Le musée Marmottan  du 20 octobre 2011 au 19 février 2012 une exposition intitulée  Henri Edmond Cross et le néo-impressionnisme, De Seurat à Matisse.

Le fameux Cross (1856-1910) a  été désigné comme chef de file du courant néo-impressionniste (ou post-impressioniste). Il était légitime qu’une exposition de grande envergure lui soit consacrée. C’est le musée Marmottan-Monet  qui s’y emploie. Mettant en valeur une œuvre injustement méconnue.

Au-delà de la présentation d’un courant et de la mise en avant d’un artiste, c’est la façon de percevoir cet art pictural qui est aussi souligné. Si, au premier abord, on remarque la rigidité de ses formes et de ses formules, cette famille artistique est plus souple et  riche qu’elle ne pourrait la laisser présager au premier contact. En analysant au plus près, on peut même s’apercevoir que le cheminement qui se dirige vers le fauvisme passe par cette étape.

L’art de Cross présente une certaine particularité, et non des moindres : une allégresse domine tout ce qui en lui pourrait relever du mécanique. L’installation au début de sa carrière artistique en Provence n’étant probablement pas pour rien dans cette affaire.

Les couleurs sont élégiaques et les touches sonores sont retentissantes, voluptueuses et inoubliables.

Une exposition exquise qui subjugue son spectateur surtout quand la spontanéité culmine.

Quand la poésie se fait descriptive…

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom