Frank Darcel
Frank Darcel

Si un maire affirmait à raison que « la culture, c’est ce qui demeure dans l’homme lorsqu’il a tout oublié », ce point de vue d’Edouard Herriot n’est pas toujours partagé ou, du moins, apprécié à sa juste valeur par les différents candidats aux municipales de notre beau pays de France. Qu’en est-il à Rennes ? Quelle place occupe la dimension culturelle dans le programme politique des candidats à la mairie ? Unidivers a invité ces derniers à résumer leur projet culturel. Tous ont répondu, à l’exception d’Emeric Salmon (RN). Pour la liste Rennes Bretagne Europe emmenée par Frank Darcel, « Rennes doit prendre son destin en main ».

En matière culturelle, Rennes n’a jamais pris conscience des possibilités que le rôle de capitale de Bretagne pouvait lui offrir. Et quand ailleurs en Europe d’autres capitales de régions ont décollé de manière insolente d’un point de vue culturel et artistique lors de ces vingt dernières années, avec les retombées évidentes sur le plan touristique que l’on peut constater, notre bonne ville de Rennes, gérée par des provinciaux un rien complexés par leurs origines bretonnes pour certains, s’en remettait à des « institutions » à l’administration complexe et lourdement subventionnée ou à des festival, certes de qualité, mais éphémères dans le cours de l’année.

En premier lieu, c’est bien le mal jacobin qui a frappé, ce triste renoncement qui fait que notre caste politique estime que « quand Paris brille, c’est toute la France qui brille » (extrait d’un discours du Président de la République socialiste François Hollande) et qu’il est alors normal que 84% du budget de la culture soit dépensé en Ile-de-France, que la plupart des sociétés de production télévisuelles ou cinématographiques soient également basées en Ile-de-France, que la quasi-intégralité des studios qui abritent les émissions de télé ou de radio dont on nous abreuve, émette de cette même région. Quant à la TNT hertzienne, 26 chaînes sur 27 émettent de Paris ou sa proche banlieue…  À l’heure où l’Europe des régions tend à se construire et ou le centralisme français apparaît de plus en plus comme une anomalie anachronique, il est temps de se lever, en Bretagne et ailleurs, pour dire que non, cela n’est plus possible. Et de rappeler que quand on est à Rome, on peut regarder la télévision sarde ou sicilienne, ou que chaque Land allemand possède une chaîne de télévision qui émet sur toute l’Allemagne.

Avec la liste Rennes Bretagne Europe nous vous proposons de mettre fin à cette soumission culturelle à l’Île-de-France et à ses relais locaux. Nous voulons que Rennes puisse, comme d’autres capitales régionales européennes, prendre son destin en main, a fortiori sur le plan de la culture et du tourisme.

Nous attirons également l’attention des Rennais sur le fait que le projet conservateur PS/PC va amener à terme un appauvrissement total du nord-Vilaine en propositions culturelles. En effet, si la salle de la Cité n’est pas remise aux normes pour les concerts, et quand les activités de l’Arvor vont être localisées à EuroRennes, il n’y aura plus au nord de la Vilaine comme offre culturelle que l’Opéra, et les cafés concerts (les deux sont nécessaires !) ou le Couvent des Jacobins quand ils se transforme en musée, ce qui devrait selon nous être la destination de ce complexe. 

Résumé des propositions de RBE dans le domaine culturel et des media

1/ Réhabilitation de la Salle de la Cité en salle de concerts

2/ Aide aux cafés concerts de la ville pour une insonorisation de qualité

3/ Transformer la salle Guy Ropartz en lieu de culture Hip Hop

4/ Construction d’une Arena, avec consultation de la population sur le lieu à choisir

5/ Travailler à l’idée d’un grand musée des peintres de Bretagne

6/ Pérenniser un lieu d’exposition pour la photographie

7/ Création d’un Musée du Patrimoine Ducal dans les Portes Mordelaises

8/ Création d’une Maison de la Culture Patrimoniale et d’une Maison des Cultures du Monde

9/ Aide au développement de media puissants propres à la Bretagne et dont les sièges pourraient se trouver à Rennes

10/ Rennes, en tant que capitale bretonne, doit pousser le gouvernement à ratifier la Charte des Langues Minoritaires.

frank darcel
Frank Darcel

Rennes prend son destin en main. Voilà le projet culturel de la liste Rennes Bretagne Europe emmenée par Frank Darcel. 

rennes bretagne europe

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom