PARIS LA DEFENSE NUIT DE LA BRETAGNE (PROGRAMME DU 7 MARS 2020)

    La Nuit de la Bretagne à Paris aura lieu à Paris La Défense Arena le samedi 7 mars 2020. Durant plus de quatre heures, les voix, les musiciens et les danseurs qui perpétuent la magie bretonne seront réunis pour un show exceptionnel, suivi d’un grand fest-noz, le 7 mars 2020 à Paris La Défense Arena.

    Depuis sa création en 2013, la Nuit de la Bretagne a déjà rassemblé plus de 40 000 spectateurs et près de 350 000 téléspectateurs dans les plus grandes salles de spectacle françaises. Plus qu’un concert, il s’agit d’offrir au public une soirée musicale exceptionnelle qui exprime toute la richesse, l’ouverture et la qualité de la culture bretonne. La Nuit de la Bretagne 2020 est le premier grand concert 100% breton à être programmé dans la plus grande salle d’Europe. Un spectacle hors norme à Paris La Défense Arena, au service d’une Bretagne créative et fière de ses racines.

    Le samedi 7 mars 2020, la Nuit de la Bretagne déroulera à Paris La Défense Arena près de quatre heures de spectacle réunissant toute la diversité musicale de la Bretagne. Un patrimoine vivant, en perpétuel renouvellement, qui partage la même scène. Dan Ar Braz, Gilles Servat et Alan Stivell, figures emblématiques, sans lesquels la musique bretonne serait restée en Bretagne. De la Gwerz au fest-noz, variations sur le thème « Bretagne créative » avec Denez, Noon et Fleuves. La puissance d’une vague qui vous emporte avec le Bagad de Lann Bihoué, le bagad Kemper et Red Cardell. Egalement au programme, l’émotion du Uilleann Pipes de Ronan Le Bars, suivie de la douceur des voix de Gwennyn, de Clarisse Lavanant et d’Aziliz Manrow. Le tout accompagné par les meilleurs danseurs des fédérations de danse de Bretagne et avec la participation exceptionnelle de l’Orchestre Symphonique de Bretagne.

    DENEZ
    Grâce à une tessiture exceptionnelle couvrant trois octaves et demie, DENEZ explore les textures vocales. Sa voix hypnotisante transporte les foules. Le Finistérien mêle avec brio dans ses compositions les sonorités traditionnelles bretonnes et les breakbeats.
    Dernier album : Mil Hent – Mille Chemins
    DENEZ, « le roi de la musique bretonne » (Le Figaro), présente son nouveau spectacle, une musique de fusion, métissée, puissante et universelle, alliant instruments acoustiques et sonorités électro « en fil rouge », sons ancestraux et contemporains, sons d’ailleurs, sons de demain… Entrelacements entre cornemuse écossaise, dudûk arménien, violon orchestral, beats, boucles, bombarde saturée, guitare en open tuning et scratch. Rythmes du hip hop mariés à celui de l’Andro, la Gwerz soufflant dans les rues du Bronx… L’intensité des émotions, l’énergie de la transe, le mélange de couleurs et de rythmes, les paysages sonores surprenants, la puissance des récits, et bien sûr la voix unique et vibrante de DENEZ, sont au coeur de ce nouveau spectacle étonnant et magique.
    Musiciens : Maelle Vallet (qanun turc) – James Digger (machines, claviers, platines) – Cyrille Bonneau (duduk arménien, bombarde, saxopohone soprano, whistles irlandais, cornemuse écossaise) – Jonathan Dour (violons) – Antoine Lahay (guitare douze cordes) – Jérôme Seguin (contrebasse) – Thomas Ostrowiecki (percussions)
    « Une voix en or. » Le Monde « Interprète prodige du plus poignant des chants bretons…» Libération « Denez, le diamant breton contemporain ? » Français du Monde « Denez est un chanteur céleste. » L’OBS « Le chant en breton de Denez à la gestuelle sobre et habitée prend une dimension sacrée. » Le Télégramme « Sa voix unique nous transporte dans une musique métissée puissante et universelle. » Keyboard Recording

    ***
    ALAN STIVELL
    Alan Stivell est à la base du concept de Musique Celtique et de sa diffusion dans le grand public. Si Alan Stivell a popularisé les musiques bretonne et celtique modernes, il a été, dans le monde, un des précurseurs de plusieurs genres musicaux: Folk- rock ou Ambient, et surtout World-Music, dont il a été le théoricien dès son album Reflets en 1970.
    Sa démarche a toujours été marquée par une grande écoute des autres, des métissages inédits, la recherche et l’innovation, les nouvelles technologies, en même temps que l’attachement à sa culture propre.
    C’est, depuis le début, une fuite en avant quand il ébauchait les « harpes du futur » quand il « électrifiait » sa première harpe bardique, quand il introduisait des instruments nouveaux du monde du rock ou d’autres cultures, puis quand il amena les premières influences électro et hip-hop à se mêler aux sonorités bretonnes.
    Dernier album : Human / Kelt
    Pour Alan Stivell, se replonger dans son passé est un acte artistique à part entière. Cette démarche passe non seulement par la réinvention d’anciens morceaux, un appel à des invités choisis, et la confection de nouvelles compositions ouvragées qui sont autant d’échos à plus d’un demi-siècle de création. Avec toujours cette perfection du son qui fait de chacune des plages un moment de grâce et qui confirme que celui grâce à qui la harpe celtique a pu renaître est totalement un artiste de son temps et en mouvement.
    www.alanstivell.bzh

    ***
    DAN AR BRAZ
    Dans les années soixante, Dan Ar Braz écume les bals de Bretagne et se produit en chantant des classiques du rock. Parallèlement, il fait la connaissance d’Alan Stivell. Cette rencontre est déterminante car Alan le sensibilise aux liens intimes qui existent entre rock et musique celte. C’est en partie sur l’exploration des potentialités qu’offre ce rapprochement que Dan construit sa personnalité musicale.
    Hommage dédié à la musique celtique, L’Héritage des Celtes est créé en 1993 lors du Festival de Cornouaille à Quimper. Dan se produit sur scène accompagné de plus de 70 musiciens. Le succès est tel que Dan Ar Braz et ses musiciens enregistrent « L’Héritage des Celtes » qui se vendra à plus de 1 200 000 exemplaires et près de 20 000 cassettes vidéos et DVD. Cette aventure lui rapporte deux victoires de la musique, le grand prix de la Sacem et le mène jusqu’à l’Eurovision en 1996.
    40 ans de carrière, une vingtaine d’albums, des musiques instrumentales et des chansons pour « dire » aussi parfois ce que les seules notes n’arrivaient pas à exprimer, autant de fenêtres ouvertes aux sources du folk et du rock, berceau de son adolescence.
    Dernier album : Dan ar Dañs
    Sur ce nouvel album instrumental avec des titres emblématiques, le guitariste breton propose un tour de danses sur lesquelles il a eu l’occasion de poser son instrument tout au long de sa carrière. « L’héritage d’une guitare » au service de la musique en Bretagne !
    www.danarbraz.com

    ***
    GILLES SERVAT
    Gilles Servat est un auteur-compositeur-interprète, ardent défenseur de la culture bretonne armoricaine et d’expression bretonne, française, et autre langue celtique. C’est aussi un poète dont la carrière, au début des années 70, a été marquée par la chanson La Blanche Hermine qui est devenue un symbole dans la Bretagne armoricaine.
    Il découvre la poésie de langue bretonne dans « Ar en Deulin », livre bilingue, œuvre de Yann-Ber Kalloc’h, poète groisillon tué au front en 1917. Frappé par la beauté de la langue bretonne, et révolté par le sort qui lui est promis par l’État français, il décide de l’apprendre et de la chanter. La première chanson en breton chantée par Gilles est « Me zo ganet e kreiz er mor », paroles de Yann-Ber Kalloc’h, musique de Jeff Le Penven, devenue traditionnelle.
    Cette révolte, le bonheur que lui apporte la tradition populaire, la découverte des richesses de la matière celtique et son envie de les partager resteront ses principales motivations.
    Auteur d’une discographie importante (plus de vingt albums), il a aussi participé à l’aventure de l’Héritage des Celtes avec Dan Ar Braz.
    Depuis, plus de 40 ans sur les routes, près de 21 albums, des milliers de concerts, des rencontres artistiques incroyables…

