Marissa Nadler livre, avec son nouvel album JULY, son album de la maturité. Si sa marque de fabrique –  cette façon de distiller sobrement une instrumentalisation discrète – se reconnait aisément, on ne peut pas dire qu’elle se repose pour autant sur ses lauriers. Le ton d’ensemble est teinté d’une noirceur à effrayer le pire des dépressifs…

Mais l’écriture de cette rare chanteuse est toujours aussi fine. Son morceau 1923 habite ainsi bien au-delà de l’écoute. De cette voix angélique, de chacune des paroles prononcées, se dégage une douceur d’être qui se prend dans une étrange danse avec la noirceur franche des propos. On surprend donc un I called you when I was drunk all the time au detour d’Holiday In. Fruit paradoxal d’un travail très poussé dans sa construction. Comme Firecrackers qui percute vos sens avec une façon de tout dire en peu de mots.

Un album de folk hypnotique et grisant. Indispensable pour vous réconforter la partie la plus sombre de votre âme… Les affres sublime…

 

Tracklist: 01 – Drive 02 – 1923 03 – Firecrackers 04 – We Are Coming Back 05 – Dead City Emily 06 – Was It A Dream 07 – I’ve Got Your Name 08 – Desire 09 – Anyone Else 10 – Holiday in 11 – Nothing in My Heart

marissa nadler, july

*

Nouvel album de Marissa Nadler July : Une folk sombre et hypnotique

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom