RACHEL INGALLS RÉINVENTE LE QUOTIDIEN DE LA DESESPERATE HOUSEWIFE MRS CALIBAN

Connaissez-vous Mrs Caliban ? Non pas du tout ? Non pas encore ? Il est vrai que les présentations n’ont pas encore été faites. Mais qui pourrait mieux vous raconter l’histoire de Mrs Caliban que son auteure elle-même, à savoir Rachel Ingalls ?

FEMME AU FOYER

 

Car Mrs Caliban n’est pas une personne comme tout le monde. En apparence, si… cette Américaine de la middle-class, qui vit avec son mari dans une banlieue tranquille tout près de l’Océan, mène une vie tranquille, trop tranquille, beaucoup trop tranquille.

MRS CALIBAN
Couverture édition italienne

Son époux est toujours débordé, toujours absent, ils n’ont pas d’enfant… Quand elle a rangé la maison, effectué la lessive, fait les courses et préparé les repas, elle s’ennuie. Elle s’ennuie à espérer qu’il lui arrive tout et n’importe quoi pour échapper à cette torpeur qui souvent l’étreint voire l’étouffe.

la dame blanche port-louis

Il y a bien son amie Estelle qui régulièrement lui rend visite ou alors elles se retrouvent en ville mais l’ennui est là et bien pesant, bien constant. Comme quoi le vide peut vous emplir jusqu’à vous ensevelir.

Et puis un jour, les choses changent. C’est un fait divers – en apparence – qui va faire basculer la vie de Dorothy Caliban. Une créature étrange de couleur verte mi-démon, mi-lézard, mi-homme s’est échappée de locaux sécurisés où des scientifiques s’exerçaient à des expériences et rôde dans les parages. On le surnomme Aquarius parce qu’il serait sorti du golfe du Mexique. Apparemment, il serait très dangereux, d’une force tellurique et n’hésiterait à rien pour se nourrir et fuir sa captivité.

Et Mrs Caliban va le rencontrer… Il va même venir s’installer chez elle, au nez et à la barbe de son mari, trop « occupé » pour se rendre compte qu’un étranger prend place chez lui, dévore ses provisions et fait ami-ami avec sa femme. Et Dorothy de l’appeler Larry, et Dorothy de tomber amoureuse rapidement de cette étrange créature. Ensemble, ils vont vivre de multiples aventures, pas toujours une sinécure…

RACHEL iNGALLS

C’est un roman percutant, fort bien déroulé et ficelé que nous a livré Rachel Ingalls avant de partir rejoindre les étoiles il y a quelques semaines, le 6 mars 2019 (le roman était déjà paru en 1982). On est entre fantastique, fable et conte philosophique. On oscille entre humour jaune (ou vert selon les moments) et tragédie, car comme la Belle peut tomber amoureuse de la Bête, Dorothy s’attache sentimentalement à Larry. C’est également une réflexion pertinente sur la profondeur des sentiments, de l’humanité, toujours placés au-delà des apparences. Nous sommes également en présence du développement de la fascination pour tout ce qui nous semble différent, qui nous apeure comme nous aimante. Et puis ce regard des autres, si cruel souvent. Rachel Ingalls fait mouche quant à nos faiblesses, nos travers, notre jugement permanent.

On ne peut échapper au mythe du Magicien d’Oz, de La Belle et la Bête, des nouvelles d’Edgar Allan Poe ou encore des ambiances du grand David Lynch. Roman court mais totalement envoûtant et absolument intemporel. Une petite pépite, un ravissement !

J’ai adoré Mrs Caliban… Une parabole impeccable, magnifiquement écrite, du premier paragraphe jusqu’au dernier. John Updike.

Mrs CALIBAN – Rachel Ingalls – Éditions Belfond – 135 pages. Parution : mars 2019. 16,00 €. Traduit de l’américain par Céline Leroy.

Couverture : © Mauricio Diaz – Photo auteure Rachel INGALLS © DR

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom