MAISON DE LA POÉSIE DE RENNES. OUVERTE AUX INITIÉS ET AUX AMATEURS

Pour la Maison de la poésie de Rennes, la saison 2018-2019 s’est achevée le 31 mai dernier par une soirée de lectures en hommage au poète Julien Bosc. En attendant la nouvelle programmation, il est toujours possible de profiter du jardin et de la bibliothèque !

Maison de la poésie
Quentin Leclerc, directeur, et Lucie Desaubliaux, médiatrice scolaire de la Maison de la poésie, présentent leur coup de cœur poétique du mois.

La Maison de la poésie de Rennes, dirigée depuis septembre 2018 par Quentin Leclerc, est un lieu ouvert au public. L’association a pour vocation d’inviter des poètes bénéficiant d’une faible couverture médiatique. Elle souhaite faire connaître des auteurs, mais aussi des éditeurs, au plus grand nombre. Quentin Leclerc explique : « La problématique à laquelle nous nous confrontons est de rendre visible quelque chose de reconnu dans le milieu, mais inconnu du grand public ».

Une maison ouverte à tous

La bâtisse abritant la Maison de la poésie, située au bord du canal Saint-Martin, et nommée Villa Beauséjour (qui sait, peut-être en référence aux fertiles résidences d’auteurs qui s’y déroulent ?) appartient à la ville de Rennes, son jardin est donc accessible à tous. L’établissement accueille surtout une bibliothèque dédiée à la poésie contemporaine. Du lundi au vendredi de 9 h à 17 h, les livres sont consultables gratuitement sur place, ou à domicile sur abonnement (à raison de 12 € par an pour les particuliers). « Nous sommes ravis d’accompagner les visiteurs qui, souvent, sont perdus en arrivant ici parce qu’ils ne connaissent ni le lieu ni la poésie contemporaine », rappelle Quentin Leclerc.

Lucie Desaubliaux, médiatrice scolaire, souligne que l’équipe fait régulièrement de nouvelles acquisitions et propose une sélection de livres chaque mois. Pour juin, Quentin Leclerc conseille le troisième numéro de la revue bilingue franco-allemande La Mer gelée. « On y trouve une réécriture de poèmes à partir de deux chansons du groupe Gold, que j’aime beaucoup. Et aussi une nouvelle très marrante sur des joueurs de water-polo qui deviennent super fort quand l’un d’eux pisse dans la piscine ». Le coup de cœur de Lucie Desaubliaux est le recueil Sans adresse de Pierre Vinclair. « Le poète utilise la forme classique du sonnet pour raconter du moderne, le quotidien, la rue… Sa poésie n’est pas hermétique et on n’aborde pas le sonnet de façon classique ». Ces conseils de lecture sont proposés pour permettre à chacun de découvrir de nouveaux auteurs et de se plonger dans la poésie contemporaine, méconnue du grand public.

Maison de la poésie
La sélection du mois à la bibliothèque de la Maison de la poésie
Maison de la poésie Rennes
Les nouveautés dans la bibliothèque.

Une saison 2018-2019 engagée

L’activité principale de la Maison de la poésie se déroule de mars à fin mai avec des rendez-vous publics. Cette année a été orientée sur l’exclusion, l’enfermement et le rapport à la détention. Ainsi, la poétesse Joëlle Sambi, en résidence au printemps 2019, est intervenue auprès de détenus de Vezin-le-Coquet lors d’une projection documentaire suivie d’une discussion et de slam. Une journée « Poésie et prison » avait également été organisée le 18 mai 2019, en partenariat avec Genepi Rennes. « Ce choix est lié aux artistes disponibles, mais aussi à une volonté que nous avions de positionner la poésie dans un contexte contemporain et frontal », explique Quentin Leclerc.

Maison de la poésie Rennes
Journée poésie et prison organisée dans le jardin de la Villa Beauséjour le 18 mai 2019. © Maison de la poésie

Une nouvelle programmation en préparation

En septembre prochain s’ouvrira une nouvelle saison pour la Maison de la poésie de Rennes. Si le programme est en cours d’élaboration, le nom des artistes en résidence est déjà connu. Pour l’automne, l’association accueillera la poétesse Laura Vazquez qui souhaite travailler sur les pensées et le rapport à la réalité. La Maison de la poésie poursuit son engagement auprès des publics éloignés puisque l’auteure animera des ateliers d’écriture avec les détenus de la prison de Vezin-le-Coquet et une soirée de restitution publique de ces ateliers à l’ADEC – Maison du théâtre amateur. Laura Vazquez réalisera également une lecture performance avec l’auteur Simon Allonneau. À partir de décembre, un autre artiste, Benoît Vincent, sera accueilli en résidence. L’écrivain animera un dialogue avec un architecte le 7 décembre sur le thème de la ville labyrinthe. Une nouvelle édition du festival poétique des Polyphonies est prévue pour mai 2020. La thématique de l’environnement sera mise à l’honneur, « nous essayerons de comprendre comment il est possible de trouver sa singularité dans une thématique commune ».

Maison de la poésie de Rennes

Maison de la poésie


Site Internet

Page Facebook

47 rue Armand Rébillon, 35000 RENNES
Ouvert du lundi au vendredi de 9 h à 17 h

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom