NOUVEAUTÉS LITTÉRAIRES DE MAI

Petite pluie de nouveaux romans en ce mois de mai et elle est rafraîchissante avant la trêve de parutions des deux mois suivants. Pas d’inquiétude toutefois, l’été sera l’occasion de rattraper quelques lectures oubliées avant le rush de la rentrée littéraire d’août.

AUTOPORTRAIT CALCUTTA

Partons en Inde avec une historienne passionnée. Catherine Clément propose un Autoportrait de Calcutta (Seuil, 6 mai 2021). Dans un pari littéraire un peu fou, l’auteur fait parler cette cité où se mélangent depuis des siècles le légendaire et le sacré. Mené tambour battant, avec une ironie pétillante, le récit de Catherine Clément, nourri de souvenirs personnels tragicomiques et de recherches historiques, nous fait découvrir un monde inconnu où se croisent les grandes figures du Mahatma, de Satyajit Ray et de Mère Teresa, mais aussi celles, inattendues, de François Mitterrand, Gérard Depardieu, ou encore de la dernière guérilla maoïste.

CLAUDIE GALLAY

Au milieu des années 80, cinq jeunes filles insouciantes de vingt-trois ans se lancent le défi de présenter un défilé de mode au concours de talents de la fête du printemps. Un projet qui demandera à Jessica et ses copines d’affronter leur crainte de paraître, de monter sur scène. Avant l’été (Actes Sud, mai 2021), le nouveau roman de Claudie Gallay est un récit sur la métamorphose, sur les renoncements nécessaires et les rencontres décisives pour s’élancer positivement dans la vie.

EMBROUILLAMINIS RAUFAST

Pierre Raufast risque de surprendre ses lecteurs avec un roman plutôt original sur la forme. Les embrouillaminis (Aux Forges de Vulcain, mai 2021) est l’histoire d’un garçon qui naît, grandit, fait des études, aime. Quoi de plus banal, me direz-vous ! Mais sous la plume de Pierre Raufast, attendez-vous à un roman drôle, tendre, inventif. À découvrir.

TRIO BOYD

William Boyd nous emmène dans la station balnéaire de Brighton, en plein été 1968 sur le tournage d’un film. Talbot Kydd, le producteur navigue entre les complications. Anny Viklund, jeune beauté américaine à la vie amoureuse chaotique, voit réapparaître son ex-mari, terroriste en cavale, et suscite l’intérêt de la CIA. Elfrida Wing, l’épouse délaissée du metteur en scène, écrivaine en herbe, se débat avec son manque d’inspiration à coup de gin tonic. Avec un scénario d’apparence légère, Trio (Seuil, 6 mai 2021, traduit par Isabelle Perrin) est un roman tragique sur la duplicité, sur cette façon qu’ont ces trois personnages particulièrement attachants de simuler leur vie tant privée que professionnelle.

La rivière peter heller

Aventurier, poète proche de la nature, Peter Heller sait accrocher son lecteur avec des scenarii humains à la fois sombres et solaires, toujours ancrés dans des paysages sauvages et grandioses. Avec La rivière (Actes Sud, mai 2021, traduit par Céline Leroy), l’auteur, passionné de kayak, nous entraîne dans la pratique de son aventure sportive. Deux copains de fac s’offrent la virée en canoë de leur rêve sur le fleuve Maskwa, au nord du Canada. Mais ils sont rattrapés par un feu de forêt gigantesque. Le lecteur est ferré dans une course contre la montre éprouvant l’amitié des deux aventuriers. Le danger n’est pas toujours là où on l’attend.

SUZANNE LENGLEN

Un court de Roland Garros porte son nom. Mais savez-vous qui est Suzanne Lenglen ? Invaincue de 1919 à 1926, elle fut la première joueuse à faire du tennis son métier. Côtoyant les plus grands, vivant ses amours avec la même passion que celle qui l’anime sur les courts, elle révolutionne son monde. Cette championne entraînée comme un homme a participé à bien des changements de mœurs qui ont libéré les femmes de conventions bourgeoises d’un autre siècle. Gianni Clerici, journaliste et romancier italien vous propose de la découvrir avec Suzanne Lenglen, la divine (Viviane Hamy, 6 mai 2021, traduit par Lise Chapuis).

SEPENT MAJUSCULE LEMAITRE

Pour les frissons de mai, Albin Michel fait paraître le premier roman noir de Pierre Lemaitre, Le serpent majuscule (Albin Michel, 12 mai 2021). Avec un scénario impitoyable, des dialogues cinglants, des portraits saisissants, l’auteur virtuose d’un genre qu’il a finalement délaissé, nous entraîne dans un réjouissant jeu de massacre.

le dard du scorpion

Très attendu des lecteurs, Preston&Child revient avec Le dard du scorpion (L’Archipel, 20 mai 2021, traduit par Sebastian Danchin), le deuxième volet de leur nouvelle série mettant en scène l’archéologue Nora Kelly et l’agente du FBI Corrie Swanson. Le corps étrangement momifié d’un homme est retrouvé dans une ville fantôme du Nouveau-Mexique. À son côté : une croix en or du XVIIe siècle datant de l’ère coloniale espagnole. L’enquête de Nora et Corrie dérange et les morts se succèdent. Séance de rattrapage avec les sorties poche du mois de mai.

picoult

Jodi Picoult excelle à décortiquer les tabous de l’Amérique. Dans Une étincelle de vie (Babel, mai 2021, traduit par Marie Chabin), Hugh McElroy, négociateur de crise expérimenté intervient sur une prise d’otages dans une des dernières cliniques du Mississippi à pratiquer l’avortement. La situation est particulièrement délicate à gérer, surtout quand il apprend que sa fille adolescente est dans la clinique.

HAUTE SAISON BREAU

Adeline Bréau propose ce mois-ci un nouveau roman, Haute saison (JC Lattès, 5 mai 2021). Mais vous pouvez aussi la retrouver dans Frangines (Livre de Poche, 5 mai 2021). Mathilde, Violette et Louise, trois soeurs inséparables se retrouvent pour un dans la bastide familiale de Saint-Remy-de-Provence. Des révélations inattendues vont bouleverser leur vie.

MAFIOSO RAY CELESTIN

Pour les amateurs de romans noirs, après La Nouvelle-Orléans de Carnaval et le Chicago de Mascarade, Ray Celestin nous entraîne dans le New York de l’après-guerre avec Mafioso (Éditions 10/18, 6 mai 2021, traduit par Jean Szlamowicz). Au fil d’une enquête palpitante menée par Ida Davis, détective de l’agence Pinkerton, cette histoire inspirée de faits réels, où se croisent Frank Sinatra, Bugsy Siegel et Louis Armstrong, dresse un portrait inoubliable de la ville sur fond de jazz, mafia et meurtres en série.

Lectrice boulimique et rédactrice de blog, je ne conçois pas un jour sans lecture. Au plaisir de partager mes découvertes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici