lun 25 octobre 2021

MOUSS IDIR A VOIX CONTRE-BASSE ET THE SOUND OF SUN

Mouss’ Idir dévoile en cette fin 2021 deux albums, dont un en collaboration avec Issouf Mounkouro, qui explorent les origines du blues, le jazz, les rythmes africains et la chanson engagée et psychologique française. Une musique harmonieusement composée, à la fois dense, fluide et entraînante, que notre rédaction a trouvée davantage réussie que les textes. Mention spéciale pour sa reprise de Caravan de Duke Ellington.

Mouss Idir

Mouss’ Idir (chanteur, contrebassiste) s’affirme dans un style à l’image du monde dans lequel nous vivons ou le terme métissage prend toute sa valeur.

Des textes accrochés au quotidien (Les titres des infos, Les lendemains de fêtes, le parasite, l’habitude et la routine, les anciens…)  en français, anglais, berbère ou émotion et humour se côtoient. 

Une voix pleine d’inflexions qui donne une personnalité bien particulière à son répertoire principalement composé de créations personnelles.

On comprend bien la relation de Mouss’ avec sa contrebasse : une technique de slap détonante ou, tel un dompteur avec un félin, lorsqu’il la caresse de ses doigts elle est douce et docile, mais pour peu qu’il la titille avec un archet, elle lâche alors ses émotions et laisse envoler des mélodies aux saveurs du monde….

Mustapha « Mouss’ »  Idir  est chanteur et multi- instrumentiste (contrebasse, guitare, oud) il a tourné aux cotés de grands noms du blues (Joe Hughes (Houston), Maurice John Vaughn (Chicago), Holly Maxwell (Chicago…) et a sorti plusieurs albums. 

Issouf Mounkouro

Né à Bobo Diolassou, au Burkina Fasso Issouf Mounkouro est chanteur, auteur, compositeur. Il joue aussi de la kora, du n’goni, du tamani, du djembé, du doum-doum et du balafon. Il est par ailleurs fabriquant de ces instruments.

Dès l’enfance la musique fait partie intégrante de son univers. Au fil du temps il rejoint les groupes musicaux les plus en vue du pays et se forme auprès des grands maîtres de la musique burkinabée : Tidian Coulibaly, Adama Koita, Kone Casa, Fatoma Dambele, Diakalia Diarra et Issiaka Sanogo.

De 1998 à 2001 il participe aux tournées internationales des groupes traditionnels SABA et HEREMANKONO, puis s’installe à Saint-Bonnet-le-Château dans la région du Haut-Forez en France.

En 2004 grâce à la rencontre de musiciens locaux, il monte le groupe SABALY dont il est le leader. Avec lui fait les premières parties de groupes comme Jim Murple Memorial, les doigts de l’homme, Bonga, Dabi Touré, Staff Benda Bilili, Ballaké Cissoko, Djeli Moussa Condé… Puis accompagne KADY DIARRA lors de ses tournées pendant plusieurs années.

En 2012 la formation  Mouss& Issouf  voit le jour. Il y apporte son expérience et sa connaissance de la musique de l’Afrique de l’Ouest, mais aussi son énergie, sa capacité d’écoute et d’adaptation.

A VOIX CONTRE-BASSE

Auteur, compositeur, interprète et multi-instrumentiste, Mouss’ Idir s’affirme dans un style à l’image du monde dans lequel nous vivons, oùle terme métissage prend tout son sens.

Il joue de sa contrebasse comme un homme-orchestre, frappant son bois comme un percussionniste qui donne le rythme, slapé, en walkin’bass et à l’archet. La laissant s’exprimer seule ou l’accompagnant de sa voix, Mouss’ exploite toute la science et la sensibilité qu’il a acquis au contact de ce magnifique instrument.

Avec des textes accrochés au quotidien et une voix pleine d’inflexions, Mouss’ Idir ne fait qu’un avec sa contrebasse.

THE SOUND OF SUN

The sound of sun, 2ème album de Mouss’ & Issouf, prend ses racines dans un riche métissage, comme le précédent « From the roots…to the blues ».

La musique est le symbole parfait de la rencontre entre tous ceux qui voyagent, s’exilent et s’enrichissent… Ainsi, Mouss’ Idir, bercé à la musique berbère et nourri de vieux rhythm’n’blues, unit sa voix légèrement cassée à celle d’Issouf Mounkoro, Burkinabé, dont la voix claire apporte l’Afrique de l’Ouest à ce mélange.

Mouss’, contrebassiste de blues et de jazz, fait également résonner la guitare et le luth, répondant au son limpide de la kora d’Issouf. Tous deux sont accompagnés par Fabrice Laurent aux percussions et Vincent Bûcher à l’harmonica ; deux grands voyageurs avides de métissages musicaux qui illuminent l’album par leur virtuosité.

Le blues est présent dans cet album comme un lien magique entre ces cultures qui se mêlent. Une invitation à la découverte des musiques du monde pour un voyage court mais… intense !

photo : Michel Dieudonné

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisment -