Unidivers vous l’annonçait dans un article début décembre, lundi 12 décembre, le TGI de Lyon a examiné la plainte d’un agriculteur charentais de 47 ans, Paul François, contre le géant de l’agrochimie Monsanto. C’est gagné ! Un important revers pour le producteur d’OGM au processus industriels fortement critiqués.

L’agriculteur accuse le géant chimique de n’avoir pas suffisamment informé des dangers que faisait encourir l’utilisation d’un herbicide, le Lasso. Plus : il est persuadé que les vapeurs dégagées par ce composé sont à l’origine des graves problèmes neurologiques qu’il connait – fatigues chroniques, maux de tête, pertes de mémoire. L’accident initial s’est produit en 2004 : l’agriculteur a nettoyé une cuve, dont se sont échappées les vapeurs gazeuses, il est tombé dans le coma. Le tort de Monsanto serait de n’avoir pas précisé la composition exacte de son désherbant sur l’emballage et d’avoir mis sur le marché un produit qu’elle savait potentiellement dangereux. À noter que le Lasso a été retiré de certains marchés dès les années 80, en France, il aura fallu attendre 2007. Voilà une bataille juridique qui sera suivie avec attention. Engager une action en responsabilité contre un fabricant est une première dans le secteur de l’agroalimentaire. Comme le fait remarquer Hélène, il est dommage(able) que les class actions n’existent pas encore en France, car de nombreux autres agriculteurs semblent prêts à franchir le pas et attaquer Monsanto pour les mêmes raisons.

2 Commentaires

  1. ENFIN! Dommage que les class actions n’existent pas en France, car de nombreux autres agriculteurs semblent prêts à franchir le pas et attaquer Monsanto pour les mêmes raisons.

    • Quand on utilise des produits chimiques en tant qu’agriculteur, il faut assumer.

      Si ces exploitants agricoles sont assez stupides pour croire que les produits qu’ils manipulent sont sans danger – pourquoi les utiliser à ce moment-là ? – quel sens cela a-t-il d’intenter une action en justice ?

      Monsanto est une entreprise malfaisante et dangereuse, mais certainement pas moins qu’un grand nombre d’agriculteurs, productivistes, empoisonneurs et sous subventions permanentes, alors venir se plaindre ainsi, c’est bien à leur image : totalement irresponsable. Ils veulent comme d’habitude le beurre et l’argent du beurre.

      Le meilleur moyen de ne pas être malade à cause des produits chimiques, c’est encore de ne pas en utiliser. Révolutionnaire et lumineux, n’est-ce pas ?

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom