A Rennes, la 4e édition de la « Nuit Américaine »  sera marquée par une création mondiale : Where Light Ends de Jeff Mills, adaptation pour orchestre symphonique de l’album éponyme. Le « sorcier » de Detroit, pionnier de la techno, sera sur la scène du TNB aux côtés de l’Orchestre Symphonique de Bretagne (OSB) dirigé par Darrell Ang pour cet événement musical.

nuit américaine, tnb, osb, jeff millsLe DJ, plasticien et vidéaste, n’en est pas à son coup d’essai. En témoigne son concert en 2005 avec l’Orchestre Philharmonique de Montpellier, Jeff Mills (aux machines) a ainsi interprété aux côtés d’un orchestre classique une sélection de ses compositions. En 2000, la nouvelle bande-son de Metropolis de Fritz Lang a été l’occasion de donner un nouveau tournant à sa carrière et de casser son image de simple DJ, fut-il superstar. Depuis il renoue avec ses premières amours, mêlant utopies cosmiques, science-fiction, harmonies des sphères et « autres mondes ». Rien d’étonnant alors qu’il ait collaboré avec l’astronaute Mamoru Mohri, premier japonais à voyager dans l’espace lors de la mission STS-47 de la navette spatiale Endaevour en 1992, pour élaborer l’album Where Light Ends (Axis Records). Jeff Mills y relate la mission du japonais, du décollage au retour sur Terre, ses réflexions et sentiments durant son voyage dans l’espace, dont « l’obscurité est le lieu ou la lumière du Soleil se termine ».

OSB, rennes, bretagneCette Nuit Américaine #4 mettra également à l’honneur deux jeunes compositeurs qui participent au renouveau de la musique minimaliste, Mason Bates, DJ et compositeur résident de l’Orchestre de Chicago, et Nico Muhly, connu pour ses collaborations avec Björk et Philip Glass.

Après le succès de la Nuit Américaine #3 et compte tenu du programme qui marie l’Orchestre Symphonique de Bretagne et la musique électronique, c’est sans surprise que le concert affiche complet. Il est toutefois possible d’espérer obtenir une place de dernière minute auprès de la billetterie de l’Orchestre…

Théâtre National de Bretagne, samedi 19 octobre 2013 à 20 heures
Orchestre Symphonique de Bretagne
Darrell Ang, direction
Jeff Mills, DJ
Thomas Gould, Violon
Mason Bates, Omnivorous Furnitures (2010)
Création française
Nico Muhly, Seeing is believing – Concerto pour violon électrique (2011)
Création française
Jeff Mills, Where Light Ends (2013)
Adaptation Sylvain Griotto
Création mondiale

Billetterie 02 99 275 275

TNB 1, Rue Saint-Hélier, 35040 Rennes
OSB 42, rue Saint-Melaine BP 30823 35108 Rennes CEDEX 3

*

AU TNB de Rennes, Nuit Américaine #4 : L’Orchestre Symphonique de Bretagne ose le « wizard »

 

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom