LOGELLOU Y2K19. LIVE LOOPING À PENVÉNAN

Philippe Ollivier est un musicien, sculpteur de son, développeur. Voilà trente ans qu’il plonge les mains, au sens propre comme au figuré, dans la matière acoustique pour l’apprivoiser, la transformer, la sublimer. Cette marque de fabrique l’a amené à la création d’un outil numérique très apprécié par d’autres musiciens qui ne peuvent plus concevoir une partie de leur travail sans ce petit bijou breton, made in Penvénan : Logelloop.

LOGELLOOP

C’est le cas encore aujourd’hui de Michel Aumont, clarinettiste de St-Brieuc, qui n’est pas pour rien dans cette invention, puisque Philipe Ollivier a commencé cette longue aventure grâce à l’un de ses spectacles. Échange de bon procédé, Michel Aumont est l’un des quatre musiciens bretons à l’affiche du Logelloù Y2K19, avec Jean-Luc Thomas, Christophe Correc et… Philippe Ollivier.

Michel Aumont présentera un extrait de sa toute dernière création en avant-première devant de prestigieux artistes venus des USA, de Tchéquie, d’Allemagne. En faisant un tour sur le site du clarinettiste, vous noterez qu’il y est fait d’emblée mention d’un looper sophistiqué, Logelloop.

Son savoir-faire de la boucle musicale lui permet de jouer seul et de s’accompagner avec un matériau qui se compose en temps réel, tel un jongleur performeur. Il raconte son instrument et souffle sa musique pour en faire ressortir toutes les voix intérieures.

Avant de créer Logelloop et de se produire dans des Loopfest à Paris et à l’étranger, Philippe Ollivier a travaillé sur bande, comme un projectionniste de cinéma. Le couper-coller artisanal prenait du temps et nécessitait pas mal d’ingéniosité. C’était avant l’ère numérique, quand fils et micros envahissaient encore les plateaux. Philippe Ollivier a beaucoup appris dans l’art de « bricoler » les sons. Quand de nouveaux outils sont arrivés sur le marché, le musicien ne s’est pas contenté de rechercher ce qui pouvait le mieux convenir à sa pratique et à sa passion d’ancien ingénieur du son. Il est devenu en 2002 créateur et développeur de logiciel.

À cette différence qu’ici la machine ne prend jamais le pas sur ce que veut l’artiste, et surtout sur ce qu’il ne veut pas.

Avec Logelloop, explique Philippe Ollivier, c’est paradoxalement déconstruire des boucles sonores qui m’intéresse le plus et explorer la transformation du son en temps réel pour définir des perspectives, un langage, qui intègrent pleinement les potentialités énormes de l’outil numérique en matière de création, de son spatialisé.

Après deux Loopfests aux USA, deux autres au Mexique, Philippe Ollivier a su se créer un réseau international au-delà des usagers du Logelloop. Il a saisi le bon moment pour faire découvrir tous ces univers en Bretagne, permettre aux artistes de se croiser dans un cadre privilégié.

Cette année, nous recevons par exemple la chanteuse Laurie Amat, organisatrice du Loopfest de la Providence aux USA. En 2020, c’est le créateur du concept, Rick Walker, percussionniste californien, qui viendra ouvrir le Y2K20 à l’occasion de l’anniversaire de la 1ère édition en 2000.

LOGELLOU Y2K19

En Asie, le loopfest est une sorte de long festival itinérant. Petit à petit, le Logelloù prend sa place dans ce paysage culturel du Live Looping que le public est amené à découvrir du 23 au 26 mai dans le Trégor grâce à plusieurs temps forts dont les deux soirées du jeudi et du vendredi à Penvénan qui feront date dans les archives, comme les rencontres du dimanche dans le cadre bucolique de la Roche Jagu de 12h à 19h.

À noter également la tenue dune conférence-concert à Lannion le samedi 25 mai, à 17h « comment j’ai loopé mes musiques, avec Laurie Amat, Friedrich Glorian et Emmanuel Reveneau ou encore le concert multi-média de Jean-Luc Thomas à la Sirène avec son « Oficina ». Si vous êtes impatient, ou tout simplement curieux, le site du festival vous permet d’accéder au site web de chacun des artistes invités.
Grâce à la mobilisation autour du festival Logelloù Y2K19, La Bretagne, terre de festival par excellence, joue son rôle dans la constitution de ce réseau mondial en respectant la tradition. En Europe, les loopfest ont lieu au printemps. D’un prototype de logiciel créé en 2002 à une manifestation aussi originale et inédite au programme de la Fête de la Bretagne 2019, il y a tout une histoire qui méritera d’être racontée un jour. Peut-être par les héritiers de ces explorations musicales particulièrement poussées, dans des directions très différentes, mais qui se retrouvent au carrefour d’une pratique partagée : le Live Looping.

Le Logelloù organise sa première LoopfestAu programme, quatre jours de découvertes, concerts, rencontres et spectacles.

Le Logelloù & Association Fur Ha Foll
2, rue de Pen Crec’h
22710 Penvénan
02 96 43 93 57
07 81 47 88 15

Laisser une réponse

SVP rédigez votre commentaire
Merci d'inscrire votre nom