jeu 27 janvier 2022

SCIENCES. MARIE BABEL ET LA ROBOTIQUE D’AIDE AUX HANDICAPÉS

Raconter des histoires au moyen d’entretiens avec des chercheuses, des chercheurs de toutes disciplines, les écouter exprimer leurs motivations, leurs passions, raconter leurs rencontres, leurs travaux, tel est l’objet de Voyages extraordinaires dans la science, une série d’émissions co-animée par Félix Boulé et Jean-Louis Coatrieux, lui-même chercheur de niveau international en imagerie médicale.

Informer, faire découvrir ces mondes, motiver les jeunes, filles et garçons à s’engager sur ces chemins, voilà ce que nous cherchons avec ces « Voyages extraordinaires dans les sciences », des rencontres qui reprennent, après une pause contrainte par la situation sanitaire, et en co-diffusion Radio laser / Unidivers.fr.

Marie Babel, l’invitée du jour est maître de conférence en poste à l’Institut National des Sciences Appliquées (INSA) de Rennes. Ses recherches portent sur la robotique d’assistance aux personnes, afin de créer des dispositifs d’aide pour les personnes en situation de handicap. Avec son équipe, Marie a conçu des solutions d’assistance d’un fauteuil roulant électrique par correction adaptée de la trajectoire du fauteuil. Pour cela, elle collabore de façon très fructueuse avec le centre de rééducation du Pôle Saint Hélier à Rennes.  

Écoutons Marie nous expliquer tout cela avec clarté, simplicité, pédagogie et répondre aux questions avec une exquise gentillesse. Bons voyages extraordinaires dans la science !

Marie Babel, qui suis-je ?

Marie Babel

Maître de conférences en poste à l’Institut National des Sciences Appliquées depuis 2006, intégrée à l’équipe pédagogique des départements Informatique, j’ai obtenu mon doctorat au sein du laboratoire IETR. J’ai alors rejoint l’équipe Rainbow (ex Lagadic) à l’ IRISA-Inria Rennes en novembre 2011 et ai soutenu une Habilitation à Diriger des Recherches en traitement du signal de l’université de Rennes 1 en juin 2012.

Mes recherches portent sur la robotique d’assistance aux personnes, afin de créer des dispositifs d’aides à la mobilité pour les personnes en situation de handicap.  En particulier, nous avons conçu des solutions d’assistance au déplacement d’un fauteuil roulant électrique par correction adaptée de la trajectoire du fauteuil. La collaboration très fructueuse avec le centre de rééducation du Pôle Saint Hélier (Rennes) nous permet de tester la solution auprès de patients en situation de handicap. 

Dans ce contexte, je suis depuis septembre 2020 titulaire d’une Chaire académique  Innovations, Handicap, Autonomie et Accessibilité (IH2A) de l’INSA de Rennes. L’idée est de proposer des solutions technologiques les plus adaptées afin de compenser les handicaps sensori-moteurs limitant la mobilité et l’autonomie des personnes dans les tâches de la vie quotidienne et dans les loisirs. La chaire vise ainsi à pérenniser ces activités porteuses à la fois du point de vue sociétal et du point de vue scientifique et clinique, et se veut un dispositif efficace et innovant pour le déploiement de recherches d’envergure. La chaire se définit ainsi comme un outil fédérateur, associé à un espace unique d’expérimentations, à travers une vision croisée des acteurs issus des milieux scientifiques et cliniques, pour le développement de technologies adaptées, dans un esprit de co-construction

Mes travaux actuels portent sur l’asservissement référencé capteurs multimodaux, ainsi que sur l’intégration d’interfaces physiques multisensorielles (haptique, tactile) adaptées, afin d’enrichir les sensations perçues par les usagers des technologies développées. Ces travaux s’appuient en particulier sur une forte collaboration avec Tom Carlson et Catherine Holloway (University College of London, équipe Aspire CREATe) dans le cadre d’une équipe associée ISI4NAVE (Inria International Program), pour laquelle je suis coordinatrice. Je coordonne de plus, avec Claudio Paccheriotti, le Défi Inria DORNELL. L’objectif est de concevoir une poignée multimodale, haptique et personnalisable adaptée à la déambulation des personnes en situation de handicap. Par ailleurs, des travaux sont actuellement réalisés en vue de réaliser une navigation tenant compte des conventions sociales.

Dans le cadre du projet européen Interreg VA France (Manche) Angleterre ADAPT (2017-2021), je suis responsable du module de travail dédié à la conception d’un simulateur de fauteuil roulant en réalité virtuelle et responsable scientifique pour le compte de l’INSA des travaux relatifs à la conception d’un fauteuil roulant connecté et intelligent (14 personnes impliquées, budget de 1,6 M€). Je participe en outre au projet européen H2020 Crowdbot (2018-2021) qui traite de la navigation de robots dans une foule, et aux projets successifs PRISME et Ambrougerien (AAP PME 2017-2018 / AAP PME 2021-2024) relatif à la prévention des chutes en milieu hospitalier.

J’ai encadré/dirigé 10 thèses (soutenues) et encadre/dirige actuellement 4 doctorants.

Jean-Louis Coatrieuxhttps://www.unidivers.fr
Jean-Louis Coatrieux est spécialiste de l’imagerie numérique médicale, écrivain et essayiste. Il a publié de nombreux ouvrages, notamment aux éditions La Part Commune et Riveneuve éditions.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Rennes
couvert
3.1 ° C
5.2 °
2.8 °
87 %
2.1kmh
100 %
jeu
10 °
ven
12 °
sam
14 °
dim
10 °
lun
9 °
- Advertisment -

Raconter des histoires au moyen d'entretiens avec des chercheuses, des chercheurs de toutes disciplines, les écouter exprimer leurs motivations, leurs passions, raconter leurs rencontres, leurs travaux, tel est l'objet de Voyages extraordinaires dans la science, une série d'émissions co-animée par Félix Boulé et Jean-Louis Coatrieux, lui-même chercheur de niveau international en imagerie médicale.

Informer, faire découvrir ces mondes, motiver les jeunes, filles et garçons à s'engager sur ces chemins, voilà ce que nous cherchons avec ces "Voyages extraordinaires dans les sciences", des rencontres qui reprennent, après une pause contrainte par la situation sanitaire, et en co-diffusion Radio laser / Unidivers.fr.

Marie Babel, l'invitée du jour est maître de conférence en poste à l'Institut National des Sciences Appliquées (INSA) de Rennes. Ses recherches portent sur la robotique d'assistance aux personnes, afin de créer des dispositifs d'aide pour les personnes en situation de handicap. Avec son équipe, Marie a conçu des solutions d'assistance d'un fauteuil roulant électrique par correction adaptée de la trajectoire du fauteuil. Pour cela, elle collabore de façon très fructueuse avec le centre de rééducation du Pôle Saint Hélier à Rennes.  

Écoutons Marie nous expliquer tout cela avec clarté, simplicité, pédagogie et répondre aux questions avec une exquise gentillesse. Bons voyages extraordinaires dans la science !

Marie Babel, qui suis-je ?

Marie Babel

Maître de conférences en poste à l’Institut National des Sciences Appliquées depuis 2006, intégrée à l’équipe pédagogique des départements Informatique, j’ai obtenu mon doctorat au sein du laboratoire IETR. J’ai alors rejoint l’équipe Rainbow (ex Lagadic) à l’ IRISA-Inria Rennes en novembre 2011 et ai soutenu une Habilitation à Diriger des Recherches en traitement du signal de l’université de Rennes 1 en juin 2012.

Mes recherches portent sur la robotique d’assistance aux personnes, afin de créer des dispositifs d’aides à la mobilité pour les personnes en situation de handicap.  En particulier, nous avons conçu des solutions d’assistance au déplacement d’un fauteuil roulant électrique par correction adaptée de la trajectoire du fauteuil. La collaboration très fructueuse avec le centre de rééducation du Pôle Saint Hélier (Rennes) nous permet de tester la solution auprès de patients en situation de handicap. 

Dans ce contexte, je suis depuis septembre 2020 titulaire d’une Chaire académique  Innovations, Handicap, Autonomie et Accessibilité (IH2A) de l’INSA de Rennes. L’idée est de proposer des solutions technologiques les plus adaptées afin de compenser les handicaps sensori-moteurs limitant la mobilité et l’autonomie des personnes dans les tâches de la vie quotidienne et dans les loisirs. La chaire vise ainsi à pérenniser ces activités porteuses à la fois du point de vue sociétal et du point de vue scientifique et clinique, et se veut un dispositif efficace et innovant pour le déploiement de recherches d’envergure. La chaire se définit ainsi comme un outil fédérateur, associé à un espace unique d’expérimentations, à travers une vision croisée des acteurs issus des milieux scientifiques et cliniques, pour le développement de technologies adaptées, dans un esprit de co-construction

Mes travaux actuels portent sur l’asservissement référencé capteurs multimodaux, ainsi que sur l’intégration d’interfaces physiques multisensorielles (haptique, tactile) adaptées, afin d’enrichir les sensations perçues par les usagers des technologies développées. Ces travaux s’appuient en particulier sur une forte collaboration avec Tom Carlson et Catherine Holloway (University College of London, équipe Aspire CREATe) dans le cadre d’une équipe associée ISI4NAVE (Inria International Program), pour laquelle je suis coordinatrice. Je coordonne de plus, avec Claudio Paccheriotti, le Défi Inria DORNELL. L’objectif est de concevoir une poignée multimodale, haptique et personnalisable adaptée à la déambulation des personnes en situation de handicap. Par ailleurs, des travaux sont actuellement réalisés en vue de réaliser une navigation tenant compte des conventions sociales.

Dans le cadre du projet européen Interreg VA France (Manche) Angleterre ADAPT (2017-2021), je suis responsable du module de travail dédié à la conception d’un simulateur de fauteuil roulant en réalité virtuelle et responsable scientifique pour le compte de l’INSA des travaux relatifs à la conception d’un fauteuil roulant connecté et intelligent (14 personnes impliquées, budget de 1,6 M€). Je participe en outre au projet européen H2020 Crowdbot (2018-2021) qui traite de la navigation de robots dans une foule, et aux projets successifs PRISME et Ambrougerien (AAP PME 2017-2018 / AAP PME 2021-2024) relatif à la prévention des chutes en milieu hospitalier.

J’ai encadré/dirigé 10 thèses (soutenues) et encadre/dirige actuellement 4 doctorants.