    ***
    RONAN LE BARS
    Ronan Le Bars est un virtuose du uillean-pipes, cornemuse irlandaise. Très vite remarqué, il participe dès le début des années 90 aux grandes formations bretonnes dont l’Héritage des Celtes avec Dan Ar Braz, Celtic Procession, Pennoù Skoulm, An Tour Tan, Glaz… et travaille avec les plus grands artistes bretons comme Didier Squiban, les frères Boclé, Gilles Servat ou Alan Stivell.
    Musicien recherché, il participe également aux albums de Deep Forest, Johnny Hallyday, Claude Nougaro, Yann Tiersen, Stephan Eicher, Isabelle Boulay, Renaud, Gabriel Yacoub, O’Stravaganza, Didier Lockwood…
    Ces dernières années, il est de la nouvelle aventure de Dan Ar Braz – Celebration – mais aussi sur scène avec Red Cardell. Il est aussi un membre indispensable de la nouvelle aventure musicale du Celtic Social Club (création Festival des Vieilles Charrues 2014).
    Et depuis 2012, il se produit enfin sous son nom, avec le Ronan Le Bars Group, explorant de nouveaux horizons de la musique bretonne et d’autres cultures du monde avec son instrument de prédilection à travers des morceaux issus du répertoire traditionnel mais aussi de ses propres compositions. Un premier album « Lammdour » sorti en 2013 (Keltia Musique) confirme la place unique de ce musicien breton sur la planète celtique mondiale. Le second « An erc’h kentañ-the first snow » (Coop Breizh) sorti en juin 2016, montre l’étendue de son répertoire ouvert et universel.
    Nouvel album le 6 mars 2020.

    ***
    RED CARDELL
    Depuis 1992 Red Cardell sillonne les routes et produit des disques. Baignant tout autant dans les musiques traditionnelles que dans le rock, Red Cardell est une sorte de Jam Band entretenant un rapport organique avec la scène : chercher simplement à traduire une rencontre avec un public en jouant de l’instant, de l’éphémère, et du partage.
    Au rythme des 2000 concerts donnés et vingt albums plus tard, le groupe a su sans cesse se renouveler. Le Punk-rock fusion des débuts a laissé la place au fil des rencontres et des voyages, à un univers toujours plus métissé où se côtoient guitares rageuses, groove, mélodies et chants tantôt ludiques et populaires, tantôt lyriques et incantatoires. Une forme que l’on retrouve dans leur dernier projet, fruit de la rencontre avec le Bagad Kemper, Nerzh, création saluée au dernier Festival Interceltique de Lorient, et dont l’album éponyme vient de sortir chez Coop-Breizh.
    Jean Pierre Riou : Chant-Guitare Pierre Sañgra : Guitare-Violon Hibu Corbel : Batterie
    Fred Lucas : Basse

    ***
    BAGAD KEMPER
    Créée à la fin des années 40 à Quimper en Bretagne, héritière du riche patrimoine musical des dif férents terroirs bretons, l’association regroupe quatre ensembles musicaux : le Bagad Kemper (1ère catégorie), le Bagad Glazik Kemper (3ème Cat.), le Bagadig (5ème Cat.), ainsi qu’un bagad école.
    Les musiciens sont répartis en 4 pupitres : cornemuses, bombardes, batteries et percussions. Le Bagad Kemper témoigne de la vivacité de la culture bretonne et participe fortement à son évolution, ainsi qu’à son rayonnement, par le biais de ses nombreux concerts et déplacements à travers l’Europe.
    Compositions nouvelles dans le respect des spécificités de la musique bretonne, arrangements d’airs traditionnels, emprunts aux musiques de régions à forte identité, le répertoire proposé par le bagad en fait l’un des principaux représentants de la musique bretonne et de son ouverture sur le monde.
    Le Bagad a, en 46 ans de participation au championnat de Bretagne des Bagadoù, accumulé 22 titres de Champion de Bretagne, record inégalé à ce jour.
    Il n’a de cesse d’élargir ses horizons musicaux, d’allier la tradition à la novation en multipliant créations et collaborations avec des artistes tels que Johny Clegg, Dan Ar Braz, Carlos Nuñez, le groupe de rock Red Cardell…
    www.bagad-kemper.bzh

    ***
    NERZH
    Le Bagad Kemper & Red Cardell reviennent avec un nouveau projet.
    Près de 50 musiciens sur scène pour un grand spectacle d’une énergie visuelle et sonore à couper le souffle !
    Pour célébrer ses 70 ans, le Bagad Kemper a souhaité créer avec Red Cardell un nouveau spectacle. Depuis 2011 et leur première rencontre, les deux formations ont su tisser une belle complicité humaine et musicale. Elle se traduit aujourd’hui par une envie d’aller plus loin encore dans la fusion de deux univers nés de ce grand voyage au cœur des musiques traditionnelles.
    Passé et présent, futur et inconnu sont au centre de ce projet collectif nourri de la particularité des deux parcours. L’un, à l’origine, sur la base du lien associatif au service de l’éducation musicale et de la diffusion : garder vivante et actuelle la musique d’hier et d’ici avec, au centre, le partage. L’autre plus personnel et individualiste car inscrit dans l’imaginaire, mais cherchant à raconter cette histoire d’hier et d’ici sous le prisme du Rock, de l’amplification, du bruit !
    Trouver un nom, traduire en un mot les sens d’une belle rencontre : NERZH, la force, la puissance, l’énergie, comme une évidence. Celle de réunir les territoires de musique, d’abolir les frontières de styles, de s’enrichir de la nature et de la connaissance de l’autre, comme une étrange parabole à un monde de l’individu et de la quotidienneté à sans cesse réinventer.

    ***
    NOON
    Formation unique dans le paysage musical actuel, NOON fait le pari de briser les codes en associant musique électronique et la puissance sonore de quatre cornemuses.
    En concert, le quintet secoue les foules et happe son public. Aussi bien influencés par l’électro, la trap ou les musiques traditionnelles de Bretagne, les cinq membres de NOON n’ont pas fini de surprendre.
    En 2020, le groupe continue sa route avec la sortie de leur premier EP et de nombreux concerts prévus en France et à l’étranger !
    Antoine Duchêne : Claviers, percussions, machines
 Etienne Chouzier : cornemuse
    Ewen Couriaut : cornemuse
    Pierre Thébault : cornemuse
    Aymeric Bevan : cornemuse

    ***
    FLEUVES
    Fleuves est un trio atypique Clarinette, Piano Fender Rhodes et Basse, formé par Emilien ROBIC, Samson DAYOU et Romain DUBOIS.

    Tout en construisant entièrement leur répertoire en s’inspirant des rythmiques des danses traditionnelles de Bretagne, les trois musiciens développent une musique électro originale à fort potentiel cinématique.
    Les compositions du groupe décloisonnent ainsi les genres et développent des sonorités d’une fraicheur originale, électronique, fractale, raffinée et captivante.
    Fleuves est une invitation à se mettre en mouvement ; de rondeurs lancinantes en pointes incisives, la musique du trio façonne une transe quasi lévitative !
    Le groupe fait ainsi partie de cette nouvelle génération de musiciens en Bretagne, ancrée dans les musiques populaires et aguerrie aux esthétiques actuelles innovantes.
    Le premier album du groupe sorti fin 2016 (chez Coop Breizh) est déjà un best seller.

