À Rennes, la mairie attire tous les regards par sa belle architecture et son élégance. En revanche, quid de l’avenir de sa niche plantée au milieu de sa façade ? Les Amis du patrimoine rennais s’interrogent sur le devenir de ce lieu.

 

« Voilà 80 ans que la niche de l’Hôtel de Ville de Rennes est vide – indiquent les Amis du patrimoine rennais – À l’origine, elle devait accueillir en 1754 une sculpture de Jean-Baptiste Lemoyne. » Mais patatras : « comme il représentait Louis XV et la Bretagne accompagnés de la déesse de la santé, ce groupe de bronze fut fondu à la révolution. »

« La Bretagne à genoux »

En 1911, Jean Boucher sculpta un nouveau groupe illustrant l’union de la Bretagne à la France avec Anne de Bretagne à genoux devant une allégorie de la France. L’œuvre était assurément belle, mais ne plaisait pas du tout aux indépendantistes bretons. « Le 7 août 1932, jour des fêtes commémoratives de l’union à Vannes à 4 h 40 du matin, à 20 mètres du commissariat, deux explosions détruisirent le monument, » rappellent les APR. « Les auteurs étaient des jeunes gens membres d’un groupe séparatiste breton. »

Interrogé par le journal Ouest-France, le sculpteur n’en fut toutefois pas très affecté. « On pense plus à ce qu’on a créé qu’à ce qu’on laisse derrière soi ». déclara-t-il. Depuis, personne n’a voulu replacer de statue dans cette niche. Aujourd’hui, l’envisager équivaudrait-il à ranimer des passions bien apaisées ? « Cette niche vide fait désormais partie du patrimoine rennais », estime l’association. A moins qu’un sculpteur ne propose une œuvre d’art contemporaine ou, pourquoi pas, une belle statue de notre chère Anne de Bretagne…

[stextbox id= »info »]Une statue de Louis XVI commandée dans les années 1820 au sculpteur Dominique Molknecht ne fut jamais installée : elle est actuellement visible dans les jardins du Château de Caradeuc, à Bécherel.[/stextbox]

Un commentaire

  1. L’idée très intéressante des Amis du Patrimoine Rennais, c’est de faire de ce vide un élément du patrimoine en tant que tel.
    En effet, tout nouvel habitant ou touriste curieux qui se respecte pose la question de la vacuité de cette niche. Et c’est toute l’histoire de Rennes et de la Bretagne qui défile au long des explications.
    Alors, laissons cette niche vide !

    nota : il y a un vrai problème avec votre captcha qui est illisible dans la plupart des cas.

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom