SOPHIE RENOUARD N’EFFACE PAS LES SOUVENIRS…

On n’efface pas les souvenirs : quand la mémoire peut s’avérer plus forte que tout, même quand on pense qu’elle défaille…

SOPHIE RENOUARD

Étrange affaire… Très étrange affaire… Un suspens permanent tout au long de ce roman impossible à lâcher dès la lecture des premières lignes. Un roman haletant, angoissant, superbement mené d’une main de maître par Sophie Renouard.

On n’efface pas les souvenirs. On aimerait tant que cela soit valable dans toutes les situations d’une vie. Mais la mémoire, instrument génial de nos cerveaux souvent embrumés réserve parfois des surprises. Et c’est peu de le mentionner à propos de cette histoire-là !

Annabelle mène une existence heureuse entre son mari Gaspard et ses deux enfants. D’ailleurs, elle se remet de l’arrivée de sa deuxième fille, celle que le couple vient de faire baptiser, entouré de leurs familles respectives. Après la fête, Annabelle doit rejoindre son père pour un week-end dans la demeure familiale en Normandie. De son côté, Gaspard doit encore gérer quelques points avant de rejoindre les autres.

Mais Annabelle n’arrivera jamais à bon port. Sa voiture sera retrouvée en pleine nuit devant un café de campagne. Les petites filles sont saines et sauves mais leur mère, elle, a disparu…
S’enchaînent alors une cascade d’événements qui vont déclencher une enquête policière relativement peu efficace. Quant à Annabelle, elle vivra un parcours pour le moins singulier. Elle se réveillera quelque part ailleurs, gravement blessée et aura apparemment perdu tout souvenir…

De quoi s’agit-il ? Comment un tel cataclysme peut tomber sur une famille unie et, – en apparence – sans histoires ? Chacun se pose toutes ces questions légitimes. Est-ce le funeste projet de personnes jalouses de la vie confortable d’Annabelle ? Est-ce une vengeance personnelle ? Annabelle aurait-elle commis un acte grave, offensé quelqu’un dans le passé ? A-t-elle été choisie par hasard ou pas par ses ravisseurs ? Quelles sont vraiment ses relations les plus intimes ? Menait-elle une double vie ? Est-ce lié aux affaires de Gaspard, son époux ? Tout est possible et le pire, c’est de ne pas savoir…

Il ne faut pas continuer sa vie, il faut chaque fois la recommencer.

Peu à peu, on va dérouler la pelote et apprendre qu’il faut aller bien au-delà des apparences, qu’il faut être patient pour comprendre les tenants et aboutissants de cette sombre affaire. En même temps, l’aventure douloureuse d’Annabelle et des siens va permettre aux protagonistes d’envisager la vie autrement, de mesurer la fragilité de l’existence, de faire également des rencontres surprenantes. Et quand l’inhumain force la surprise de se découvrir plus humain qu’on ne le soupçonnait. Ou quand l’extraordinaire se dissimule derrière l’ordinaire.

Ce roman choc se dévore d’une seule traite. Il ne peut en être autrement tant les éléments sont entrelacés, tant l’urgence est entretenue avec une extrême sensibilité.

On n’efface pas les souvenirsSophie RENOUARD Éditions Albin Michel – 270 pages. Parution : 27 mars 2019. 19,90 €.

Couverture : © Dasha Pears/Trevillon Images – Photo auteur Sophie RENOUARD © FB

SOPHIE RENOUARD

Sophie Renouard Doncieux est directrice de production et auteure.

En 2009, elle a publié un essai 96 bonnes raisons de sauter sur votre homme ce soir. On n’efface pas les souvenirs (2019) est son premier roman.

Un commentaire

  1. Bonjour Christophe
    Un immense merci pour cette chronique juste et délicate dont vous avez tiré chaque fil avec une grande justesse. J’aurai presque envie de me replonger dedans … Peut-être à bientôt Sophie Renouard

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom