Nadeah, égérie des salles de rock parisiennes, se produira sur la scène rennaise le jeudi 1er décembre. Une femme de Trans en transe…quand elle chante. C’est à découvrir absolument.

 Un soir d’hiver, Paris glacial. Le petit Casino, rue Oberkampf, accueille Nadeah (ex-Nouvelle Vague). Grande blonde aux allures de mannequin, elle subjugue bobos parisiens, étrangers blasés et étudiants attardés. Cette Edith Piaf de la pop est une divine princesse des planches à l’image d’une Joséphine Baker blanche.

Dans une robe moulante, le collier de perles chatoyant, elle colore la soirée avec ses singles Scary carol, At the moment et Odile. On est subitement sous le charme de cette femme qui joue avec les mots comme avec sa voix. Cette chanteuse-là triomphe des concerts en vraie one-woman show.

Il y a de la soie chez elle, de l’originalité dans son look et du talent dans ses prestations scéniques. En sortant d’une heure trente de Nadeah, on est vannés, fatigués, éreintés. Mais quel moment ! Elle donne au public son corps, son être, dans une sorte de communion transcendantale.

Nadeah a le sourire de la blonde craquante, la joie de vivre d’une midinette et le professionnalisme d’une rockeuse de scène. Les superlatifs ne sont pas assez puissants pour oser entrer dans son intimité. Il faut juste la découvrir en concert… Incorrigible chanteuse qui chante pour elle et ses fans. On a « trop » envie de lui dire : poursuis ton chemin ma grande (elle l’est vraiment), rien que pour notre plaisir… Nadeah sera à la Place, le jeudi 1er décembre, dans le cadre des bars en trans.

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom