Le docteur Mohamed Ben Hassel, Président honoraire et porte-parole du centre culturel islamique Avicenne*, Mosquée Ibnou Sina, a souhaité communiquer un message fraternel et républicain au nom des musulmans de Rennes.

Je suis choqué par l’attentat qui vient de frapper l’équipe de « Charlie Hebdo » et les fonctionnaires chargés de leur sécurité. Je suis convaincu que nombre de nos concitoyens musulmans pensent de même. Sur ce point précis, il me faut ajouter qu’au sein de la société française le citoyen musulman n’est pas un être éthéré, indifférent au sort de la communauté nationale à laquelle il appartient.

Mohamed Ben Hassel
Mohamed Ben Hassel

« Charlie Hebdo » a fait maugréer nombre de citoyens musulmans : c’est vrai. Mais le désagrément causé par « Charlie Hebdo » s’inscrit dans une tradition graphique ancienne qui a ridiculisé des politiciens, des corporations, des représentants d’autres cultes. Quand la mine et l’encre n’ont pas eu raison de « Charlie Hebdo » la justice est passée et les musulmans français n’ont pas commenté le délibéré.

Le Centre Culturel Avicenne de Rennes a exprimé et exprime sa solidarité avec les victimes de cet attentat et leurs proches. Le prêche de vendredi prochain sera certainement connecté à cette réalité douloureuse.

La cohésion nationale est notre affaire à tous. Les valeurs républicaines méritent toute notre attention pour être garanties. La liberté n’est rien sans l’application sereine des principes d’égalité et de fraternité. En ces jours de tristesse, la fraternité doit être mise à l’honneur pour que le corps social se renforce face aux assauts de la barbarie. Le lien qui nous lie les uns aux autres dans une communauté de destin ne peut grandir qu’en luttant contre les stéréotypes réducteurs et contre la crispation. L’instrumentalisation de l’Islam à des fins politiques violentes n’est pas une prescription religieuse et le respect de la vie est un impératif canonique.

Composons chaque jour, ensemble, cette société idéale qui ne craint pas l’avenir.

La diversité complique les rapports, mais peut aussi les enrichir : donnons une chance à ces rencontres. À Rennes, le Centre Culturel Avicenne tente d’y parvenir.

Docteur Mohamed Ben Hassel

 

* Mohamed Ben Hassel est cancérologue radiothérapeute au Centre Eugène Marquis et président du centre culturel islamique Avicenne. Depuis 3 ans, il a opéré avec l’ensemble de la direction du centre Avicenne un efficace travail de réforme des statuts et du fonctionnement de cette institution. Il n’a de cesse de prêcher une unité et un humanisme républicains construits autour des divers parcours, origines et croyances de chacun.

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom