FEUILLES LIBRES EN CITAD’ELLES : LE FÉMININ SANS BARREAU

Feuilles libres de Pierre François Lebrun est un documentaire de 52 minutes qui raconte le journal Citad’elles. Citad’elles est le premier magazine féminin réalisé par et pour des détenues, celles du Centre pénitentiaire pour femmes de Rennes. L’occasion de franchir du regard les murs de cette institution pour y découvrir une action de communication singulière…

Citad'elles PRISON FEMMES RENNES
Un bus devant le Centre Pénitentiaire pour Femmes de Rennes [screenshot du film « Feuilles libres »]
Citad'elles PRISON FEMMES RENNES
Le Centre Pénitentiaire pour Femmes de Rennes [screenshot du film « Feuilles libres »]

Citad’elles

Depuis 2012, derrière les hauts murs du Centre Pénitentiaire pour Femmes de Rennes, un groupe de détenues en longues peines réalisent chaque trimestre un magazine féminin pas comme les autres : Citad’elles, le féminin sans barreau. Guidées par des graphistes et journalistes indépendants, elles choisissent leurs sujets, conduisent les interviews et imaginent jusqu’au design du magazine. De 52 pages et de qualité professionnelle, l’objet est ensuite distribué en 600 exemplaires au sein du centre pénitentiaire ainsi que dans d’autres établissements pénitentiaires de l’Ouest. Les numéros sont également disponibles gratuitement en ligne sur Calaméo pour le grand public.

Citad'elles PRISON FEMMES RENNES

 

Le projet du magazine Citad’elles est mené conjointement par l’association rennaise Les Établissements Bollec et La Ligue de L’Enseignement 35. « C’est un projet artistique et culturel innovant qui permet aux rédactrices de développer leurs capacités d’expression littéraire et graphique » commente le site internet dédié au projet. « C’est surtout une aventure humaine où l’on prend plaisir à échanger ses idées, où l’on apprend à débattre, à travailler ensemble avec un objectif commun : une expérience valorisante, qui donne la parole à des femmes qui en ont toujours été privées et leur permet de retrouver l’estime de soi. »

 

Cette expérience de revalorisation de la personne par le travail, l’expression, la création a été mise en valeur par le documentaire intitulé Feuilles libres, qui sera diffusé sur France 3 Bretagne le 11 mars 2019.

Citad'elles PRISON FEMMES RENNES

Feuilles libres

Le documentariste Pierre François Lebrun, qui vit à Saint-Jacques-de-la-Lande (35), avait déjà filmé une « société invisible » avec Du cœur au ventre (2014), chronique d’un séjour au restaurant social de Nantes. En 2017, il tourne la minisérie Feuilles libres, 5 épisodes de 7 à 8 minutes pour relater la rédaction du 13numéro du magazine Citad’elles. Du choix des sujets à la distribution auprès des détenues, tout le processus de création du magazine passe au crible de la caméra du breton.

citadelles

citadelles
Portrait d’une rédactrice de Citad’elles [screenshot]
La caméra franchit les hauts murs et les barreaux du pénitencier pour nous faire rencontrer ces quelques femmes détenues qui s’improvisent journalistes – elles sont une quinzaine à écrire dans le magazine – avec un enthousiasme évident. D’aucunes interrogeront le directeur de la prison sur les basses rémunérations des prisonnières travailleuses, une autre réalisera un portrait du professeur de zumba que « chacune trouve craquant », une troisième s’intéressera à la masturbation féminine dans le contexte carcéral… Du plus potache au plus sensible, les rédactrices s’autorisent toutes pour un objet final aussi agréable qu’iconoclaste.

« Le magazine sera ce qu’on en fera », formule Audrey Guiller – qui assure l’animation des ateliers d’écriture journalistique -, résumant ainsi l’esprit du magazine. Sa liberté de sujet et de ton, couplé à son contexte d’écriture si particulier, en fait un véritable ovni journalistique.

citadelles
Audrey Guiller assure l’animation des ateliers d’écriture journalistique pour la rédaction du magazine Citad’elles

« Hiver, cougar, mentalités, enfance, Cristina cordela, m6, maquillage, passeport, carte identité, planning familial, formalités, né sous, X, victimes, femmes, magnétiseur, organes, relaxation, méditation, Ernesto Guevara, couscous légumes, culinaire, boulette, orange, salade, cannelle, ghoribas, citron,… » autant de sujets traités par les rédactrices de Citad’elles.

C’est une version retravaillée et agrémentée de dix jours de tournage supplémentaires qui sera diffusée sur France 3 Bretagne. La minisérie devient donc un documentaire unique de 52 minutes, toujours produit par la société bretonne Simone & Raymond.

Cette œuvre permet de mettre en lumière un univers méconnu et souvent fantasmé : la prison et ses habitant(e)s. Provisoirement privées de liberté, les détenues redeviennent le temps du film des citoyennes comme les autres, avec un visage et une voix pour exprimer leurs coups de cœur, leurs coups de mous, leurs questions, leurs envies… Filmées avec pudeur et douceur dans un cadre de travail, nous oublions petit à petit leur statut particulier et plongeons avec elles dans l’aventure journalistique.

« Quand on est à Citad’elles, on voit qu’on n’est pas toutes seules et qu’on appartient à un groupe. J’aime chercher et partager ce que je sais, être porte-parole. Les détenues nous félicitent pour le magazine et j’en suis fière » témoigne Virginica après avoir participé à l’écriture de plusieurs numéros.

citadelles

citadelles
Portrait d’une rédactrice de Citad’elles [screenshot]
France 3 Bretagne diffusera Feuilles libres sur sa chaîne le 11 mars, après Soir 3.

Le projet Citad’elles a été récompensé du Prix coup de cœur aux RAJA Women’s Awards à Paris en 2014, du Prix Éducation aux Médias & à l’information dans la catégorie projet associatif aux Assises Internationales du Journalisme de Tours en 2018.

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom