Lionel Tarchala et Nicolas Barette : Une Obscure échappée #9

dans la rubrique Arts modernes et contemporains.

une obscure échapéee 9

Publié le 13 Juin 2016

Deux projets ont été retenus par le Comité de sélection de l’appel à projets artistiques Unidivers 2016 : Architexture de Carole Fromenty et Une Obscure échappée de Lionel Tarchala et Nicolas Barette.

 

Nous ne nous trouvions plus qu’à sept mètres et quelques centimètres l’un de l’autre. Elle avançait seule, mue par un déhanché accru du fait de ses pieds qui s’enfonçaient. Je l’attendais, flottant au-dessus du matériau granulaire qui composait le sol de la plage, je me percevais comme constitué des mêmes petites particules résultant de la désagrégation de roches bien plus grosses. Pour la première fois, je sentais les molécules de mon corps en adéquation avec les éléments qui m’environnaient.
Trois mètres. La souplesse de sa cambrure fissurait l’armure de ma misanthropie, laissant apparaître l’infini, faisant disparaître ce qu’il restait de mon mal-être. Mon triste appartement, les miettes de pain et même le goéland incontinent soudain me parurent lointain.
Plus qu’un mètre cinquante avant notre rencontre. La brise iodée me traversait, nourrissait l’espoir d’éclairer le noir qui jusqu’alors m’avait encombré. La femme qui dans quelques instants allait me libérer réajusta sa poitrine afin qu’elle ne débordât pas trop de son maillot.
Impact. Pas de contact. Elle avait traversé mon ectoplasme sans s’arrêter, sans sourciller. Un frisson l’avait tout de même parcouru et j’avais perçu son parfum de crème solaire bon marché. Je m’étais trompé, elle avait juste envie de pisser, ce n’était pas moi qu’elle visait, mais la porte des w.c..
J’avais concrètement disparu, je n’étais plus. J’étais devenu le rien assemblant le tout. Loin de m’angoisser, cet état de fait m’emplit de joie, je n’étais plus enchaîné aux prosaïques contraintes de la condition humaine. Je devinais cependant le regard narquois que l’Autre portait sur moi.
L’enveloppe charnelle restée sur la terrasse, assise sur sa chaise en bois inconfortable, ne pouvait entendre la subtile musicalité de mes nouvelles perceptions. Je le regardai, lui tirait mon immatérielle langue et m’en fut vers la marée afin de lui prouver ma liberté.

lionel tarchala

****************************************

 

Lionel Tarchala

Lionel Tarchala

Dessins :

Lionel Tarchala est né en 1973, artiste autodidacte vivant en Bretagne, il a illustré des livres documentaires pour la jeunesse, dessine pour des agences de communication et expose ses dessins et peintures d’expression personnelle où il explore les relations entre l’homme et la nature. En parallèle, il anime des ateliers artistiques pour enfants et adultes.

Textes :

Nicolas Barette est un artiste pluriel de 36 ans officiant en Bretagne. Du spectacle vivant (Benzo spectacle) à l’écriture en passant par la création musicale (Ozibut), il exprime les travers et les inquiétudes de l’Homme moderne. Régulièrement sur scène par le biais du chant ou de l’expression corporelle, il compose également nouvelles, romans et scénarios.

Expositions :

2016 L’Atelier-Expo à Nantes
2016 Artothèque de Beignon
2015 Galerie la Poissonnerie à Marseille — Mutations — dessins fusains
2014 Living art à Marseille — peintures et dessins fusains
2011 Salon des Arts de Guichen — peintures
2009 exposition Art Saga, galerie Yves Halter Rennes — peintures

Bibliographie illustrations :

Chez Gulf Stream Éditeur — Nantes
Collection L’histoire d’un port — 7 livres
Collection Sauvegarde — 2 livres
Chez Jouan consultant
Jardin des arts, une exposition de sculpture dans le parc d’Ar milin’ de Chateaubourg — 2007

Lionel Tarchala et Nicolas Barette : Une Obscure échappée #9 was last modified: juin 13th, 2016 by Lionel Tarchala