Sonia Rykiel est morte jeudi 25 août 2016 à 5 heures du matin en son domicile. Depuis des années, elle endurait une maladie de Parkinson qui vient de l’emporter à l’âge de 86 ans.

 

Sonia Rykiel est une grande couturière, designer, actrice et gastronome française. Fondatrice de la Maison de couture Sonia Rykiel, surnommée la Reine du Tricot, inventrice de la démode, elle a fait l’apologie du noir et des rayures, inventé les coutures à l’envers, l’absence d’ourlets et de doublures, les premiers joggings sophistiqués en velours, les messages inscrits et surtout la maille qui épouse le corps des femmes.

La nouvelles du décès de Sonia Rykiel s’est accompagnée d’hommages. Depuis des années Pierre Bergé a pris la parole sur France Info pour revenir sur l’importance de celle avec qui il a créé, en 1973, la Chambre syndicale des couturiers et créateurs de mode : « Avec la mort de Sonia Rykiel, c’est une partie de la mode qui disparaît et qui ne reviendra pas (…) Elle était partie de rien, et petit à petit c’était devenu une des femmes des plus importantes de la mode, à l’égal des hommes. »

Le pull-over restera le vêtement emblématique de la créatrice de mode Sonia Rykiel. En 1962, Sonia Rykiel demande à l’un des fournisseurs de son mari (qui est alors propriétaire d’une boutique) de lui confectionner un pull court, ajusté et d’un gris discret. Après de nombreux échanges entre Venise et Paris, le vêtement sera enfin tel que l’avait imaginé Sonia Rykiel. C’est cette création, prévue pour elle seule à l’origine, qui provoquera sa prospère vocation.

Sonia Rykiel

Les parfums de Sonia Rykiel
1978 : 7e sens
1991 : Création de la société Sonia Rykiel Parfum.
1993 : Sonia Rykiel Le Parfum
1997 : Sonia Rykiel
1998 : L’Eau de Sonia Rykiel
1999 : Rykiel Homme
2000 : Rykiel Rose
2003 : Rykiel Grey, Rykiel Woman Not for Men!
2005 : Rykiel Woman Not for Men!, eau de toilette.

Publications
1979 : Et je la voudrais nue, éditions Grasset.
1988 : Célébration 20 ans de mode, éditions des femmes.
1989 : La collection, éditions Grasset.
1993 : Tatiana, acacia, livre de contes pour enfants, illustré par Charles Matton, éditions Flammarion.
1994 : Collection terminée, Collection interminable, Éditions Flammarion.
1996 : Les lèvres Rouges, roman, éditions Grasset (éditions Kodansha, Japon, 2000).
1999 : Paris sur les pas de Sonia Rykiel, éditions Garde Temps (éditions Shueisha, Japon, 2000).
2005 : L’envers à l’endroit, éditions Fayard.
2005 : Casanova était une femme, correspondance entre Sonia Rykiel et Régine Deforges, illustré par Claire Bretécher, éditions Calmann-Lévy.
2007 : Préface du livre de la Brasserie Lipp
2009 : Sonia Rykiel exhibition, sous la direction d’Olivier Saillard, Paris, Les Arts Décoratifs, 2008, à l’occasion de l’exposition du musée de la Mode et du Textile, 19 novembre 2008-19 avril 2009.
Dictionnaire déglingué, éditions Flammarion
2012 : N’oubliez pas que je joue, coécrit avec Judith Perrignon, éditions de l’Iconoclaste.

Filmographie
1994 : Prêt-à-porter, de Robert Altman. Sonia Rykiel en inspire le personnage principal, une créatrice de mode internationale interprétée par Anouk Aimée. Sonia Rykiel y joue également son propre rôle.
1998 : Riches, belles, etc…, de Bunny Schpoliansky, dans lequel Sonia Rykiel interprète son premier rôle de composition.
2008 : Sonia Rykiel, l’intranquille, de Frédéric Mitterrand, documentaire, 55 min

Honneurs

1967 : Sonia Rykiel est sacrée « Reine du tricot » dans le monde par le magazine américain Women’s Wear Daily.
1986 : le Fashion Group International de New York lui remet un Oscar et lui rend hommage pour avoir contribué, par son extraordinaire créativité et professionnalisme, à l’épanouissement de la mode à travers le monde.
1993 : le ministre de la Culture lui remet les insignes d’Officier de l’ordre des Arts et des Lettres.
1994 : elle reçoit l’Award for Design Excellence du Chicago Historical Society’s Costume Committee.
1996 : le ministre de la Culture lui remet les insignes d’Officier de l’ordre national de la Légion d’Honneur.
1997 : elle reçoit le Trophée Whirlpool des Femmes en Or, catégorie Mode.
La société The Star Group organise un sommet réunissant les plus grandes femmes d’affaires à travers le monde, « Leading Women Entrepreneurs of the World ». Sonia Rykiel est l’une des deux françaises parmi les 50 femmes honorées lors de cette soirée organisée à l’Ambassade des États-Unis à Paris.
1998 : le magazine Madame Figaro publie une série intitulée « Les dix femmes qui font bouger le monde ». Un chapitre est consacré à Sonia Rykiel.
2001 : le 24 octobre à New York, lors de la 18e Night of Stars du Fashion Group International, Sonia Rykiel et Nathalie Rykiel reçoivent des mains de Robert Altman le Fashion Award qui récompense les « dynasties familiales » reconnues dans le monde entier.
Elle est décorée, en décembre, par Laurent Fabius, ministre de l’Économie, des Finances et de l’Industrie, au grade de Commandeur de l’ordre national du Mérite.
2002 : le 28 juin, lors du Trophée des Ambassadeurs, cérémonie honorant plusieurs personnalités françaises dont la passion pour les grands vins est reconnue, elle est intronisée Premier ambassadeur de Bordeaux par Alain Juppé, maire de la ville.
Le 10 mai, l’Association des Amis du Musée de Tel-Aviv lui décerne le titre de « Femme de l’année » lors d’un gala organisé à l’hôtel Four Seasons de Milan.
2003 : Sonia Rykiel participe en tant que présidente du jury consacré à la mode aux journées du HCI (Haut Conseil à l’Intégration) qui distinguent dans plusieurs disciplines de jeunes talents issus de l’immigration.
Elle milite pour la cause des handicapés aux côtés d’autres personnalités telle Julia Kristeva en participant au Conseil National du Handicap. Sonia Rykiel soutient l’APAJH, l’association pour adultes et jeunes handicapées, et dessine la fleur symbole, vendue au profit de l’association.
2008 : le 14 juillet, Sonia Rykiel est promue Commandeur de l’ordre national de la Légion d’Honneur.
2012 : le ministre de la Culture lui décerne les insignes de Commandeur de l’Ordre des Arts et des Lettres. Elle reçoit également la grande médaille de vermeil de la Ville de Paris.
2013 : le 15 mai, elle est élevée à la dignité de grand officier de l’ordre national du Mérite.
2014 : le 6 mars, Sonia Rykiel reçoit le Prix d’honneur du Festival de Nohant (lectures musicales Chopin et George Sand)

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom