sam 3 décembre 2022

Rennes. La microbrasserie Beltane, de la bière artisanale et des hydromels rares

La microbrasserie Beltane, gérée par Méryll et Léa, deux Rennaises passionnées de bières artisanales, s’ouvrait 13 Avenue du 41ème Régiment d’Infanterie jeudi 20 octobre 2022. À la carte de cette nouveauté dans le quartier Anatole France : des bières aux goûts originaux, du vin, du cidre et des boissons sans alcool, ainsi que des délices à grignoter en qu’à de petite faim. Unidivers avait échangé avec le duo à l’occasion de l’ouverture de leur campagne de crowfunding en fin d’année 2021.

D’un côté, il y a Léa, barmaid de métier et brasseuse amatrice rigoureuse. De l’autre, Méryll, qui a bourlingué d’études en études avant de se consacrer professionnellement à sa passion depuis cinq ans. Sa formation de brasseuse professionnelle en 2020 et ses expériences de brassage sont autant d’atouts qu’elle a hâte de mettre au service de leur microbrasserie, Beltane. Après les diverses expériences brassicoles de Méryll, les deux amies se lancent dans la création de leur propre microbrasserie. « C’est principalement Méryll qui brassera, mais je l’assisterai parfois. Elle sera aussi en charge du bar, et moi une jour par semaine également, étant donné que je travaille à plein temps à au bar L’Attrape-rêve », précise Léa.

Pour que leur rêve devienne réalité, elles ont lancé une campagne de crowdfunding sur la plateforme Kisskissbankbank.fr, jusqu’au 20 décembre 2021.

beltane microbrasserie rennes
Léa (à gauche) et Méryll (à droite) © Brasserie Beltane

Des bières artisanales rennaises et des hydromels rares

Ce n’est pas un secret, au vu du nombre de microbrasseries qui a fleuri dans la capitale bretonne ces dernière années, la bière séduit tout particulièrement les Rennais et Rennaises. Il va s’en dire que les bières blanches, blondes, rousses et brunes traditionnelles restent un plaisir à la dégustation, mais quand on aime (vraiment) la bière, il est agréable de sortir de ce quotidien et de s’aventurer dans des expériences gustatives originales.

Tel est l’objectif de Méryll et Léa, adeptes de l’atypique. Toutes deux misent sur des créations de bières à partir d’ingrédients locaux et français autant que possible, où le subtil mélange de saveurs fera toute la différence en bouche : une blonde d’été au piment, une bière noire à l’avoine et fève de Tonka ou encore une IPA fumée aux saveurs houblonnées et fruitées (mangue, agrumes, fruit de la passion…). Et pourquoi pas une bière à la citrouille ? Inspirée de la Pumpkin Ale, bière à la citrouille populaire dans les années 1700 en Amérique du Nord, la Samhain est brassée avec de la citrouille rôtie au sirop d’érable et des épices (cannelle, gingembre, muscade et clou de girofle). Cette curiosité épicée ne peut qu’intriguer les amateurs à la recherche de nouvelles sensations alcoolisées gourmandes. Et nul besoin d’attendre la prochaine fête d’Halloween pour la déguster. Toutes ces explosions gustatives savamment pensées et made in Breizh seront ponctuellement accompagnées de mets en parfaite adéquation avec les saveurs proposées.

Après la maîtrise de la bière, ce fut au tour de l’expérimentation de l’hydromel, breuvage alcoolisé à base de miel, d’eau et de levure. Après l’apprivoisement de la recette traditionnelle, Méryll et Léa ont exploré toutes les possibilités que ladite boisson offrait. Elles se sont alors tournées vers la création d’hydromels spéciaux, comme le Cyser (boisson à mi-chemin entre le cidre et l’hydromel), le Mélomel (hydromel de fruits) ou encore l’hydromel malté. Petite particularité, chez Beltane, ce dernier est brassé avec du miel de sarrasin et du malt d’orge grillé, qui lui donne des saveurs de biscuits caramélisés. Des douceurs qui seront servies directement depuis le fût de chêne.

Et, consciente du talent des brasseurs de notre région, elles mettront à l’honneur une bière bretonne par mois et, une fois par trimestre, un style de bière peu connue, tel une Lichtenhainer, bière de blé allemande, acidulée et fumée, ou une Wild Beer, fermentée naturellement avec des prunes, des mûres sauvages ou même des fleurs !

beltane microbrasserie rennes
Mélomel de chez Beltane, hydromel de fruits rouges aux notes de tonka © Brasserie Beltane

Soucieuse de l’environnement et de l’empreinte carbone que leur petite entreprise va provoquer, leur production s’inscrira dans une volonté d’éco-responsabilité, notamment en adoptant une méthode production raisonnée. Brassant en petite quantité, elles privilégient une méthode par infusion simple plutôt qu’une méthode par chauffe directe. « Les malts sont infusés dans l’eau qui a été chauffée une seule fois, ce qui a pour conséquence de réduire la consommation d’énergie. » De la même manière, elles ont opté pour la technique du refroidissement naturel lors de la mise en cuve de fermentation, ce qui leur évitera de gaspiller 50 000 litres d’eau potable par an.

Par ailleurs, les bières seront servies dans des bouteilles en verre réutilisables et les drêches, céréales servant à faire la bière, seront réutilisées de différentes manières : pour l’alimentation (desserts, pain, baguettes apéritives…), pour la fabrication de sous-bocks ou encore pour l’alimentation animale (poules, bovins…).

Pour satisfaire les adeptes, mais également les néophytes de la bière, les deux jeunes femmes ont trouvé l’endroit idéal pour cette microbrasserie écoresponsable intimiste : un ancien restaurant avec une jolie terrasse. Proche du centre-ville de Rennes, la brasserie Beltane sera l’espace production de leurs bières artisanales originales et hydromels rares, mais pas seulement. Léa et Méryll accueilleront les consommateurs dans un lieu de dégustation pour une consommation sur place, en pression, en bouteille et parfois directement servis depuis le fût de chêne ! « Beltane est une des seules fêtes païennes qui n’a pas été reprise par l’église catholique. C’est la nuit qui fête l’apogée de printemps et l’arrivée de l’été, la fin de la saison « sombre ». Les gens faisaient des feux de joie, dansaient et buvaient », explique Léa. Un nom aux douces allures dionysiaques. « Ca correspond aussi à la même date que la nuit des sorcières. C’est un clin d’œil parce que, pendant un temps, les brasseuses étaient considérées comme des sorcières. »

beltane microbrasserie rennes

Atteignant actuellement quasi 50% du premier objectif, cette collecte leur permettra aux deux enchanteresses d’acheter le matériel nécessaire pour concocter leur breuvage, mais aussi tout ce qui sera nécessaire pour vous accueillir (mobilier de bar, verres, tireuses à bière, fûts inox et fûts de chêne…). Histoire que l’on soit confortablement installé.e.s pour mieux nous ensorceler. Ne serait-ce pas un merveilleux cadeau de Noël que de les aider à réaliser leur rêve ?

Suivez la brasserie Beltane sur Facebook ou Instagram

Articles connexes :

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Rennes
couvert
4 ° C
4 °
3.1 °
81 %
6.2kmh
100 %
sam
5 °
dim
4 °
lun
6 °
mar
7 °
mer
5 °