Deux projets ont été retenus par le Comité de sélection de l’appel à projets artistiques Unidivers 2016 : Architexture de Carole Fromenty et Une Obscure échappée de Lionel Tarchala et Nicolas Barette.

Mon ami me parlait depuis la chambre, je sortis de la salle de bain. Jusqu’alors je n’avais pu me résoudre à l’abandonner, personnel et portable, il m’avait suivi jusqu’ici.

“La base virale VPS a été mise à jour”, “une menace a été détectée”.
Il avait été un compagnon de route indéfectible, celui qui jour comme nuit avait répondu présent grâce à une simple pression de l’index. Nous avions passé ensemble d’interminables soirées, lui sur la table et moi sur le canapé, regardant nos batteries respectives se vider jusqu’à ce que la mise en veille de nos processeurs nous offre un court sommeil. Dès le réveil nous nous connections, passant de clavardage à nuage, de nouvel onglet à fenêtre fermée. Nous empruntions les chemins de traverse d’une navigation stratifiée comme un oignon, nous retrouvant au plus profond d’obscures échappées dont le virtuel gommait le réel. A son grand désarroi j’avais parfois partagé avec lui ma tasse de café, le matin mes gestes étaient gauches et je renversais facilement ce que mes mains tenaient. Il avait bravé les miettes de pains, les traces de gras venues de pizzas bon marché ou les cendres d’une cigarette qui finissant de se consumer s’éteignait. Je le toilettais alors avec une lingette immaculée, je caressais son clavier et nous nous livrions à des coïts numériques tantôt fougueux sitôt coupables. Mais dorénavant nous devions nous quitter, lui aussi constituait mon passé.
Je peinais à écrire, mes doigts cotonneux semblaient passer au travers des touches. Une dernière publication sur mon mur : 😛 ! Comme le graffiti cynique d’un salle gosse fier de son pied de nez. Je joignais à ce message une photo prise par la pupille qui au dessus de l’écran me regardait. J’étais flou et l’on ne distinguait plus que les contours de mon image, le reflet de ce que j’avais été.
En douceur je lançais le formatage de son système d’exploitation, une opération sans douleur. Lui aussi aurait une seconde vie, rencontrerait un nouvel ami. Un dernier crépitement électronique et mon identité numérique disparu.

obscure échappée 7

****************************************

 

Lionel Tarchala
Lionel Tarchala

Dessins :

Lionel Tarchala est né en 1973, artiste autodidacte vivant en Bretagne, il a illustré des livres documentaires pour la jeunesse, dessine pour des agences de communication et expose ses dessins et peintures d’expression personnelle où il explore les relations entre l’homme et la nature. En parallèle, il anime des ateliers artistiques pour enfants et adultes.

Textes :

Nicolas Barette est un artiste pluriel de 36 ans officiant en Bretagne. Du spectacle vivant (Benzo spectacle) à l’écriture en passant par la création musicale (Ozibut), il exprime les travers et les inquiétudes de l’Homme moderne. Régulièrement sur scène par le biais du chant ou de l’expression corporelle, il compose également nouvelles, romans et scénarios.

Expositions :

2016 L’Atelier-Expo à Nantes
2016 Artothèque de Beignon
2015 Galerie la Poissonnerie à Marseille – Mutations – dessins fusains
2014 Living art à Marseille – peintures et dessins fusains
2011 Salon des Arts de Guichen – peintures
2009 exposition Art Saga, galerie Yves Halter Rennes – peintures

Bibliographie illustrations :

Chez Gulf Stream Éditeur – Nantes
Collection L’histoire d’un port – 7 livres
Collection Sauvegarde – 2 livres
Chez Jouan consultant
Jardin des arts, une exposition de sculpture dans le parc d’Ar milin’ de Chateaubourg- 2007

Laisser un commentaire