    2019 est l’année d’un nouvel album baptisé #2. Peut être finirait- on par dire, que l’on ne se baigne jamais deux fois dans le même fleuve.
    www.fleuves-music.com

    ***
    BAGAD DE LANN BIHOUÉ
    Véritable ambassadeur de la musique traditionnelle Bretonne, le Bagad de Lann-Bihoué participe au rayonnement de la Marine nationale, non seulement en France mais aussi à l’étranger.
    Ses sonneurs, recrutés chaque année sur audition au sein des meilleurs bagads, se succèdent depuis 1952 pour porter fièrement les couleurs de la Marine nationale. Depuis 2001, le bagad est constitué de musiciens professionnels (hommes et femmes) qui s’engagent dans la Marine nationale pour un contrat d’un an renouvelable quatre fois.
    Le Bagad de Lann-Bihoué a fêté son soixante-cinquième anniversaire en 2017 et se dirige vaillamment vers le cap des 70e rugissants.
    Le Maître Principal Pascal Olivier, Penn-Bagad, a pris la direction de la formation le 10 août 2018, à l’ occasion du Festival Interceltique de Lorient.
    « De tout temps sur les navires, notamment sur ceux de la compagnie des Indes, on embarquait deux ou trois sonneurs de biniou et de bombarde pour redonner moral et courage aux équipages composés en grande partie de bretons »
    Claude Charbonneau www.facebook.com/bagaddelannbihoue1

    ***
    «Soñj – Que souffle l’esprit de la Bretagne»
    Deux acteurs incontournables de la culture en Bretagne portent conjointement cette création de grande ampleur : les confédérations Kendalc’h et War’l leur.
    LES CONFÉDÉRATIONS DE DANSE BRETONNE
    Kendalc’h entend, depuis sa création en 1950, promouvoir la culture bretonne par le biais des arts populaires. La confédération travaille ainsi à la mise en valeur de cette Bretagne qui danse et qui chante.
    Kendalc’h, c’est donc la danse traditionnelle, le chant sous toutes ses formes (en langue bretonne ou gallèse, en chorale ou en kan ha diskan), mais aussi la musique, le costume… toutes ces marques artistiques qui participent à la construction identitaire du Breton.
    Kendalc’h s’est donné pour mission d’offrir à ses adhérents une culture de qualité et des moyens techniques grâce à la formation, à la diffusion d’un savoir et d’un savoir-faire, au collectage des musiques et danses des dif férents terroirs…
    Kendalc’h a ce souci constant et majeur d’inscrire pleinement la danse traditionnelle dans la contemporanéité des arts vivants en proposant de véritables spectacles, dignes des plus grands ballets.
    www.kendalch.com
    La confédération War’l Leur est une institution de la vie culturelle bretonne, spécialisée dans le patrimoine vestimentaire et chorégraphique de Bretagne. Elle fédère 66 groupes adhérents, en Bretagne et hors-Bretagne, dont une cinquantaine classés à travers son championnat de Bretagne de danse.
    War’l Leur, c’est également un organisme de formation qui travaille pour ses ensembles traditionnels et le grand public
    War’l Leur, c’est aussi une référence dans le patrimoine vestimentaire traditionnel grâce au collectage de pièces anciennes et d’archives iconographiques qu’elle ef fectue constamment et à la mise en place de son conservatoire.
    Enf in, War’l Leur, c’est une vitrine culturelle de la région Bretagne. Sa présence au coeur de nombreux festivals bretons dans le partenariat ou l’organisation de spectacles, stages et de concours de danses fait de la confédération l’un des dignes ambassadeurs de la culture bretonne.

    www.warleur.org

    Billetterie en ligne

    www.nuitdelabretagne.com

    www.parisladefense-arena.com

    Laisser une réponse

    SVP rédigez votre commentaire
    Merci d'inscrire votre nom