Ce n’est pas par hasard si Manuel Liñán a obtenu le titre de meilleur danseur de flamenco de l’année 2013. Il serait même en droit de sourire à la seule pensée que « La ventana de la danza », dont le but est de promouvoir la création artistique Madrilène, a accordé son prix a un art qui n’est pas vraiment nouveau… le sien, celui du Flamenco. A découvrir avec le spectacle Baile de autor au Triangle de Rennes le vendredi 2 mars à 20h.

manuel linan

Alors qu’est-ce qui peut faire de Manuel Liñán un danseur à part ? C’est simple, quand d’autres offrent une danse impeccable mais figée dans des codes immuables, Liñán pense que le Flamenco est quelque chose de totalement vivant et susceptible d’évoluer. Aussi, tout en gardant un grand respect pour cet art, il ne se sent pas obligé d’en adopter les postures outrées, les cambrures insolentes ou les visages sans tendresse. Chez lui pas de chevelure figée par des kilos de gel mais un goût prononcé pour aller à l’essentiel de la danse, pour en atteindre l’essence même.

manuel linan

Liñán a dans le flamenco un parcours qu’on pourrait qualifier de classique, il pourrait prétendre à être un digne héritier de danseurs fameux, en dehors de l’Espagne comme Antonio Canales ou Joachim Cortés. Son intérêt pour l’évolution du flamenco le rapproche cependant plus de Israël Galvan, danseur et chorégraphe contemporain, que des danseurs classiques. Formé par Mario Maya et Manolete il a évolué dans des « tablaos » de prestiges ou des groupes flamencos comme ceux de Merche Esmeralda, Manolete, Paco Romero.

C’est à partir de 2008 qu’avec sa compagnie il va vraiment commencer à explorer son univers personnel et produire des spectacles atypiques et novateurs. TAURO, son premier spectacle lui vaut le prix de la révélation au festival de Jerez en 2012. Il fait preuve dans ses créations d’une audace à laquelle on est peu accoutumé, utilisant des vêtements habituellement réservés aux danseuses, comme le manton ou la bata de cola, autrement dit une robe à traîne et un châle. Il s’amuse des codes tout en gardant un absolu respect de son art. Pratiquant volontiers l’ironie ou le pastiche, il mélange de façon époustouflante tradition et avant-garde.

Si vous voulez vous en convaincre, prenez le temps de jeter un coup d’œil à son spectacle intitulé « REVERSIBLE » et vous comprendrez à quel point ce danseur hors du commun est capable de jeter la main du ciel en enfer. Manuel Liñán c’est un flamenco comme on ne l’a jamais vu, les Espagnols utilisent volontiers l’expression « estupendo » ils ont bien raison, c’est proprement stupéfiant !

 

Spectacle Baile de autor au Triangle le vendredi 2 mars à 20h.

16€ plein
12€ réduit
6€ -12 ans
4€ / 2€ SORTIR !
PASS Triangle :
12€ plein
9€ réduit
7€ -30 ans
5€ -12 ans

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom