)
Mercredi 4 novembre 2015 à 20h, Opéra de Rennes en la Cathédrale de Rennes

Tarif unique : 30 €
Achetez vos places 

Mise en Scène CHRISTIAN GANGNERON
Costumes CLAUDE MASSON
Avec Hervé Lamy, Jonas, Jephté ; Hadhoum Tunc, la fille de Jephté ; Francisco Fernàndez-Rueda, Pierre.

Le Chœur d’Angers Nantes Opéra, dirigé par Xavier Ribes
Stradivaria, Ensemble baroque de Nantes, dirigé par Bertrand Cuiller

Reprise Angers Nantes Opéra, créée le 16 septembre 2015 à Nantes, d’après la production de l’Atelier de recherche et de création pour l’art lyrique (ARCAL), créée à l’Abbaye de Pontlevoy le 6 septembre 1985.

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom