MORT DE PHILIPPE PASCAL. RENNES EN DEUIL

Le Rennais Philippe Pascal, le chanteur du groupe Marquis de Sade (avec Frank Darcel, Thierry Alexandre et Eric Morinière) et de Marc Seberg, est mort à l’âge de 63 ans, jeudi 12 septembre 2019. Benoît Careil, adjoint à la maire de Rennes délégué à la culture et ancien musicien rennais, a exprimé sa reconnaissance envers cet artiste charismatique qui aura durablement influencé tant de Rennais et bien au-delà de la seule Bretagne. Des mots justes que nous partageons ici.

 

“J’ai appris le décès de Philippe Pascal avec une immense tristesse, à titre personnel et en tant qu’adjoint à la culture de Rennes, sa ville, celle qui était son port d’attache depuis plus de quarante ans et celle qui lui doit une part importante de son identité.

A la fin des années 70, la scène rock française était constituée essentiellement de copies du rock anglais, parfois réussies mais peu inspirantes pour des jeunes artistes qui veulent tracer leur voie propre.

La révélation en 79 de Marquis de Sade, dont Philippe Pascal était le chanteur, fut pour moi comme pour beaucoup de jeunes musiciens, une libération.

Fini le complexe français de suiveur du rock anglais, nous pouvions nous identifier à des musiciens de notre génération, et le plus incroyable et source d’une immense fierté pour les Rennais, c’est qu’ils habitaient dans notre ville, je me souviens les croiser de temps en temps du côté de l’Epée rue Vasselot où le groupe et leurs amis se retrouvaient.

Philippe Pascal était l’icône de la scène rock new wave française du début des années 80, une scène musicale qui empruntait à la fois au punk anglais, au rock américain le plus novateur (Velvet, Television) mais aussi aux courants les plus contemporains de l’art, notamment allemand et français. Actuel avait en 1980 fait sa couverture avec ces « Jeunes gens modernes », tous Rennais, qui incarnaient la naissance d’une scène rock française.

Philippe Pascal était magnifique, ténébreux, exigeant, et intègre. Nous suivions sa carrière faite de fulgurances et de ruptures brutales avec respect, admiration et parfois une certaine inquiétude.

Philippe Pascal a été l’artiste emblématique de la décennie 80 à Rennes, cette décennie qui est le marqueur de l’identité musiques actuelles de la ville. Cette identité musicale n’a jamais cessé d’être incarnée depuis par les artistes rennais. Beaucoup d’entre eux s’inspiraient de son parcours exigeant et intègre, il était une inspiration pour renforcer leur conviction de créer une œuvre à la fois importante et unique, il a contribué à leur donner cette énergie essentielle pour construire sa propre voie dans le monde de l’art, ne jamais copier, ne pas céder à la facilité, se détourner systématiquement des sirènes commerciales.

Rennes et le monde de l’art viennent de perdre un très grand artiste, un poète et un chanteur unique, Philippe Pascal était et restera une icône et une source d’inspiration pour tous et toutes.”

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom